Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Tsunami du 6 février 2013 : les populations fortement encouragées à revenir



Tsunami du 6 février 2013 : les populations fortement encouragées à revenir
HONIARA, mercredi 22 mai 2013 (Flash d’Océanie) – Les populations salomonaises directement touchées par le tsunami du 6 février 2013, dans la province de Santa Cruz (îles Temotu) des îles Salomon, ont été fortement encouragées ces derniers jours à quitter leurs camps de fortune, établis en hauteur, pour rejoindre les zones dévastées.
Ce séisme de magnitude 8 sur l’échelle ouverte de Richter avait généré un puissant tsunami, qui avait fait ce jour-là une dizaine de morts et plusieurs milliers de déplacés.
Une grande majorité des habitations avait été emportée, ainsi que les cultures vivrières.

Après près de quatre mois d’exil forcé, les populations, qui avaient fui pour s’installer dans des camps situés plus en hauteur et loin de la côte, ont déçu reçu pour instruction de la part des autorités provinciales de revenir sr les lieux du drame « tout simplement parce qu’il n’y a nulle part ailleurs pour vivre », a expliqué le Gouverneur de cette province, Charles Brown Beu.
« Je sais qu’ils sont mal à l’aise concernant ce retour. Moi-même, je peux le dire, je le suis aussi. Mais il nous faut considérer maintenant qu’une fois ce tsunami passé, il n’en reviendra pas d’autre avant longtemps. Je ne sais pas si cette théorie est fiable, en tut cas c’est ce que le experts nous ont assuré et maintenant, il nous faut avoir confiance en leurs conseils », a-t-il expliqué tout en rappelant que les promesses gouvernementales de trouver des terrains alternatifs ne sont jamais devenues réalité.
Selon le père Brown, plus que l’aide gouvernementale et de la communauté internationale, c’est surtout grâce au système traditionnel de solidarité communautaire que de nombreuses familles ont pu sen sortir.

Selon le gouvernement, des négociations auraient été entamées avec plusieurs groupes de propriétaires fonciers, mais elles n’auraient jusqu’ici pas abouti.
Le retour des populations sur le lieu du drame est encore considéré comme une solution « provisoire », en attendant qu’une ou plusieurs opportunités foncières « permanentes » émerge, précisent les mêmes sources.

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 22 Mai 2013 à 05:45 | Lu 315 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus