Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Trois suspicions de cas de covid-19 sur un bateau péruvien



  1. Tahiti, le 18 mai 2020 – Un bateau  de pêche en provenance du Pérou se rapproche des Marquises pour que trois membres de son équipage soient pris en charge. Deux d'entre eux présentent des symptômes fiévreux et le dernier serait "en détresse respiratoire" selon nos confrères de TNTV. Ils seront pris en charge dès leur arrivée à Nuku Hiva ce mardi par le Samu.
     
    En fin d'après-midi, nos confrères de TNTV ont révélé qu'un bateau de pêche péruvien se dirigeait sur les Marquises avec trois cas suspects de covid-19. En fin de journée, ce bateau qui se situait à plus de 20 heures de bateau des Marquises, a effectivement demandé à rejoindre Nuku Hiva pour que des professionnels de santé viennent en aide à deux personnes fiévreuses et à une personne qui serait dans un état préoccupant à bord. Toujours selon nos confrères, cette personne souffrirait d'une "détresse respiratoire". A l'occasion du point presse de la cellule santé qui s'est tenu ce lundi, le docteur Jean-Marc Segalin a réagi à ce sujet en expliquant qu' "il y a des procédures qui ont été préparées à la fois par le centre 15 et par le Pays" pour faire face à ce type de situation.
     
    Ainsi, les 30 membres de l'équipage devraient arriver à Nuku Hiva dans le courant de la journée de mardi et ne pourront pas descendre à terre. Ils seront pris en charge par le Samu qui se rendra à bord pour évaluer l'état des trois cas-suspects. Selon nos informations, une évasan vers le Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) pourra être envisagée si l'état d'un des cas-suspects le nécessitait.
    Trois suspicions de cas de covid-19 sur un bateaupéruvienTahiti, le 18 mai 2020Un bateau de pêche en provenance du Pérou se rapproche des Marquisespour que trois membres de son équipage soient pris en charge. Deux d'entre eux présentent dessymptômes fiévreux et le dernier serait"en détresse respiratoire"selon nos confrères de TNTV. Ilsseront pris en chargedès leur arrivée à Nuku Hivace mardipar le Samu.En fin d'après-midi, nos confrères de TNTV ont révélé qu'un bateau de pêche péruvien se dirigeait surles Marquises avec trois cas suspects de covid-19. En fin de journée, ce bateau qui se situait à plus de20 heures de bateau des Marquises, a effectivement demandé à rejoindre Nuku Hiva pourque desprofessionnels de santé viennent en aideàdeux personnes fiévreuses etàunepersonne qui seraitdans un état préoccupantà bord. Toujours selon nos confrères, cette personne souffrirait d'une"détresse respiratoire".A l'occasion du point presse de la cellule santé qui s'est tenu ce lundi, ledocteur Jean-Marc Segalin a réagi à ce sujet en expliquant qu'"il y a des procédures qui ont étépréparées à la fois par le centre 15 et par le Pays"pour faire face à ce type de situation.Ainsi, les 30 membres de l'équipage devraient arriver à Nuku Hiva dans le courant de la journée demardi et ne pourront pas descendre à terre. Ils seront pris en charge par le Samu qui se rendra à bordpour évaluer l'état des trois cas-suspects. Selon nos informations, une évasan vers le Centrehospitalier de Polynésie française(CHPF)pourra être envisagéesi l'état d'un des cas-suspects lenécessitait.Encadré : De nouvelles conditions sanitairesLors du point presse de la cellule santé, le docteur Segalin a présenté l'analyse de la situationépidémique du Bureau de veille sanitaire. Ainsi, avec la sortie d'isolement de la dernière personnesous surveillance suite à la contraction du covid-19 et l'absence personne symptomatique,le risquede circulation du virus actuellement en Polynésie est trèsfaible."On considère donc qu'il n'y a pas derisque de ce côté-là", a-t-il relevé. Le bulletin diffusé en fin de journée explique d'ailleurs qu'"àpartirdu 21 mai 2020, les résidents n’auront donc plus besoin de subir un test pour se rendre dans d’autresîles. Sauf sur demande expresse du tavana ".Ariitaimai Amary et Antoine Samoyeau
     
 

Tahiti, le 18 mai 2020 – Un bateau  de pêche en provenance du Pérou se rapproche des Marquises pour que trois membres de son équipage soient pris en charge. Deux d'entre eux présentent des symptômes fiévreux et le dernier serait "en détresse respiratoire" selon nos confrères de TNTV. Ils seront pris en charge dès leur arrivée à Nuku Hiva ce mardi par le Samu.
 
En fin d'après-midi, nos confrères de TNTV ont révélé qu'un bateau de pêche péruvien se dirigeait sur les Marquises avec trois cas suspects de covid-19. En fin de journée, ce bateau qui se situait à plus de 20 heures de bateau des Marquises, a effectivement demandé à rejoindre Nuku Hiva pour que des professionnels de santé viennent en aide à deux personnes fiévreuses et à une personne qui serait dans un état préoccupant à bord. Toujours selon nos confrères, cette personne souffrirait d'une "détresse respiratoire". A l'occasion du point presse de la cellule santé qui s'est tenu ce lundi, le docteur Jean-Marc Segalin a réagi à ce sujet en expliquant qu' "il y a des procédures qui ont été préparées à la fois par le centre 15 et par le Pays" pour faire face à ce type de situation.
 
Ainsi, les 30 membres de l'équipage devraient arriver à Nuku Hiva dans le courant de la journée de mardi et ne pourront pas descendre à terre. Ils seront pris en charge par le Samu qui se rendra à bord pour évaluer l'état des trois cas-suspects. Selon nos informations, une évasan vers le Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) pourra être envisagée si l'état d'un des cas-suspects le nécessitait.
 

Rédigé par Ariitaimai Amary le Lundi 18 Mai 2020 à 20:54 | Lu 2783 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus