Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Triangulaire à Moorea



MOOREA, le 26 juin 2020 - Dimanche, trois listes se présenteront au second tour des élections municipales dans la commune de Moorea Maiao : la liste de Moorea-Maiao To’u Fenua, du maire sortant Evans Haumani, Amuitahiraa Tavini e Tia ai, de Christiane Kelley,  ainsi que la liste menée par John Toromona, Tapura no Moorea-Maiao. Les trois candidats ont accepté de se confier à Tahiti Infos pour la dernière fois avant les élections.

Christiane Kelley :
Vous vous présentez comme une équipe qui veut du changement. Que proposez-vous de nouveau exactement ?
Il  y a deux éléments qui nous importent beaucoup dans notre programme. C’est la disponibilité des futurs élus que nous serons et la proximité. Disponibilité parce qu’à commencer déjà par moi-même, j’ai fait le choix de ne briguer aucun autre mandat si je suis élue maire de Moorea-Maiao, je le resterai pendant 6 ans. Pourquoi ? Parce que gérer une commune de 18 000 habitants, ce n’est pas une mince affaire. Il y a énormément de projets à mettre en place, énormément de problèmes dans beaucoup de foyers. Nos maires délégués seront également disponibles parce qu’il y a beaucoup de gens qui se sont plaints.
 
Dans vos réunions publiques, vous parlez beaucoup du budget actuel, pourriez-vous nous en dire plus ?
C’est très simple. Nous entendons dire qu’il y a 3 milliards de francs en budget annuel, 1 milliard pour le fonctionnement et 1 milliard pour les investissements. Mais, c’est la capacité d’autofinancement qui nous intéresse, c'est-à-dire ce qui reste dans la caisse de la commune. C’est ce qui permet de financer des petits projets.  En 2018, la CAF était à moins 6 millions. On n’a pas réussi à avoir de chiffres exacts pour l’année 2019 parce qu’ils étaient soi-disant confidentiels. Mais on nous a juste dit que c’était pire qu’en 2018. Donc, nous dire qu’il y a 1 milliard en investissement, nous disons que c’est de la désinformation parce qu’il faut expliquer aux gens que quand on vous présente un budget, il faut après qu’on retire les dépenses inhérentes à la gestion du personnel, les comptes annexes par rapport au bateau de Maiao, à la collecte des ordures ménagères et la restauration scolaire pour ne citer que ça.
 
Quel message voudriez-vous adresser aux électeurs ?  
La liste Amuitahiraa Tavini e Tia Ai, ensemble pour servir se lève pour créer ce véritable changement dans la direction de notre commune. Lors du premier tour, vous avez été 6 608 électeurs à avoir demandé un changement de la direction de notre commune. Aujourd’hui, nous sommes trois en course. Nous disons clairement que si vous voulez un changement, votez pour notre liste. Par ailleurs, ça  fait près de 50 ans que notre commune a été gérée par des hommes. Nous disons clairement aujourd’hui qu’il est temps de donner sa gestion et sa destinée aux mains d’une femme.

Evans Haumani
Quel bilan faites-vous de votre mandature ?
J’ai réalisé beaucoup de projets pendant ma mandature. J’ai fait construire par exemple l’école élémentaire provisoire de Maharepa  alors que la population l’attendait depuis 4 ans. Idem pour l’école élémentaire de Teavaro que j’ai fait construire après près de 20 ans d’attente. Il y a aussi l’école bioclimatique de Papetoai qui a été construite en 18 mois. Pour la jeunesse, il y a eu la construction des plateaux sportifs comme  à Atiha ou à Pihaena. J’ai fait rénover des salles omnisports. Pour avoir de l’eau potable, il y a eu la construction de l’usine de traitement d’eau de Papetoai ainsi que celle d’Afareaitu. J’ai mis en place l’ECIVA pour nos jeunes. Ces derniers peuvent y suivre des formations sur la pêche, l’artisanat ou l’agriculture. D’autres domaines de formation comme le secourisme ou le tourisme sont disponibles. Il y a des gens qui ont pu monter leur entreprise grâce à l’aide de la municipalité et d’autres trouver un emploi.
 
Quels seront vos nouveaux  projets si vous êtes réélus ?
Si je suis réélu, il y aura la rénovation et la construction de nouvelles écoles. Il va falloir aussi améliorer la qualité de notre eau potable. Concernant Maiao, on pense à installer de l’eau potable ainsi que l’électricité. Un nouveau  bateau est même en prévision pour desservir cette population.
 
Le budget de la commune de Moorea Maiao a été très critiqué durant cette campagne électorale, qu’avez-vous à dire sur ce sujet ?
Vous savez très bien que beaucoup de projets ont été réalisés par mon équipe depuis le début de ma mandature. Avez-vous vu un quelconque déficit ?  S’i l y en avait, la commune aurait été mise sous la tutelle de l’Etat. Tout ce que j’ai vu au contraire, c’est une augmentation du nombre de projets concrétisés jusqu’à aujourd’hui.  Si on sait gérer l’argent de la commune, il va toujours en rester pour les projets. Comme je l’ai déjà dit, j’ai laissé de côté la somme de 1,2 milliards de francs. La commune pourrait l’utiliser en cas de problème financier.
 
Avez-vous un message à adresser aux populations de Moorea et de Maiao ?
Vous savez très bien que quand notre île a été touchée par la Covid-19, nous avons été seulement 4 élus à intervenir pour aider notre population. On n’a pas du tout vu les autres élus. Nous avons fourni de la nourriture aux habitants les plus nécessiteux de Moorea. J’en ai également fourni 3 tonnes pour la population de Maiao.

John Toromona
Vous venez d’obtenir le soutien officiel du président Edouard Fritch, en quoi cela est important pour vous ?
C’est important dans le sens où il nous avait promis que lors de l’entre-deux tours, il allait intervenir dans nos fédérations pour justement apporter son soutien. Il est officiellement descendu sur Moorea pour apporter son soutien à la liste qui représenterait au mieux le Tapura Huiraatira. C’est aussi important en tant que maire de Moorea Maiao d’être en bonne relation avec le gouvernement d’Edouard Fritch, qui est président du pays et également du Tapura Huiraatira. C’est pour cela d’ailleurs que je me suis présenté à cette élection en tant que représentant à l’assemblée pour rapporter tous les projets de la commune et avoir le soutien du gouvernement.
 
Le fait de proposer dans votre programme de mettre la population au cœur de vos projets et de prôner un développement respectueux de l’environnement, n’est-ce pas une réponse à tous les grands projets qui ont été rejetés par la population et les associations ?
Ce n’est pas du tout une réponse de notre part. C’est pour cela par contre que j’ai monté un programme de ce genre.  Tout d’abord, il faut dire que notre programme défend le bien-vivre ensemble, les valeurs de la famille et de la solidarité. On l’a détaillé en trois piliers. Le premier, place la population au cœur de nos projets, le deuxième fait de Moorea Maiao une commune  connectée et modernisée et enfin le troisième permet un développement respectueux de notre environnement. Concernant le premier pilier, je l’ai dit et répété. Aucun projet ne sera mis en place sans l’avis de la population. J’avais rencontré ce problème lorsqu’on a voulu  mettre en place la marina de Teavaro. Je suis allé auprès de la population pour l’informer. Celle-ci n’en a pas voulu. Ce projet n’a donc pas été réalisé. Pour la plupart des grands projets à venir je retournerai vers la population pour savoir ce qu’elle veut vraiment.
 
Adopterez-vous la même attitude avec les projets proposés par des promoteurs privés ?
Vous êtes en train de me mener sur le projet de Paetou. Comme je l’ai déjà dit, si je devenais maire, le projet de Paetou sera discuté bien avant avec la population avant que celui-ci ne soit réalisé.

Rédigé par Toatane le Vendredi 26 Juin 2020 à 18:33 | Lu 1567 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus