Tahiti Infos

To’ata : début du concours de chants et danses traditionnelles


To’ata : début du concours de chants et danses traditionnelles
Dans le cadre des festivités du Heiva, le « main event » a débuté jeudi soir 5 juillet, sous un ciel étoilé, place To’ata. Le présentateur a annoncé les noms des chefs de groupes de chants et de danses, des membres du jury qui ont tous déposé leur feuille de bananier pour la cérémonie du « Rahiri ».

Une cérémonie du ‘ava a réunit diverses personnalités ouvrant ainsi le concours de chants et danses traditionnels. La présidente du jury cette année est Myrna TUPORO.

Le public a assité aux performances artistiques de trois groupes de chants et deux de danse, Ahutoru Nui groupe de danse professionnel de Arue s’est produit à la fin devant un public nombreux.

Les légendes ont été racontées en trois langues, français, tahitien et anglais. Le spectacle a vraiment été à la hauteur, les chants magnifiques, les costumes sublimes.

Du 05 au 14 juillet, ce sont plusieurs groupes de chant et de danses qui vont s'affronter pour remporter le titre suprême. Au total ce sont pas moins de 21 groupes de chants qui vont donner le meilleur d'eux-mêmes sur la place de Toa'ta. Les groupes de danses sont 17 dont 9 sont professionnels.

Chaque groupe en participant au Heiva concourt pour plusieurs prix qui sont: le prix Hura Tau, le prix Hura ava tau, le prix du meilleur costume végétal, le prix du meilleur costume traditionnel, , le prix du meilleur orchestre patrimoine, le prix du meilleur orchestre création, le prix de la meilleure danseuse, le prix du meilleur danseur et encore 10 prix spéciaux (auteur, compositeur...). Les résultats seront connus dans la soirée du 19 juillet, dont l'entrée sera gratuite. Et la tant attendue soirée des lauréats est prévue le samedi 21 juillet.

To’ata : début du concours de chants et danses traditionnelles
« Il y a la beauté, c’est la fête de tous les polynésiens du Ori Tahiti», s’est confié brièvement à Tahiti Infos à la fin du spectacle Victor Teriitahi membre du jury et danseur depuis 20 ans. «C’est exceptionnel, c’est la première fois qu’il y a autant de groupes de chants et de danses, la jeunesse a été mise en avant. »

« Il faut avancer, il faut suivre le temps, c’est pour cela qu’il y a autant de jeunes, il faut évoluer avec le temps au niveau de la gestuelle. »

Antony Tirao s’est également confié après la performance du groupe Ahutoru Nui dont il est le chef :

«Je suis content on est heureux d’avoir fini le spectacle, le stress de six mois est parti en fumée c’est super. Nous avions tous un point commun, la perte d’un de nos danseurs, le spectacle de cette année c’était vraiment pour lui. On le connaissait tous, c’était un ami, un cousin, un frère, pour chacun d’entre nous. »

« La danse a évolué, mais c’est avec le passé que l’on construit le futur. Avec tous ces jeunes on s’est dit cette année : « Vous me donnez ce que vous avez, je vous donne ce que j’ai. C’est tout le monde qui a travaillé pour le spectacle de ce soir. On était 105 danseurs.»

«Beaucoup de pression car les grands groupes sont là, en professionnel on est 8 je crois. Il y a de quoi motiver tout le monde, tout le monde a envie de gagner, c’est bien parti. »

Quelques mots également de Heremoana Maamaatuaiahutapu, le directeur de la Maison de la Culture :

« Cette année je suis moins spectateur, je participe à l’organisation. C’est la première soirée, toujours un peu compliqué mais cela s’est bien passé. On a eu du bon et beau spectacle ce soir. »

« Quand je dansais avec Teameva on était aussi dans ce « move » de recherche pour recréer des choses, on ne peut pas critiquer ce que nous avons nous mêmes fait hier. Cela fait partie de ce que les jeunes apprécient dans le Ori Tahiti. »

« Cela dépasse le cadre du folklore tel qu’on l’entend dans les pays francophones, la danse rejoint plus ce que les anglo-saxons appellent le « folk art », c’est vraiment quelque chose qui est ancré profondément. Comme dans le va’a ou dans le tatouage, les jeunes retrouvent quelque part leurs racines »


Rédigé par Article, photos SB le Vendredi 6 Juillet 2012 à 06:33 | Lu 1517 fois