Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Thomas Moutame installé à la CAPL



Thomas Moutame a été officiellement élu président de la CAPL mardi matin.
Thomas Moutame a été officiellement élu président de la CAPL mardi matin.
Tahiti, le 6 juillet 2021 - La séance d’installation de l’assemblée générale de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire s'est tenue mardi matin à la mairie de Pirae. Thomas Moutame est officiellement le nouveau président de la chambre. Le maire de Taputapuātea prône le développement durable à travers un partenariat entre la chambre, le Pays et les communes pour atteindre l'autosuffisance alimentaire.
 
"L'assemblée générale d'aujourd'hui marque le début de la mandature 2021-2026". Après avoir vu sa liste Te Reo Amui No Te Feia Faa'apu Rau No Porinetia arriver largement en tête de l'élection des représentants de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) le 10 juin dernier, Thomas Moutame a été officiellement élu président de la chambre mardi matin lors d'une assemblée générale constitutive organisée à la mairie de Pirae. Mardi, 18 des 19 représentants élus se sont réunis pour désigner les membres du nouveau bureau. Ainsi, Heia Teina (absente ce jour) a été nommé première vice-présidente. Jean Tama est deuxième vice-président tandis que Varink Tama, Odile Horoi et Timoa Tanehoarai sont élus membres. Le bureau enfin constitué, les projets peuvent débutés.
 
L'importance d'une collaboration
 
"On veut apporter un plus, notamment en ce qui concerne le développement durable, avec des produits de qualité. Depuis une quinzaine d'années je me bats pour la culture biologique. Aujourd'hui je suis fière, car beaucoup d'associations nous soutiennent ainsi que le gouvernement. Nous avons voté unanimement à l'APF notre schéma directeur. Nous avons une feuille de route et nous allons tous ensemble s'y tenir". Le tout nouveau président de la CAPL souhaite mettre en place un partenariat triparti entre la chambre, le Pays et les communes pour mutualiser les moyens et ainsi promouvoir plus activement les produits locaux. Tearii Alpha, vice-président de la Polynésie française, va dans ce sens : "Nous sommes en train de rédiger une loi du Pays pour pouvoir partager certaines compétences du service publique et notamment celle de contrôle des opérations agricoles sur le terrain pour rendre le système plus efficace et intégré".

18 des 19 représentants élus étaient présents pour effectuer l'assemblée constitutive.
18 des 19 représentants élus étaient présents pour effectuer l'assemblée constitutive.
"Les tāvana et les communes sont des acteurs clés dans l'accompagnement des porteurs de projets locaux", souligne Thomas Moutame. Le président compte également sur ses élus, répartis dans les différents archipels, pour soutenir les agriculteurs. "Ils auront pour mission d'assurer une relation de proximité de manière à identifier, à défendre et à répondre de manière réactive aux attentes de chacun". 

L'autosuffisance alimentaire et financière
 
Le président de la CAPL précise qu'une charte relative aux droits et aux devoirs des îles pour identifier les actions prioritaires en lien "avec la stratégie de développement de l'agriculture et de l'économie bleue" sera bientôt rédigée. Selon Thomas Moutame, la pandémie a mis en évidence la vulnérabilité du système agroalimentaire polynésien qui doit se montrer plus autonome à l'avenir. "Nous ferons de l'autosuffisance alimentaire une priorité en trouvant comment impliqué les familles vers une autosuffisance financière et ainsi contribuer au développement économique des îles en passant par le secteur primaire."

Pour Tearii Alpha, l'agriculture est un secteur de patience.
Pour Tearii Alpha, l'agriculture est un secteur de patience.
Pour le maire de Taputapuātea, la promotion des produits locaux passera par la création d'une centrale d'achat à Tipaerui. Cela facilitera l'acheminement des produits en provenance des archipels vers les cantines scolaires et les marchés commerciaux de Tahiti. "Nous devons penser à une agriculture qui se retrouvera dans nos assiettes. Il faut que les produits locaux soient de qualité, bons pour la santé et bons pour l'économie du fenua", affirme de son côté Tearii Alpha, également tāvana de Teva i Uta. 
 
La mise en place de fa'a'apu pilotes aux Tuamotu, en partenariat avec les communes pour les cultures maraichères et fruitières, visera "à développer la faisabilité de tout type d'exploitation agricole dans les atolls", confie Thomas Moutame.

Interrogé sur les premières retombées visibles des projets, Tearii Alpha répond que l'agriculture est un secteur de patience. "On ne laboure pas la terre aujourd'hui pour cueillir le fruit tout de suite. Il faut planter et arroser pour ensuite récolter les fruits". Les différents partenaires souhaitent s'investir pour l'agriculture conventionnelle des produits frais, mais aussi pour "l'agriculture de la transformation, de la surgélation, de la valorisation et de l'infiniment petit". En d'autres termes, anticiper la création de la richesse générée par l'agriculture de transformation. "C'est ce travail de longue haleine que nous sommes en train de porter", conclut Tearii Alpha. 

Rédigé par Etienne Dorin le Mardi 6 Juillet 2021 à 19:07 | Lu 841 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 20:40 Les ‘Opea’a de Tahiti sont-elles uniques ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus