Tahiti Infos

Tensions sociales mais grèves évitées à la SPL


Tahiti, le 5 octobre 2022 – Trois protocoles d'accord ont été signés mercredi soir au terme d'une semaine et demie de négociations portant sur les conditions de transferts des anciens salariés d'EDT de Rurutu vers la SPL et des salariés de l'ancienne SPL des Raromatai vers la nouvelle SPL baptisée Te ito rau no te mau motu.
 
Deux préavis de grève ont été déposés le 26 septembre dernier par la CSIP auprès de la Société publique locale (SPL) désormais baptisée “Te ito rau no te mau motu” et qui remplace la SPL “Te uira api no Raromatai”. Et c'est justement le changement d'identité sociale de l'entreprise assurant la production, le transport et la distribution de l'électricité dans les communes de Huahine, Taha'a, Taputapuatea et Tumara'a qui est à l'origine, si l'on peut dire, de ces tensions sociales.
 
Rurutu allume la mèche
 
Le premier préavis a été déposé à Rurutu où la commune a fait le choix de ne pas reconduire son contrat de concession avec EDT et de rejoindre la SPL au 30 septembre 2022, raison pour laquelle la SPL a “évolué” vers une entité non plus réservée aux seuls Raromatai mais à toutes les îles de la Polynésie. La question concrète qui s'est posée, comme en mars dernier pour la constitution de la SPL, est celle du transfert des ex-salariés d'une grande entreprise comme EDT vers une structure plus modeste comme la SPL. La confédération CSIP a donc veillé à ce que les salariés ne soient pas lésés au moment de leur transfert de contrat. Le second préavis de grève est globalement lié à cette situation, puisqu'il concerne le transfert des salariés de l'ancienne SPL Te uira api no Raromatai vers la nouvelle SPL Te ito rau no te mau motu.
 
Selon nos informations, trois protocoles d'accord ont finalement été signés mercredi soir. L'échéance des deux préavis avait été repoussée pour permettre de conclure les négociations. Pourquoi deux préavis et trois protocoles ? Parce que les deux premiers protocoles d'accord concernaient le transfert des salariés de Rurutu et des Raromatai dans la nouvelle structure SPL des îles. Et le troisième venait régler spécifiquement certaines conditions du transfert des salariés de Rurutu pour permettre notamment le maintien de la complémentaire retraite, de la prime d'intéressement et de l'allocation d'énergie électrique. Des avantages maintenus, sous une autre forme, dans les contrats des salariés de la SPL.
 
Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mercredi 5 Octobre 2022 à 20:40 | Lu 1463 fois