Tahiti Infos

Taylor Swift sort son très attendu nouvel album


ROBYN BECK / AFP
ROBYN BECK / AFP
New York, États-Unis | AFP | jeudi 18/04/2024 - Les "Swifties" comptent les heures: le nouvel album de Taylor Swift sort vendredi, le onzième opus d'une chanteuse américaine de country devenue mégastar mondiale de la pop, fracassant les records les uns après les autres.

La sortie de "The Tortured Poets Department" est très attendue par ses millions de fans depuis son annonce en février, lors de la cérémonie de remise des Grammy, les prestigieuses récompenses américaines de la musique où elle a remporté pour la quatrième fois le prix de meilleur album de l'année.

La chanteuse de 34 ans est devenue en début d'année la première artiste à devenir milliardaire grâce aux seuls revenus tirés de sa musique.

Près de 20 ans après s'être lancée, rien ne semble devoir l'arrêter. Sa tournée mondiale, "Eras Tour", devrait engranger un total de deux milliards de dollars de recettes après avoir déjà crevé l'année dernière le plafond symbolique du milliard, une première dans l'histoire de la musique.

Ses millions de fans ont, depuis l'annonce d'un nouvel album, tenté de déceler dans chaque virgule publiée par la star des indices sur ce qui les attend.

Un ex, du rap et du rock

La théorie dominante: "The Tortured Poets Department", ou "Le cercle des poètes torturés" en français, s'épancherait sur l'ex de la chanteuse, l'acteur britannique Joe Alwyn.

Le nom de l'album serait d'ailleurs tiré d'une discussion de groupe nommée "The tortured man club" ("Le club de l'homme torturé", en français) que le comédien tenait avec Paul Mescal et Andrew Scott, deux autres acteurs.

La liste des morceaux, 16 au total, donne déjà quelques indices: "So Long, London" (Au revoir Londres), "I Can Fix Him (No Really I Can)" (Je peux le changer, non vraiment je peux) et "The Smallest Man Who Ever Lived" (L'homme le plus petit qui n'ait jamais existé) - un homme anglais semble effectivement impliqué dans l'affaire. 

Revenir, sans prendre de gants, sur ses anciens compagnons est d'ailleurs devenue une tradition pour Taylor Swift, chanson après chanson.

L'actuel élu est la star du football américain Travis Kelce, récent victorieux du Super Bowl. Et pour lui, le nouvel album "est incroyable".

Il contient des collaborations avec le rappeur américain Post Malone et le groupe de rock britannique Florence + The Machine.

Avec sa nouvelle victoire aux Grammy en février, Taylor Swift a fait mieux que des légendes américaines de la musique comme Frank Sinatra, Paul Simon ou Stevie Wonder.

Trois semaines après Beyoncé 

La native de Pennsylvanie écrit des chansons dès son adolescence et fait ses débuts dans la capitale de la country, Nashville. En s'éloignant progressivement de ce style si américain, elle grimpe dans les classements. En 2018, elle quitte le label Big Machine et rejoint Universal, sans les droits sur ses précédents albums.

En réenregistrant ses premiers disques pour en reprendre le contrôle, elle réussit à convaincre ses fans et l'industrie musicale, un tour de force de plus pour ce monument contemporain de la culture populaire américaine.

Avec notamment 283 millions d'abonnés sur Instagram, elle est si influente au sein de la jeunesse américaine que le monde politique se prend à imaginer l'impact qu'elle pourrait avoir sur l'élection présidentielle de novembre, même si elle prend rarement la parole à ce sujet.

Le nouvel album publié vendredi atterrit sur les plateformes trois semaines après celui d'une autre icône américaine: Beyoncé et son "Cowboy Carter."

Le nouvel opus de la chanteuse, aux riches influences country, pourrait se glisser comme concurrent pour les prochains Grammy. Avec peut-être, aussi, le nouvel album d'une autre star: Billie Eilish sort "Hit Me Hard and Soft" le 17 mai.

Mais toutes ces artistes si riches et influentes insistent à chaque occasion: c'est la musique qui compte. 

Ce dernier album, a récemment déclaré Taylor Swift, "m'a rappelé qu'écrire la musique, c'est ce qui me fait tenir debout".

le Jeudi 18 Avril 2024 à 07:26 | Lu 549 fois