Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Taina Calissi scénarise son come-back artistique



PAPEETE, le 23 août 2019 - Le 15 et 16 août dernier, à la Presqu'île de Tahiti, Taina Calissi et Nyko PK16 ont porté un tournage un peu particulier. Celui d'un clip, "ou peut-être d'un court-métrage" qui intègrera une exposition Ô Belvédère du 5 au 15 septembre.

"Ma dernière exposition a eu lieu il y a 20 ans tout juste", rapporte Taina Calissi. "Je suis de retour et j’ai des œuvres à présenter."

Elle s’est exprimée sur un thème qui lui tient à cœur : "In between world : entre des mondes". Elle annonce : "j’ai une vingtaine d’acryliques et une dizaine de dessins, du fusain urbain".

Urbain ? "Je dirais que c’est une approche urbaine, cela se rapproche du tag, il y a de la couleur plutôt vive sur du kraft. C’est peut-être un peu pop."

Taina Calissi ne tient pas à entrer dans des catégories. Elle hésite par ailleurs à affirmer une appartenance à un courant ou une technique quelconque pour "respecter les puristes".

Tableaux, photos, textes, vidéo

Pour présenter ses œuvres, l’artiste plasticienne a imaginé toute une mise en scène. En plus des tableaux, elle présentera quelques photographies et un recueil de poèmes rassemblés sur le thème "In between words". Surtout, elle achève un clip qui sera projeté lors de l’exposition, ou plutôt de l’expérience. Plusieurs médiums vont converger pour faire vibrer les visiteurs.

Taina Calissi aime l’art visuel en général. Et depuis longtemps. Elle se rappelle par exemple ce concours national remporté alors qu’elle était étudiante. "Il s’agissait de rédiger le scénario d’une publicité pour le compte d’une grande marque." Elle a toujours un scénario qui traîne, en cours d’écriture.

Faute de moyens, elle n’a pas pu faire une école supérieure de réalisation audiovisuelle (Esra). Alors elle a suivi un BTS de communication et actions publicitaires. "Je m’y retrouvais car il y avait de la création." En Polynésie, en 1995, elle a organisé sa première exposition en plein air, au Trou du souffleur. Elle était intitulée : Détails polynésiens. "C’était des pastels gras."

En 2002-2003, elle a été à l’origine d’un festival d’artistes, des peintres et sculpteurs. Plus récemment, elle a décidé de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèse pour voyager car, reprend-elle, "voyager, c’est vivre".

La vie, pour elle, c’est aussi l’art. Lors de son tour du monde, elle est allée à la rencontre d’œuvres et de créateurs d’ailleurs. De retour à Tahiti, elle a décidé d’agir à son tour.

Une rencontre fructueuse

L’idée du clip s’est mise en place naturellement. Passionnée de danse et de performances contemporaines, elle a été touchée par un épisode de la série Dance in Paradise du réalisateur Nyko PK16. "Cet épisode, Bad Feeling, avec Tuarii Tracqui et Tahia Cambet a été tourné à Paris. Il m’est apparu comme le plu abouti de la série."

Cette série, originale, donne carte blanche à des danseurs de ‘ori tahiti qui s’expriment sur des musiques contemporaines. "Un pari osé", reconnaît Taina Calissi, "mais à partir du moment où l’on connait sa propre culture, on peut aller vers celle des autres."

Taina Calissi et Nyko PK16 se sont rencontrés une première fois. "Et dès la première réunion ça a été fructueux." Peu après, elle a rédigé le synopsis, Nyko PK16, le scénario. Hugues Damesin, fidèle allié du réalisateur, a composé la musique et Mateata Raoulx, Vaiarava Levy et Patoarii Garrigues se sont attelés à la chorégraphie.

"Ce clip illustre deux tableaux que j’ai peint ensemble", raconte Taina Calissi. "L’histoire se trouve entre des mondes, elle est inspirée de la légende des Mokorea, des mondes polynésiens Te Po e te ao." Il y a aussi l’occident et la Polynésie, l’homme et la femme, les humains ancrés sur leur terre, l’océan qui se trouve en chacun de nous.

Le tournage a eu lieu sur le site de Punui, sur la presqu’île de Tahiti. Il a été tourné entre terre et mer le 15 et 16 août dernier. Il est interprété par Mateata Raoulx, danseuse des Grands ballets de Tahiti pendant quatre ans et Patoarii Garrigues, mister Tahiti 2012 et danseur de la troupe Tamariki Poerani.

Les images seront projetées au restaurant Ô Belvédère, "véritable partenaire dans mon projet puisqu’ils resteront exceptionnellement ouverts pendant dix jours d’affilée".


Pratique

Exposition au restaurant Ô Belvédère à Pirae du 5 au 15 septembre.
Soirée d'ouverture le 5 septembre à partir de 17h30, soirée de clôture le 14 septembre.
Le 12 septembre soirée "intermédiaire" au Manava, avec Merwan Rim.
Tahiti Nui Hélicoptère proposera un package spécial pour se rendre Ô Belvédère et profiter de l'exposition et du restaurant.
Le restaurant Le Belvédère sera ouvert tous les jours le temps de l'exposition, de 10 à 18 heures en semaine et le week-end aux horaires habituels.

Contacts

Facebook : L'atelier de Taina Calissi
Facebook : le belvédère
Blog de Taina Calissi

Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 23 Août 2019 à 14:14 | Lu 3573 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués