Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Tahoera’a : Flosse "choqué" après l'annonce du départ de Moutame



Gaston Flosse, Sylviane Terooatea et Woullingson Raufauore, le maire de Maupiti, vendredi au quartier général du Tahoera'a.
Gaston Flosse, Sylviane Terooatea et Woullingson Raufauore, le maire de Maupiti, vendredi au quartier général du Tahoera'a.
PAPEETE, 2 mars 2018 - Thomas Moutame a confirmé vendredi qu’il quittait le Tahoera’a. Gaston Flosse a organisé le jour-même une conférence de presse pour dénoncer les "mensonges et les tromperies" du maire de Taputapuatea.

"N’étant plus en accord avec votre stratégie pour les prochaines élections territoriales, je retire (…) ma candidature" a annoncé "avec le cœur lourd" Thomas Moutame, dans un courrier adressé vendredi à Gaston Flosse, et diffusé le jour-même à la presse locale. Après une fausse valse-hésitation qui aura duré une petite semaine, le représentant-maire de Taputapuatea confirme qu’il quitte le Tahoera’a Huiraatira "sous le regard bienveillant de (son) conseil municipal et de la fédération" de sa section de commune, à Raiatea. Il rejoint le parti d’Edouard Fritch où il devrait figurer en cinquième position sur la liste du Tapura Huiraatira, dans la section des îles Sous-le-vent aux prochaines territoriales. Gaston Tong Sang devrait prendre la tête de la section et la sénatrice Lana Tetuanui se retrouver en seconde position.

"Je suis choqué par son attitude. J’avais très confiance en lui. Nous l’avons aidé à construire sa commune. Jamais j’aurais pensé que cet homme trahirait le mouvement et l’homme qui l’ont placé là", a lancé Gaston Flosse vendredi, lors d’une conférence de presse organisée au quartier général de campagne du parti.

Thomas Moutame espérait se voir confier la tête de la liste orange des Raromatai, au regard des résultats obtenus (930 voix) dans sa commune en faveur de Vincent Dubois, le candidat Tahoera'a sur la 3e circonscription, au premier tour des législatives, en juin dernier. Des résultats légèrement meilleurs que ceux (800 voix) comptabilisés à Uturoa, commune de Sylviane Terooatea. Mais, rappelle-t-il dans son courrier à Gaston Flosse, "bien que j’ai reçu de votre part l’investiture en tant que tête de liste, qui a ensuite été confirmée lors de nos réunions publiques aux Iles Sous Le Vent, il se trouve que les derniers revirements de situation concernant la composition de notre liste m’ont profondément bouleversés". "Faux !, a commenté le vieux lion vendredi : Il n'y a jamais eu d'investiture". Le leader autonomiste affirme que la décision de placer la mairesse de Uturoa en tête de liste est un choix des militants, lors d’une réunion publique organisée en marge des Jeux des îles Sous-le-vent, samedi 24 février.

C’est ce jour-là, selon nos informations, que Thomas Moutame aurait entamé son rapprochement avec le Tapura Huiraatira, bien que selon les affirmations de Gaston Flosse la démarche ait été entreprise dans le dos du parti, la semaine précédente, par le truchement de la sénatrice Lana Tetuanui.

N’étant pas tête de liste, Thomas Moutame avait cependant l’assurance de figurer second sur la liste orange. Et, visiblement, le maire de Taputapuatea ne mise pas un Kopeck sur les chances du second de la liste Tahoera'a des Raromatai, aux prochaines territoriales.

"Si en deuxième position aux îles Sous-le-vent il n’est pas élu ? Alors là, il n’y a plus de Tahoera’a", a ironisé vendredi Gaston Flosse. Le président du parti autonomiste estime plutôt que s’agit d’une affaire d’orgueil, pour Moutame. Il semble bien pourtant que ce soit le motif du départ de cet ancien pilier orange des Raromatai. Le maire de Taputapuatea estime avoir plus de chances d’être réélu à l’assemblée de la Polynésie française, en étant cinquième dans la section des îles Sous-le-vent, avec le Tapura Huiraatira, qu’en deuxième position sur la liste du Tahoera’a.

Dès samedi matin, le parti orange programmait sa contre-attaque sur le terrain dans le fief de son ancien allié, à la faveur du soutien de Hiomai Teriihaunui, le premier adjoint de Taputapuatea "resté fidèle au Tahoera’a" : "Nous allons dénoncer les mensonges et les tromperies de Thomas Moutame", a prévenu Gaston Flosse : "Le Tahoera’a n’est pas mort. Au contraire !"

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 2 Mars 2018 à 17:22 | Lu 5415 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués