Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Tahiti pole art fait son show au Grand théâtre samedi



Le chien Iron, mascotte de l'école et Vaiana Mahinui, fondatrice de Tahiti pole art.
Le chien Iron, mascotte de l'école et Vaiana Mahinui, fondatrice de Tahiti pole art.
TAHITI, le 28 septembre 2020 - Pour son nouveau gala, Tahiti pole art raconte les aventures de Naila (Lylia Aymain) et du chien Iron, la mascotte de l’école. Une soixantaine d’enfants et une dizaine d’adultes participeront à la narration sur scène en pratiquant de la pole dance, du hamac aérien et de la danse.

"Les Aventures de Naila et Iron", tel est le nom du nouveau gala de l’école Tahiti pole art. Naila, Lylia Aymain dans la vraie vie, est une jeune chanteuse de 11 ans aujourd’hui.

Elle a participé au Grand casting en 2018. Iron est un chien, il est la mascotte de l’école. Naila et son chien vivent en Chine avec leur tante. Elle va retrouver ses parents installés en Afrique. Mais avant de les rejoindre, elle va parcourir le monde.

Sur scène, il y aura une soixantaine d’enfants, une dizaine d’adultes, les enseignants, dont Stéphanie qui a remporté un prix en catégorie Championship du Pacific pole competition en juillet 2020, et Nicolas Casanova, champion de France de pole dance 2015.

Vaiana Mahinui a monté Tahiti pole art. Elle a suivi l’évolution de la pole dance. "À l’époque, on se battait contre la mauvaise réputation de cette pratique !" En 2009, elle a découvert le pole art en Australie où elle a fait une école de langue, suivie d'une licence Marketing en métropole.

"Quand je suis arrivée en France, j’ai souhaité continuer la pole dance, il n’y avait pas beaucoup d’écoles." Associés au monde de la nuit et au striptease, la pratique et l’enseignement restaient encore confidentiels.

Pourtant, cet art trouve son origine dans l’univers du cirque. "Des artistes réalisaient des figures autour des barres qui soutenaient les chapiteaux pour faire patienter le public", rapporte Vaiana Mahinui.

Elle est influencée également par une pratique traditionnelle en Inde. Puis des gymnastes s’en sont saisis. Pour résumer : "la pole, c’est un objet qui permet à une multitude de personnes d’exprimer leur art". Vaiana Mahinui, elle, est influencée par la danse polynésienne dans sa pratique.

En une dizaine d’année, la pole a beaucoup évolué et ce faisant, le regard qui lui est porté aussi. Elle est considérée pour ce qu’elle est : "une pratique artistique et sportive", explique Vaiana Mahinui. En métropole, le nombre d’école a explosé. Tahiti pole art qui a démarré avec moins de 100 élèves en compte plus de 200 à présent.

Pratique

Le samedi 3 octobre a 19h30 au Grand Théâtre de la maison de la culture.
Les billets sont en vente à l’école directement à partir du 29 septembre.
En raison des conditions sanitaires, le nombre de places est très limité.
Tarif unique : 3 000 Fcfp.

Contacts

FB : Tahiti Pole Art
Tél. : 87 79 85 15
Site internet de l'école

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 28 Septembre 2020 à 08:21 | Lu 1545 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 24 Novembre 2020 - 19:16 Le casse-tête du numéro T.A.H.I.T.I.

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus