Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



TNTV : dans les coulisses de Tamariki Poerani



Episode 1 : Makau, Martin et Merehau, écrivent le thème de “Te Huritau” en s’inspirant d’un rite ancien collecté dans les années 30 par des ethnologues américains. Mais c’est également le début des entraînements physiques, la sélection des meilleurs danseurs et les recherches rythmiques des musiciens.
Episode 1 : Makau, Martin et Merehau, écrivent le thème de “Te Huritau” en s’inspirant d’un rite ancien collecté dans les années 30 par des ethnologues américains. Mais c’est également le début des entraînements physiques, la sélection des meilleurs danseurs et les recherches rythmiques des musiciens.
PAPEETE, le 12 février 2015. TNTV diffuse à partir de ce soir 19h20 la série documentaire "Heiva i Tahiti by Makau". Une équipe a filmé les coulisses de la préparation du spectacle Te Huritau, présenté lors du Heiva i Tahiti 2014. La série est à suivre tous les jeudis.


Fin 2012, TNTV avait diffusé la série documentaire
“Ori Tahiti by Makau ». Ce reportage avait permis à Makau Foster Delcuvellerie, chef du groupe Tamariki Poerani, d’expliquer sa vision de la danse polynésienne et sa manière de transmettre son savoir. Ce projet avait séduit les téléspectateurs.

Cette fois, les trois coproducteurs ont décidé de suivre Makau Foster dans le cadre d’une création chorégraphique pour le Heiva i Tahiti. Dans ces huit épisodes, on suit ainsi la création de l’œuvre « Te Huritau » ou « Le temps révolu » pendant huit mois. Ce spectacle est inspiré de la mythologie paumotu relative au culte ésotérique très ancien de Kio.
Le rite du « Huritau » ou « Hurihurivaka » était accompli dans les temps anciens pour marquer un changement de cycle du temps ou un changement de cap des règles de la communauté.




Episode 4 : L’orchestre a bien avancé sur la composition des ote’a, Makau travaille donc sur leur chorégraphie avec Kohai avant que les danseuses l'apprennent. Elle s'intéresse également à d’autres aspects du spectacle: la création des costumes mais aussi l’écriture et l’interprétation des korero.
Episode 4 : L’orchestre a bien avancé sur la composition des ote’a, Makau travaille donc sur leur chorégraphie avec Kohai avant que les danseuses l'apprennent. Elle s'intéresse également à d’autres aspects du spectacle: la création des costumes mais aussi l’écriture et l’interprétation des korero.

Parmi les thèmes abordés dans ces huit épisodes :
la recherche et l'analyse des rites liés à Kio, l'acceptation par les dépositaires des rites de leur utilisation, l'écriture du spectacle, la transposition des textes en chants, la transposition des récits en orero et en chorégraphie, la chorégraphie des ote’a, des haka, des aparima, la sélection des danseurs, les échauffements, l'apprentissage des chorégraphies, l'écriture et l'apprentissage des solos, la transposition musicale des récits, le travail de l’orchestre et de la troupe, le stylisme des costumes lié au thème...

Episode 7 : Plus que quelques semaines avant que le spectacle ne soit proposé au public. Makau travaille les solos avec Asia et Patoarii. Et puis, les danseurs découvrent la scène de To’ata pour la première fois, pour y faire les placements.
Episode 7 : Plus que quelques semaines avant que le spectacle ne soit proposé au public. Makau travaille les solos avec Asia et Patoarii. Et puis, les danseurs découvrent la scène de To’ata pour la première fois, pour y faire les placements.
Dans le premier épisode, ce soir, on voit Makau, Martin et Merehau écrire le thème de “Te Huritau” en s’inspirant d’un rite ancien collecté dans les années 1930 par des ethnologues américains. C'est également le début des entraînements physiques et le moment de la sélection des meilleurs danseurs et les recherches rythmiques des musiciens. Jeudi prochain, Makau nous emmènera dans l’univers des haka, des textes scandés accompagnés d’une chorégraphie. Les garçons apprendront les textes avec Francky, puis les chorégraphies sont décortiquées.
Pendant ces huit épisodes, on assiste à l'écriture des chorégraphies, aux premières répétitions, à la création des costumes. Petit à petit, le spectacle prend forme jusqu'à être joué à To'ata devant des centaines de spectateurs.
Tout commence cependant par l’écriture, écriture des textes, écriture de la chorégraphie et la présentation du thème à Mama Lucas, dépositaire du rite.

Dernier épisode, dernière ligne droite. Désormais toutes les répétitions déroulent le spectacle en entier. Les costumes sont quasiment prêts, les derniers ajustements ont lieu. Et c’est le jour J, mais quelques jours auparavant, la troupe visionne les images de sa répétition générale.
Dernier épisode, dernière ligne droite. Désormais toutes les répétitions déroulent le spectacle en entier. Les costumes sont quasiment prêts, les derniers ajustements ont lieu. Et c’est le jour J, mais quelques jours auparavant, la troupe visionne les images de sa répétition générale.

le Jeudi 12 Février 2015 à 17:21 | Lu 1767 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019