Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Syrie: la France veut toujours une résolution du Conseil de sécurité



Nations unies, Etats-Unis | AFP | mardi 11/04/2017 - La France maintient sa demande pour l'adoption par le Conseil de sécurité d'une résolution réclamant une enquête sur l'attaque chimique imputée au régime syrien, malgré l'échec des négociations la semaine dernière, a déclaré mardi son ambassadeur à l'ONU.

Le Conseil de sécurité a examiné la semaine dernière trois projets de résolution sans jamais passer au vote, en réponse à l'attaque chimique présumée contre la localité syrienne de Khan Cheikhoun, en zone rebelle.

"Nous ne pouvons pas abandonner et nous devons essayer, de bonne foi, le mieux possible, d'avoir un texte condamnant l'attaque, et demandant une enquête approfondie", a déclaré François Delattre aux journalistes.

La France s'était jointe aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour demander une enquête complète sur ces faits, mais le projet de résolution s'est heurté à la menace d'un veto de la Russie.

Selon François Delattre, la France recherche maintenant "un bon texte et un bon vote".

Paris, Londres et Washington ont accusé les forces du président Bachar al-Assad d'avoir mené cette attaque le 4 avril qui a fait au moins 87 morts, dont 31 enfants.

Le Conseil de sécurité débattait encore de la réponse à donner quand les Etats-Unis ont ordonné, le 6 avril, une frappe de missiles Tomahawk sur une base aérienne de l'armée syrienne, d'où l'administration américaine affirme que l'attaques chimique a été lancée.

"Il est très important qu'il y ait une enquête complète afin que tout le monde sache, que le monde entier sache, comment ces horribles attaques chimiques se sont produites et d'où elles proviennent", a ajouté François Delattre.

Le président russe Vladimir Poutine a également appelé à une enquête approfondie par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et a suggéré que le président syrien était la cible de fausses accusations.

Le ministre turc de la Santé a confirmé que les tests post-mortem sur les victimes ont montré qu'elles ont succombé à une exposition à du gaz sarin, un puissant agent neurotoxique.

Rédigé par () le Mardi 11 Avril 2017 à 06:15 | Lu 172 fois






1.Posté par Jean pierre Beaulieu le 11/04/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La politique est une saloperie, ici il n'est pas vraiment question d'attaque chimique (mes relations sur place parlent de l'explosion d'un entrepôt bombardé) La question est, pour qui sera le gaz des Syriens ? et par ou le gazoduc passera t'il ? Tout le reste n'est que manipulation médiatique et politique, à titre d'info, les renseignements sur cette soit disant attaque vienne d'une ONG pro rebelles Syriens. (recherche d'images pour "Carte du gaz Syrien et Iranien")

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus