Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Sup race - Paddle Festival : Belle 3e place pour l'extraterrestre


L'Air France Paddle Festival s'est déroulé à Punaauia ce samedi 7 avril. La course élite a été remportée par le Néozélandais Marcus Hansen (2H16'45) devant l'Australien Michael Booth (2H17'20). L'extraterrestre Steeve Teihotaata (2H18'17) obtient une belle troisième place devant le Calédonien Titouan Puyo (2H19'00), Manatea Bopp Du Pont (2H20'05) et Enzo Bennett. L'Allemande Sonja Hoenscheid remporte la course élite des femmes.


Marcus Hansen a dépassé Michael Booth juste avant l'arrivée
Marcus Hansen a dépassé Michael Booth juste avant l'arrivée
Le Paddle Festival s’est déroulé à Punaauia ce samedi 7 avril. Différentes courses étaient au programme et de nombreuses animations étaient proposées sur le site de Vaira’i de Punaauia. Le temps clément a fait la joie des spectateurs et des baigneurs même si pour les concurrents les courses ont été très éprouvantes, notamment la course élite de 24 km.
 
La course élite était importante puisque pour la première fois, la course faisait cette année l’ouverture du Paddle League Tour, le championnat mondial de la discipline. C’était donc une opportunité pour nos riders locaux de bien se positionner dès le début de la saison internationale. En 2017, les mieux classés à l’issue du championnat mondial étaient Georges Cronsteadt (15e), Steeve Teihotaata (16e), Rete Ebb (29e), Enzo Bennett (37e) ou encore Bruno Tauhiro (47e).

Steeve Teihotaata a réussi à rivaliser avec les meilleurs étrangers
Steeve Teihotaata a réussi à rivaliser avec les meilleurs étrangers
Les Tahitiens s’en sont bien sortis
 
Les Tahitiens s’en sont globalement très bien sortis puisqu’on retrouve sept tahitiens dans le Top dix. Les frères Georges et Yoann Cronsteadt, qui avaient trusté les deux premières places en 2017, sont respectivement 9e et 12e cette fois-ci. Steeve Teihotaata alias "l'extraterrestre", confirme sa grande forme en obtenant comme en 2017 une belle troisième place, rivalisant ainsi avec les meilleurs mondiaux de la discipline présents cette année.
 
On retrouve un autre champion de va’a, Manatea Bopp Du Pont, à la 5e place, derrière le Calédonien Titouan Puyo (n°2 mondial en 2017). L’actuel leader du championnat local Enzo Bennett se place 6e, une belle performance compte tenu de sa 37e place mondiale en 2017. Il est également le plus jeune de ce Top 10 (22 ans). Belle 7e place pour un autre grand champion du va’a local, Rete Ebb, devant le jeune Hapowa Mai (23 ans) qui réalise lui aussi une très belle performance avec une 8e place.
 
Notre champion du monde de longue distance Niuhiti Buillard termine 10e. A noter le coup de gueule de Michael Booth sur les réseaux sociaux : après avoir mené tout au long de la course, disposant d’une avance de 500 mètres à la passe de Taapuna à 2 km de l’arrivée, il s’est fait remonter selon lui grâce aux vagues générées par les bateaux situés à sa hauteur.
 

Magnifique 5e place pour Manatea Bopp Du Pont (à gauche), Enzo Bennett est 6e et Niuhiti Buillard est 10e
Magnifique 5e place pour Manatea Bopp Du Pont (à gauche), Enzo Bennett est 6e et Niuhiti Buillard est 10e
Coup de gueule de Michael Booth
 
Michael Booth (n°4 mondial en 2017) : « Je me sens volé après l’événement d’aujourd’hui, ici à Tahiti. Cela n’a pas été facile de cravacher pour avoir une avance de 500 mètres. (…) Se retourner à la fin et voir les gars surfer sur les vagues de bateaux n’a pas été pas facile à avaler. » Il précise qu’il ne reproche rien aux compétiteurs mais adresse le coup de gueule pour éviter que le phénomène se reproduise dans les courses à venir.
 
A noter l’abandon pour crampes de Connor Baxter le n°1 mondial ou encore l’absence de Travis Grant, n°3 mondial en 2017. A noter la victoire chez les femmes de l’Allemande tenante du titre Sonya Honscheid (N°5 mondiale en 2017), - la n°1 mondiale Annabel Anderson n’était pas présente -, devant la Japonaise Yuka Sato et l’Américaine Fiona Wylde. La première tahitienne est Hina Yiou, 6e. Belle performance pour le jeune Keoni Sulpice, 14 ans, qui termine à la 11e place de la course élite. Un contrôle anti-dopage a été effectué sur les trois premiers de chaque course, les résultats de ce contrôle seront connus ultérieurement.
 
Kevin Kouider remporte la course de 8 km devant Mathieu Ayard et Arotini Siaou Chin et Rauhiri Varuahi remporte la 24 km chez les vétérans. Du côté du prone, belle victoire de Ricky Aitamai devant Damien Troquenet, Mihimana Izal et le vétéran Alexy Berthet alors qu’Heilani Cronsteadt s’impose chez les femmes. SB / FTS

Steeve Teihotaata est arrivé très éprouvé à l'issue des 24 km
Steeve Teihotaata est arrivé très éprouvé à l'issue des 24 km
Parole à Steeve Teihotaata :
 
Une course éprouvante ?
 
« Oui, carrément, je n’avais plus rien dans les jambes à la fin, j’en était à prier que l’arrivée se rapproche toute seule ! La chaleur et le niveau des gars, très élevé, j’étais obligé de pomper avec les jambes pour maintenir le rythme, à la fin les jambes ne répondaient même plus, elles tremblaient. Heureusement le petit vent de face et j’ai eu de la chance d’anticiper les petites vagues avec tous les bateaux qui se sont rapprochés dans les derniers kilomètres. Le fait de dépasser Titouan, ça m’a redonné le moral pour tenir jusqu’à la fin. »
 
Le déroulé de la course ?
 
« On est partis dans le lagon vers Papeete, tout le monde est parti à fond, on aurait pas dit que c’était pour une course de 24 km ! Un paquet de quatre ou cinq gars a réussi à s’extirper grâce à une vague de bateau de Tntv je crois, je me suis retrouvé 8-9e, j’ai dû forcer pour revenir, en perdant quelques plumes. Après, à l’extérieur, j’ai essayé d’être le plus détendu possible. »
 
Pas de surf malheureusement ?
 
« Heureusement, on connaît l’endroit au large, on sait qu’il ne faut pas trop coller le récif, ça m’a beaucoup aidé pour revenir sur les autres à la fin. On espérait avoir un peu de surf mais rien, c’était tout à la force des bras. Je savais que des gars comme Michael et Marc apprécient ce genre de plan d’eau, quand je les ai vus tracer j’ai préféré rester à mon rythme pour éviter d’exploser à la fin, cela a bien marché. »
 
Ce bon résultat te donne envie de faire les prochaines étapes ?
 
« Bien sûr, l’envie est là. Il faut voir avec les priorités de mon sponsor Mistral qui est plus basé sur les courses en Europe. Dans deux semaines, il y a une course en Caroline du Nord, j’aimerais la faire, on verra avec le sponsor si je mérite d’aller (rires). » Propos recueillis par SB
 

Une course difficile pour tous, ici l'arrivée du tenant du titre Yohann Cronsteadt
Une course difficile pour tous, ici l'arrivée du tenant du titre Yohann Cronsteadt

Rédigé par SB / FTS le Dimanche 8 Avril 2018 à 11:59 | Lu 3651 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti