Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Sup race – Air France Paddle Festival : L’incroyable performance de Keoni Sulpice


L’Air France Paddle Festival s’est déroulé le samedi 6 avril sur le site de Vairai, à Punaauia. C’est le Calédonien Titouan Puyo qui a remporté la course élite de 24 km. Keoni Sulpice, qui aura 15 ans en mai, s’offre la deuxième place devant Enzo Bennett, Niuhiti Buillard et Georges Cronsteadt. Chez les femmes, c’est Yuka Sato qui s’impose au terme d’une course particulièrement éprouvante en raison de la chaleur.


La course fait partie du circuit mondial de la Paddle League
La course fait partie du circuit mondial de la Paddle League
L’Air France Paddle Festival s’est déroulé ce samedi 6 avril sur le site de Vairai, à Punaauia. Au terme des 24 km de course, c’est le Calédonien Titouan Puyo qui s’est imposé dans des conditions particulièrement difficiles, en raison de la chaleur et de l’absence de vent. Le Calédonien est un habitué de la compétition mais c’est la première fois qu’il monte sur la première marche du podium.
 
On retrouve à la deuxième place Keoni Sulpice, véritable prodige de la discipline. Keoni Sulpice aura 15 ans en mai prochain, il se paye le luxe de finir la course devant Enzo Bennett, Niuhiti Buillard et Georges Cronsteadt, les ténors locaux de la discipline. Cette place de meilleur Tahitien n’est pas non plus un coup d’éclat isolé puisque Keoni avait remporté la première course de la saison, la Arii Hoe no Papeete, devant tout le gratin local.
 
On retrouve en sixième position Yoann Cronsteadt, Ricky Aitamai, Mathieu Ayard, Tiavairai Chang et Vincent Goyat. Belle performance de Tiavairau Chang qui comme Keoni fait partie de la toute jeune relève du stand up paddle polynésien. Chez les femmes, belle victoire de la Japonaise Yuka Sato qui prend sa revanche sur Olivia Piana qui l’avait distancée lors de l’ATN Paddle Royal Race la semaine dernière. Belle troisième place pour Hina Yiou, la première Tahitienne.
 
C’est Henere Harrys qui remporte la Lagoon Race de 8 km devant Moehau Swapp et Paul Lenfant. En prone paddle board, en retrouve le champion du Waterman Tahiti Tour 2018 Damien Troquenet devant Narai Atger et Charles Taie. Chez les femmes, toujours en prone, victoire de Heilani Cronsteadt. Infos et résultats complets à suivre sur la page facebook de l’organisation. SB

Keoni Sulpice juste avant les contrôles anti-dopage
Keoni Sulpice juste avant les contrôles anti-dopage
Parole à Keoni Sulpice :
 
Satisfait de ce bon résultat ?
 
« Oui, j’étais carrément en forme. A un moment donné, j’ai failli ne plus y croire car à la passe de Papeete, au demi-tour, Enzo avait pris 80 mètres alors que j’étais derrière Niuhiti et Georges. D’un coup, j’ai poussé et j’ai pu revenir. Depuis ce moment-là, je n’ai plus lâché. J’ai tenu. Je suis tombé sur le retour, ce qui a fait tomber Enzo. On a poussé pour revenir. Je suis très content d’être le premier Tahitien sur le podium et le plus jeune aussi ! »
 
Tu marques un grand coup à l’international ?
 
« Oui, je voulais me faire remarquer. J’ai pu éviter les erreurs du week-end dernier. Bon, Titouan est un des meilleurs riders mondiaux. J’ai essayé de pousser un dernier coup alors que j’étais à côté de lui mais il a eu une vague qui lui a permis de partir. C’est comme ça. Je participerai normalement à cinq courses à l’international en 2019. Je remercie tous mes sponsors, mes parents, mes amis, ma famille et tous ceux qui me soutiennent ! » Propos recueillis par SB

Jérôme Loisel, l'organisateur
Jérôme Loisel, l'organisateur
Parole à Jérôme Loisel, organisateur :
 
Toujours difficile d’attirer les athlètes internationaux ?
 
« La difficulté, c’est toujours le transport des planches qui n’est pas encore quelque chose d’aisé. Un surf, c’est facile mais une planche qui fait 4m25, c’est plus compliqué. Donc il faut trouver des gens qui veulent bien en prêter mais il faut que cela corresponde aux tailles des riders. Il faut que ceux qui prêtent ne fassent pas la course, cela fait beaucoup de conditions. On a pas mal d’étrangers cette année mais c’est vrai que c’est un frein. Il y a une nouvelle marque qui développe des paddles qui se détachent en deux parties, ce qui faciliterait le transport. A mon avis, le développement du stand up devra passer par là. »
 
Satisfait de cette édition ?
 
« Mission accomplie au niveau de l’image donnée à l’international. L’année dernière, pour donner une idée, il y a eu plus de 80 000 personnes, en dehors de la Polynésie et de la France, qui ont regardé l’intégralité de la course en direct alors qu’il est 3-4H du matin en métropole. On a des gens qui suivent du Japon, en Norvège…Pour eux c’est magique et cette année, on devrait en avoir encore plus. Les magazines internationaux me contactent et me demandent de leur donner l’accès pour retransmettre le Live. Du coup, je me dis que oui, pour le Pays, c’est gagné, grâce aux belles images de Tntv. »
 
Quelques mots sur l’annulation des Pacific Paddle Games 2019 ?
 
« La problématique des Pacific Paddle Games, qui est un événement plus gros que celui-ci en termes de compétiteurs mais surtout en termes de moyens vu qu’aux Etats Unis ils ont des budgets faramineux, est toujours la même : arriver à boucler le budget avant l’événement. C’est un gros budget. Du coup, j’en profite pour remercier mes partenaires qui sont à 98% privés, c’est quand même sympa. Après, il y a la question de l’engouement mais ici c’est plus facile qu’en Californie où beaucoup d’autres sports sont présents et très développés. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Un grand merci à tous les sponsors, notamment Air France, Vini, Panzani, Pétropol, Socredo, Tahiti Tourisme, Gilette, Powerade, 4 Events Pacific, Kellogg’s, Hollywood, Tntv, Matuvu, Air Calin, Air Tahiti, la Mairie de Punaauia, Suptahiti.com, SupNews et Tahiti Infos. Merci à la DJS pour les contrôles anti-dopage. On essaye de donner une bonne image du Sup à l’étranger grâce à ces contrôles. Merci à tous ! 

La course s'est faite dans des conditions particulièrement éprouvantes © Air France Paddle Festival © Air France Paddle Festival
La course s'est faite dans des conditions particulièrement éprouvantes © Air France Paddle Festival © Air France Paddle Festival

Bel exploît de Keoni Sulpice, 14 ans
Bel exploît de Keoni Sulpice, 14 ans

Rédigé par SB le Dimanche 7 Avril 2019 à 14:48 | Lu 2015 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mai 2019 - 15:09 Oceania Cup : les Tahitiens mal engagés

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net