Tahiti Infos

Soupçons de financement illégal: la campagne de Marine Le Pen en 2022 visée par une enquête


Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Paris, France | AFP | mardi 09/07/2024 - Nouvelle déconvenue pour Marine Le Pen: après le score en deçà des prévisions du Rassemblement national (RN) aux élections législatives, la députée voit sa campagne présidentielle de 2022 visée par une enquête pour des soupçons de financement illégal.

Les investigations ont été lancées à la suite d'un signalement de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), a indiqué mardi le parquet de Paris, confirmant une information de BFMTV.

Après une enquête préliminaire, une information judiciaire a été ouverte le 2 juillet pour "prêt d'une personne morale à un candidat en campagne électorale, acceptation par un candidat en campagne de prêt d'une personne morale, détournement de biens par des personnes exerçant une fonction publique, escroquerie commise au préjudice d'une personne publique, faux et usage de faux", a détaillé le parquet.

Les investigations, confiées à la brigade financière de la police judiciaire parisienne, "se poursuivent donc désormais sous la direction d'un magistrat instructeur", a-t-il ajouté.

La CNCCFP, chargée de contrôler la régularité des dépenses des candidats, qui sont plafonnées et dont une partie est remboursée par l'Etat, avait adressé ce signalement en 2023.

Aucun détail n'a été donné sur la nature des soupçons.

"Ma cliente n'a jamais été entendue à quel 

que titre que ce soit sur aucun fait en lien avec ce reproche général", a réagi dans un communiqué l'avocat de Marine Le Pen, Me Rodolphe Bosselut. 

"Elle fait face aujourd'hui à une campagne médiatique à laquelle elle ne peut même pas répondre, ni se défendre, à défaut de griefs précis portés à sa connaissance qui pourraient faire l'objet d’une réponse circonstanciée", a-t-il ajouté, précisant avoir demandé "en vain" des précisions au parquet.

"Le procédé consistant à lancer une accusation vague insusceptible d'être contestée et débattue, et à mettre ainsi au pilori médiatique ma cliente, est inique", a considéré Me Bosselut.

"Je suis très surpris parce que le compte de campagne a été validé en décembre 2022 et remboursé en février 2023", a déclaré à l'AFP un cadre dirigeant du RN, précisant ignorer quels faits étaient concernés.

Mi-décembre 2022, la CNCCFP avait retoqué les dépenses de "flocage et déflocage" de douze cars loués dans le cadre de la campagne présidentielle de la cheffe de file du RN, pour un montant de 316.182 euros, estimant que le recours à ce type d'affichage constituait une dépense irrégulière.

La candidate du RN, battue au second tour par Emmanuel Macron, avait formé un recours devant le Conseil constitutionnel avant de renoncer. 

Marine Le Pen avait investi près de 11,5 millions d'euros dans sa campagne présidentielle de 2022, la troisième. 

En 2017, elle avait déjà vu 873.576 euros de ses dépenses retoquées par la Commission, constituées à 95% des emprunts contractés auprès du Front national (FN, devenu RN) et du micro-parti de son père Jean-Marie Le Pen, mais elle n'avait, à l'époque, pas formé de recours.

- Procès à l'automne -

Marine Le Pen, réélue députée dès le premier tour des législatives anticipées le 30 juin dans son fief d'Hénin-Beaumont (Nord), est confrontée aux résultats décevants obtenus par son parti à l'issue du scrutin.

Le RN, qui visait la majorité au moins relative dans la nouvelle Assemblée nationale, est arrivé dimanche sur la troisième marche du podium, une contre-performance malgré l'élection de 143 députés - en comptant ses alliés ciottistes -, soit plus de 50 élus supplémentaires par rapport au contingent de 2022.

L'ancienne présidente du parti d'extrême droite doit en outre être jugée avec 24 autres personnes et le RN à partir du 30 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour des détournements de fonds européens entre 2004 et 2016. 

Les prévenus sont soupçonnés d'avoir mis en place, durant cette période, un système de rémunération par l'Union européenne des assistants d'eurodéputés qui travaillaient en réalité pour le parti.

Marine Le Pen, qui a toujours nié ces allégations, est visée pour détournement de fonds publics et complicité.

Par ailleurs, la Cour de cassation a validé définitivement en juin la condamnation du RN dans l'affaire des kits de campagne, utilisés par les candidats frontistes lors des élections législatives de 2012 et remboursés par l'Etat.

Selon BFMTV, d'autres candidats à l'élection présidentielle en 2022 ont fait l'objet d'un signalement à la justice par la CNCCFP.

le Mardi 9 Juillet 2024 à 05:27 | Lu 343 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected]. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.