Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Soupçons d'arnaque pyramidale naissante à Mahina



Une nouvelle initiative internationale de levée de fonds sur internet, présentée comme frauduleuse, a trouvé des relais en Polynésie française.
Une nouvelle initiative internationale de levée de fonds sur internet, présentée comme frauduleuse, a trouvé des relais en Polynésie française.
PAPEETE, le 3 août 2017 - Depuis plusieurs jours, une démarcheuse distribue des tracts à Mahina pour recruter des "parrains" et des "leaders" pour le compte du développement d'une pseudo société de spéculation sur de la monnaie virtuelle, Love China Feng Huang Coin, qui sévit sur internet à la recherche de clients. Le tout enrobé des habituelles promesses d'emploi et de richesse qui viennent avec.


"La société LCFHC vous offre une opportunité d'améliorer votre vie", peut-on lire, en lettres capitales, sur l'en-tête de ce document distribué depuis plusieurs jours par une démarcheuse du côté des supermarchés de Mahina. "L'inscription pour obtenir un compte est gratuite, dans un mois elle sera coûteuse", prévient le tract qui, pour appâter le chaland, promet même jusqu'au 15 septembre le paiement d'une somme de 150 000 francs aux premiers parrains qui se lanceraient dans l'aventure.

Le tract reprend ensuite toutes les belles promesses de richesse et de belles rémunérations à venir pour les parrains, en fonction du nombre de filleuls qu'ils recruteraient à leur tour. Plan de carrière, bureaux dans tous les pays, recrutement de formateurs, mise à disposition d'une carte de crédit, l'imprimé reprend tout l'argumentaire développé par la société LFCHC sur ces nombreux supports internet, pages Facebook et autres chaînes YouTube.

Une plainte du groupe Rotschild

Problème ? LFCHC, pour Love China Feng Huang Coin, est un scam de portée internationale dénoncé par de nombreux observateurs financiers et du web. Le puissant groupe bancaire Rotschild, habilement mis en scène dans leur communication par les administrateurs de LFCHC, a très officiellement dénoncé début 2017 l'utilisation abusive de son nom dans le cadre de cette initiative "non régulée de levée de fonds". Une plainte a été déposée et le groupe conseille même aux personnes qui auraient rejoint LFCHC "de contacter immédiatement leur police locale".

Dans son démarchage commercial, la "société" LFCHC et ses relais prétendent pouvoir faire spéculer les futurs inscrits sur la colossale prise de valeur annoncée d'une hypothétique monnaie cryptée que la Chine s'apprêterait à mettre en circulation. A l'instar des bitcoins il y a quelques années, par exemple.

"Le site internet LCF Coin - LCFHC propose un plan de rémunération similaire à un schéma pyramidal et de type Ponzi", peut-on lire sur le site internet fraudescams.com, qui, en plus de fuir les démarcheurs, déconseille par ailleurs de laisser ses données personnelles sur ce type de site internet pour ne pas risquer leur utilisation frauduleuse. Rappelons qu'en Polynésie française, une loi du Pays interdit toute forme de vente pyramidale.

La "recruteuse" se défend, mais les arguments peinent à convaincre

Après avoir vu circuler l'offre de recrutement sur les réseaux sociaux, la rédaction a contacté l'une des démarcheuses, tel un client potentiel, pour tenter d'en savoir plus sur le "produit". "Ce n'est pas une arnaque, ce sont des gens qui disent du mal de ce que nous faisons", s'est-elle d'abord défendue avant de développer des arguments plus surprenants : "En France, ils font la même chose que moi, je ne suis pas toute seule. Si c'était une arnaque, le président Macron ne permettrait pas qu'on fasse ça en France. Parce qu'il a travaillé avec Rotschild, qui est le plus grand homme riche de ce monde parce qu'il a 80 % des banques avec lui. Il travaille qu'avec la Chine, ce sont les deux grandes puissances".

Alors, concrètement, comment ça marche ? "Eh ben tu viens t'inscrire avec moi, tu gagnes 138 000 francs à l'inscription. Et si tu travailles comme moi, tu inscris 20 personnes en dessous de toi, et pour chaque personne tu gagnes 10 000 francs. Ça fait 200 000 francs. C'est le pré-lancement de cette société". Les montants correspondent en effet à l'argumentaire formulé en dollars sur le site internet de LFCHC.

Rien à payer pour le moment, donc, pour l'inscription. Mais les 138 000 francs de bienvenue, c'est vous qui les donnez ? "Non, c'est la société (LFCHC, ndlr)". Mais c'est quoi cette société ? Ce n'est pas de la vente pyramidale ? "Euh… si tu veux, si, c'est de la vente pyramidale mais alors pourquoi le président Macron accepte en France…".

Et après qu'est-ce qu'il faut faire, il faut vendre des produits ? "D'abord tu rentres dedans, tu vas profiter de cette opportunité, tu inscris des gens sous toi, et après tu peux vendre aussi des produits en ligne dans les 600 000 magasins de la société. Les produits, c'est de l'argent. Le but c'est d'améliorer le niveau de vie des personnes pauvres. Ce n'est pas une arnaque, les chiens aboient et la caravane passe".

Soixante personnes auraient déjà rejoint ses rangs selon la recruteuse. Comme pour convaincre encore fois qu'il ne s'agit pas d'une arnaque à ses yeux, la démarcheuse a indiqué avoir elle-même été recrutée par… le tavana hau des Gambier. Contactée par la rédaction, l'intéressée a opposé un démenti catégorique à cette affirmation.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 3 Août 2017 à 04:00 | Lu 8006 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués