Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Sommet Rio + 20 : Jacky Bryant et les maux bleus de l'Environnement



Sommet Rio + 20 : Jacky Bryant et les maux bleus de l'Environnement
Annoncé comme le signe apparent d’une « normalisation des relations entre le pays et l’Etat », le ministre de l’Environnement, Jacky Bryant a présenté, jeudi 14 juin, son prochain déplacement au Sommet international sur l’Environnement à Rio. La Conférence des Nations unies pour le développement durable se tiendra dans la capitale brésilienne du 20 au 22 juin prochains et le représentant de la Polynésie française y figurera au côté de la délégation nationale, dans le pavillon français. Le sénateur souverainiste Richard Tuheiava participe également à ce déplacement.
C’est dans ce contexte que nos représentants entendent avoir voix au chapitre, dans le concert des nations. Un déplacement que le ministre de l’Environnement entend consacrer à une démarche de communication, de « lobbying », pour sensibiliser aux particularités polynésiennes tant géologiques que politiques, comme collectivité d’outre-mer au sein des engagements de la France et de l’Union européenne.
Trois axes de communication sont définis : l’inscription de la Culture comme pilier du développement durable, aux côtés de l’Economie, du Social et de l’Environnement ; la présentation du Plan climat stratégique d’adaptation en Polynésie aux vraisemblables effets du changement climatique ; introduire le concept d’économie bleue, pendant polynésien, océanique, de l’économie verte des pays continentaux.

> Lire aussi : Plan Climat Stratégique : comment s’adapter aux changements climatiques ?

« Nous étions à Apia au mois de septembre, dans le cadre régional. Mais à toutes les étapes et à tous les échelons, il faut que la Polynésie puisse être présente», commente le ministre de l'Environnement. « En même temps ça montre que nos relations avec l’Etat sont beaucoup plus apaisées, aujourd’hui. Cela simplifie notre démarche, au plan international, pour revendiquer le développement durable et apporter dans le débat le concept de monde bleu, à distinguer du monde vert qui concerne les Etats qui ont de grands espaces. (…) Il faut accrocher directement la notion de couleur à l’originalité de la configuration de nos îles. Faire état de notre réalité géographique, au-delà du caractère strictement polynésien : la région Pacifique dans son intégralité est animée par les mêmes considérations. C’est un travail de lobbying, de sensibilisation. Lorsque l’on arrive à l’échelon international, chacun vient avec son éclairage. Le rôle d’une délégation comme la notre est de porter un message qui consiste à relativiser la notion d’économie verte et promouvoir le fait que nous sommes dominés par un océan immense. (…) Le développement durable, pour les polynésiens, doit intégrer la notion d’exploitation rationnelle du milieu marin (…).»

Jacky Bryant, ministre de l'Environnement
Jacky Bryant, ministre de l'Environnement
Tahiti infos : Qu’attendez-vous concrètement de cette participation au sommet de Rio ?

Jacky Bryant : Deux niveaux. En premier lieu, dans les ateliers de réflexion, où l’on tentera de défendre, après avoir travaillé au plan régional et au niveau européen, la position forte que nous avons à l’égard de ce milieu qu’est l’océan Pacifique. C’est un gisement futur de développement, c’est un espace dans lequel nous avons aujourd’hui des activités organisées autour de la pêche, et qui pourra servir demain de garde-manger permettant de réduire notre dépendance alimentaire.
Ce travail là, il faut l’expliquer. Lorsque l’on se positionne à l’échelon international, chacun vient défendre ses propres intérêts. Et c’est dans le cadre de ces discussions que l’on s’enrichit de nos différences et que l’on modifie ensuite, petit à petit, les résolutions finales qui devront être débattues.


Tahiti infos : Une démarche de communication, de l’ordre de la sensibilisation ?

Jacky Bryant : Communication, lobbying, influence… Parce que c’est une nécessité. Nous serons dans un espace très formaté, et pour pourvoir y intégrer nos propres revendications, nous devons faire ce travail. Le verbe devra y jouer pleinement son rôle. Et lorsque l’on intègre une délégation nationale, cette action a une portée supplémentaire.

Tahiti infos : Dans vos démarches, vous évoquez la promotion à Rio de l’idée d’un Tribunal pénal international de l’Environnement.

Jacky Bryant : C’est une dimension nouvelle. Elle n’est pas à l’ordre du jour des travaux ; mais c’est un travail de lobbying à l’identique de celui que nous allons mener au sujet de la notion d’économie bleue. Il faut que l’on reconnaisse que les agressions sur l’environnement, sur le patrimoine naturel, est une responsabilité (…). Nous pensons qu’au même titre qu’un Tribunal pénal international existe pour sanctionner les crimes contre l’humanité, il faut introduire la notion de crime contre l’environnement. Nous souhaitons que l’existence d’un TPI Environnement soit, petit à petit, débattu dans les sommets sur l’Environnement.

Tahiti infos : Au plan local, une réflexion a été menée au sujet d’un Plan Climat Stratégique. Les conclusions de cette étude vous accompagnent à Rio. Mais concrètement, quels aménagements législatifs et réglementaires doit-on attendre et dans quel délai pour faire suite à cette réflexion ?

Jacky Bryant : Les ateliers du Plan Climat Stratégique ont été clôturés par des recommandations. A mon retour de Rio, je proposerai une communication en Conseil des ministres pour acter les résolutions. Ensuite nous allons transformer cet acte en Loi de pays avec le vice-président, qui a la responsabilité d’aménager un SAGE, un Schéma général d’aménagement du Pays, parce que notre statut prévoit cela. Le PCS sera un pilier à la construction de cette loi d’orientation pour le pays, avec un regard sur le bilan climatique.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 14 Juin 2012 à 14:01 | Lu 1322 fois







1.Posté par il m'emerve le 14/06/2012 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu de se ballader il ferait mieux de travailler pour le fenua, son bilan de ministre, absolument rien de concret mis a part du blabla et des reunions mais pour l'action RIEN.......

2.Posté par emere cunning le 15/06/2012 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jacky Bryant, l'aboyeur en chef, subitement fier d'intégrer la délégation nationale, s'en va "en ateliers de réflexion TENTER de défendre notre position FORTE" et "s’enrichir de nos différences comptant MODIFIER PETIT A PETIT les résolutions finales qui devraient être débattues" ; because mea ma, "le verbe devra y jouer pleinement son rôle". Understand?
Ouais... SE BALADER ET BLABLATER, ILS NE SAVENT FAIRE QUE CA.
Eux qui crient au gaspillage du temps de Flosse malgré les résultats évidents, il ne passe pas un mois sans qu'il n'y ait une délégation de leur clique qui ne s'en aille en promenade à nos frais à New York, Hawaï (aucun rendez-vous n'était pris, a-t-on appris de source sûre) or wherever, blablater au petit bonheur la chance, sans aucun résultat concret.
Et surtout mea ma, tamau maita'i, "C'EST LA FAUTE A LA CRISE" si tout est en panne, qu'ils osent encore nous répéter. Sauf que y'a toujours assez de sousous dans les caisses pour leur payer leurs petits caprices (voyages, hôtel, déplacements, bouffe) de forums en sommets de bistruc (chouette-allons-y) qui n'en finissent plus et sont SANS INTERÊT QUAND STRICTEMENT RIEN DE VALABLE NE SUIT, à part du baratin....

3.Posté par tama le 15/06/2012 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas d'action sans "bla bla", le fondement de toute action sur le terrain est basé sur des lois, sur des projets, du prévisionnel, des rencontres etc... c'est l'art de concrétiser l'impalpable et la critique fait partie de ce système car sans elle on n'avance pas qu'elle soit bonne ou pas! bon week end, n'oubliez pas que les montagnes existent aussi alors sortez de chez vous et allez les exploiter, elles ont tellement à nous raconter!

4.Posté par Tehei le 15/06/2012 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jacky, une chanson..........Jacky, une chanson..........

5.Posté par zorro le 15/06/2012 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce ministre de l'écologie et de l' environnement, serait- il devenu, par miracle, intelligent et compétant? mais le voyage est
tellement beau que notre sénateur "JOE LES BOULES" l'accompagne deux "bouffe-budget" pour un résultat nul j'en prends le pari
à 50 contre un!!
ZZZ...

6.Posté par ben le 15/06/2012 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le carnaval!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 24 Novembre 2020 - 19:16 Le casse-tête du numéro T.A.H.I.T.I.

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus