Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Seconde guerre mondiale: les victimes de Guam seront dédommagées



(archives AFP)
(archives AFP)
Hagatna, Etats-Unis | AFP | jeudi 21/06/2017 - Le gouvernement américain a lancé un programme de dédommagement pour les victimes des atrocités commises à Guam pendant l'occupation japonaise, 73 ans après la fin des hostilités.

Le Japon a occupé cette île du Pacifique le 10 décembre 1941, trois jours après l'attaque de Pearl Habour. Il est resté à Guam jusqu'à sa libération par les Marines américains, le 21 juillet 1944, à l'issue d'un mois de combats meurtriers.

Durant l'occupation, la population autochtone des Chamorro avait été brutalisée. Selon les estimations, 1.100 personnes avaient été tuées tandis que d'autres habitants avaient été torturés et contraints à des travaux forcés destinés à renforcer les défenses de l'île contre une offensive américaine.

Environ 3.000 survivants vivent toujours sur Guam, territoire non incorporé des Etats-Unis, et réclament des dédommagements depuis 1977 aux autorités américaines. Ils se fondent sur un traité de 1951, selon lequel les Etats-Unis déchargeaient le Japon de toute réclamation ultérieure en rapport avec la guerre.

En décembre, l'ancien président américain Barack Obama avait donné son feu vert au processus législatif créant le programme de compensation.

La Commission américaine de règlement des réclamations de l'étranger a commencé mardi à accepter les demandes et les victimes ont un an pour déposer leur dossier.

Madeleine Bordalo, qui représente Guam au Congrès américain, s'est félicitée de ce développement.

"Ce programme nous rapproche de la dernière page de ce chapitre douloureux de notre histoire, apportant finalement une reconnaissance à nos manamko (aînés) pour leur expérience et leur patriotisme durant l'occupation", a-t-elle dit.

Les époux ou enfants survivants d'un habitant tué durant l'occupation ou pendant la libération de l'île par l'armée américaine ont droit à 25.000 dollars de dédommagement.

Les victimes de viols ou de blessures graves peuvent demander 15.000 dollars, les personnes détenues dans des camps de travaux forcés 12.000 dollars et les personnes internées 10.000 dollars.

La question des financements de ce programme, qui seront pris sur des fonds déjà débloqués pour Guam, est une ombre au tableau cependant.

"C'est comme déshabiller Pierre pour habiller Paul", se plaint Frank Blas Jr, président de la Fondation des survivants de la guerre de Guam.

Rédigé par AFP le Jeudi 22 Juin 2017 à 15:51 | Lu 989 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués