Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Sécheresse et disette dans la province papoue de Madang : neuf morts évoqués



PORT-MORESBY, mardi 31 décembre 2013 (Flash d’Océanie) – Les autorités de Papouasie-Nouvelle-Guinée tentaient en début de semaine d’établir la véracité de comptes-rendus faisant état de neuf personnes ayant trouvé la mort en raison, entre autres, d’une vague de sécheresse qui touche, depuis plusieurs semaines, la petite île de Long Island (province de Madang, Nord).
Selon les comptes-rendus évoqués par le quotidien papou The National, neuf personnes seraient décédées au cours des derniers jours, victimes d’intoxication alimentaire pour avoir consommé des stocks contaminés de farine de sagou (confectionnée à partir de graines du palmier éponyme).
Cette sécheresse sévit dans cette région depuis plus de six mois, touchant une population estimée à quelque cinq milliers de personnes.
Jim Kas, Gouverneur de la province de Madang, s’est rendu personnellement sur place en fin de semaine dernière pour se rendre compte de la gravité de la situation.
De retour de cette mission, il a promis la mise en place prochaine d’un plan de secours afin d’aider la population de Long Island à faire face à la disette qui frappe déjà.
Ces moyens, selon lui, devraient inclure une première enveloppe d’urgence de l’ordre de 300.000 Kina (environ 85.000 euros), ainsi que des dessertes aériennes hebdomadaires afin d’intensifier la livraison de denrées et le voyage.
Il a aussi demandé l’aide des autorités nationales, afin notamment qu’elles puissent envoyer sur place des experts en vue de déterminer l’origine de la maladie qui décime des végétaux comme les cocotiers, les papayers ou encore les bananiers et les ignames.
« J’ai envoyé un SOS au bureau du Premier ministre, mais je n’ai reçu aucune réponse », a-t-il déploré.
Autre facteur : la pénurie d’eau potable, qui pousse l’élu à envisager de pomper l’eau douce du lac riverain, sur cette île, pour subvenir aux besoins des populations.
L’élu local n’exclut pas de déclarer un état de catastrophe naturelle pour cette île isolée et qui souffre aussi depuis longtemps d’une carence de services publics essentiels, y compris au plan sanitaire.

pad

Rédigé par PAD le Mardi 31 Décembre 2013 à 05:41 | Lu 256 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus