Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Sea Shepherd appelle au boycott du Moorea Dolphin Center



PAPEETE, le 15 décembre 2015 - Des membres de la société de conservation Sea Shepherd ont organisé une conférence de presse mardi après-midi pour appeler au boycott de ce qu’ils appellent la "verrue de Moorea". Pour eux, les visiteurs sont les seuls à pouvoir agir sur le fonctionnement du Moorea Dolphin Center. L’appel a été l’occasion de revenir sur la saisie de compléments alimentaires à base de cartilages de requins, arrivés en toute légalité sur le territoire.

Ils n’entendent pas libérer les dauphins du Moorea Dolphin Center, "nous savons bien qu’ils n’auraient aucune chance de survivre en milieu naturel", expliquent les membres polynésiens de Sea Shepherd. "Vous pensez bien que si ça avait été possible nous l’aurions fait depuis longtemps", ajoutent-ils. "Ce que nous souhaitons c’est que les trois cétacés finissent leurs jours dans un bassin plus grand et qu’ils arrêtent de faire le clown toute la journée pour les touristes."

Trois dauphins sont actuellement enfermés au Moorea Dolphin Center. Deux mâles : Kuokoa et son demi-frère Lokahi. Tous deux sont nés en 1994 au centre du Dolphin Quest de Hawaii. Ils sont arrivés à l’âge de trois ans en Polynésie. Le troisième pensionnaire est une femelle, Hina, née à la fin des années 1980 en milieu naturel. Elle a longtemps résidé au centre de l’armée américaine de San Diego et est arrivée en Polynésie lorsqu’elle était âgée d’une vingtaine d’années.

À la question "n’y a-t-il pas un intérêt, en termes de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, à maintenir ces individus en captivité et à les présenter à aux élèves des écoles du Pays et aux touristes de passage ?" Les membres de Sea Shepherd répondent : "Je ne vois pas l’intérêt écologique de ce genre d’action. Cette vision de l’éducation et de la sensibilisation à la protection de l’environnement est surannée. Qu’est-ce qu’on montre en présentant des dauphins en captivité qui sont aux ordres de dresseurs ? On montre que l’homme est au-dessus de tout, c’est une manière de déifier l’humain alors qu’il faut au contraire le remettre à sa place. Nous n’avons rien contre les dresseurs et à Moorea, les dauphins sont plutôt bien traités comparés à certains Sea World à l’international mais les cétacés sont des espèces animales sauvages protégées. Le Pays a voulu se montrer exemplaire à l’occasion de la COP 21 alors que des dauphins y vivent en captivité."

Des produits illégaux entrés légalement


À l’occasion de la conférence de presse, les membres de Sea Shepherd ont tenu à faire état de la saisie et de la destruction de 300 cartons de marchandises. "Ces cartons contenaient des compléments alimentaires à base de cartilages de requins, le requin chagrin de l’Atlantique. Fabriqués légalement dans une usine de Bretagne et vendus en France, ils sont aussi entrés légalement sur le territoire." Pourtant une loi du Pays interdit l’importation et la vente de tout produit fait à partir de requins. "Ce qui prouve un manque de formation des douanes à la réglementation locale."

La saisie a eu lieu en août dernier. L’affaire a été classée sans suite car la marchandise n’est pas arrivée de façon frauduleuse sur le territoire. La destruction s’est déroulée le 30 novembre dernier. Destruction à laquelle la presse n’a pas été conviée. "Nous n’avons pas été autorisés à communiquer", assure Sea Shepherd qui annonce : "Notre prochaine action en justice concernera les requins. Nous sommes en train de rassembler des preuves de la vente notamment de bijou fait à partir d’os ou de dents de requins. Trois gros commerçants de la ville proposent régulièrement des dents de requin tigre montés sur or, des artisans du marché font eux aussi partis de la liste. Nous alertons régulièrement la ville de Papeete, rien ne se passe. Nous enquêtons pour saisir la justice. "

Les chasseurs de baleines japonais visent 300 prises

D’après Sea Shepherd, un navire japonais armé a quitté le pays du Soleil levant il y a une semaine pour l’Antarctique. Ils devraient arriver sur leur zone de pêche d’ici un mois. "Ils se sont fixés un quota de 300 prises alors même que la commission baleinière internationale condamne ces actes et que l’Australie a elle aussi condamné le Japon pour pratique de pêche illégale dans ses eaux." Un bateau de Sea Shepherd est parti sur leurs traces pour les empêcher d’agir car "nous sommes les seuls à agir. Aucun pays ne se lève. " Le rapport avec la Polynésie française ? Les baleines de l’Antarctique sont celles qui croisent dans nos eaux de juillet à octobre. Si elles disparaissent de l’Antarctique, elles disparaitront des lagons.


Contact

Facebook : Sea Shepherd Tahiti
tahiti@seashepherd.org

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 15 Décembre 2015 à 15:18 | Lu 6444 fois






1.Posté par Gaelle Arbus le 15/12/2015 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à vous pour tous les combats que vous menez. Merci

2.Posté par MANA le 15/12/2015 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Moorea dolphin center on un professionnalisme SANS EGAL dans ce milieu. Leurs benefices ont permis de creer (et epauler ensuite) l association temana o te moana, Ils offrent a TOUS les scolaires un acces gratuit DEPUIS TOUJOURS et je suis sur aussi longtemps que possible.Les enfants de mon ile parlent encore de leur rencontre avec KOA et Lokahi comme d'un moment unique et l impacte sur ces petits est bien plus fort qu'avec des photos...On pourrais les observer dans la nature mais ce serait deranger des famille entieres en moment de chasse de repos ou autre...sans compter les problemes vus avec les plaisanciers et pros de la mer....Le Moorea Dolphin Center existe depuis tres longtemps, il est connu aujourd hui comme un des meilleurs centre sur des centaines dans le monde. Et le boycott aurait dut se faire il y a 20 ans peut etre...Cette "verrue" a apporte des sourires, la joie, des reves et de l espoir pour bien des gens...je souhaite un bel avenir au MDC. Je supporte le sea shepherd pour vos autres combats... bon courrage a tous et gardez votre esprit ouvert...

3.Posté par Le Vieux. le 15/12/2015 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste pour information. Appeler à boycotter un pays, une organisation, un magasin ou même un produit est strictement interdit. C’est même puni par la loi en théorie, car en pratique un !! Tout un chacun sait où nous nous mettons les lois…. Alors vous pouvez bien faire ce que vous voulez. Mais, il serait plus prudent de dire ‘’ je n’aime pas ceci pour X raisons, je ne m’y rends plus ou pas. Et je conseille vivement aux personnes d’arrêter de consommer ou d’utiliser les services ou prestations de ceci ou cela pour telles ou telles raisons.’’ Voilà, ainsi vous ne risquez pas de représailles de ceux que vous montrez du doigt.

4.Posté par tari le 15/12/2015 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci sea Shepherd d'exister et de se battre pour l'humanité
!

5.Posté par cicero bernard le 15/12/2015 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est absolument nécessaire de cesser ces activités d'esclavage de ces animaux intelligents , sensibles , organisés en famille tout comme les humains ,
La société aujourd'hui devrait évoluer vers une plus grande compréhension de la vie animale en général et cesser de torturer à tours de bras , pour , leur chair , leur fourrure , leur soi disant effet sur la santé ,en consommant tel ou tel partie de leur corps ( corne de rhinocéros , aileron de requins ) , chiens pour avoir le pouvoir du diable (Afrique ) ,céracés pour les japonais et peuplades nordiques ( Norvège , Danemark, Suède ,Féroés ) ....
Bernard Cicero.

6.Posté par stephane le 16/12/2015 06:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Stop this kind of tourist industries

7.Posté par Annie le 16/12/2015 07:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Sea Shepherd mā!!

8.Posté par VERDET le 16/12/2015 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui pour la libération des cétacés des dolphinariums, Tahiti doit être exemplaire sur le sujet,!

9.Posté par Popoti le 16/12/2015 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout est bon pour faire du fric sous couvert d'écologie. Vive l'association " Sea Shepherd", nous soutenons votre combat.

10.Posté par TAAHOA le 16/12/2015 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Combien de personnes seront en chômage ? Si l'on doit interdire à Moorea il faut le faire également à Sea World etc.. Auriez-vous les épaules larges pour le faire ?

11.Posté par wakrap le 16/12/2015 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués