Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Saakachvili compte sur la mobilisation de ses partisans pour rentrer en Ukraine



Varsovie, Pologne | AFP | mardi 13/02/2018 - Mikheïl Saakachvili, l'ex-président géorgien et opposant en Ukraine, expulsé lundi par Kiev vers la Pologne, a déclaré mardi qu'il comptait sur la mobilisation de ses partisans pour pouvoir regagner l'Ukraine.
"Je veux rester homme politique ukrainien et combattre la corruption", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse au lendemain de son arrivée à Varsovie.
"Quand nous aurons un million de personnes dans les rues de Kiev, nous retournerons pacifiquement en Ukraine", a ajouté le quinquagénaire déchu successivement de ses nationalités géorgienne et ukrainienne.
"Il y a actuellement des manifestations près de bâtiments gouvernementaux dans près de la moitié des régions ukrainiennes après ce qui s'est passé hier. Le 18 (février), il y aura une grande mobilisation à Kiev et je trouverais le moyen de rentrer."
Mikheïl Saakachvili, d'abord allié au président ukrainien Petro Porochenko qui l'avait nommé gouverneur de la région d'Odessa, est devenu par la suite l'un de ses plus farouches adversaires. 
Son premier voyage, pour lequel il n'a pas donné de date, pourrait être pour les Pays-Bas "pour voir ses fils", a-t-il indiqué. Ensuite, il a l'intention de "faire une tournée en Europe" pour sensibiliser des hommes politiques à sa cause.
Il a attaqué à plusieurs reprises le président Petro Porochenko, le qualifiant de "mercanti moldave" et affirmant que le chef de l'Etat a peur de lui, "car il sait que je suis capable d'organiser une mobilisation populaire".
Il voudrait aussi suggérer aux Européens et aux Américains de dresser une liste de responsables ukrainiens qu'il accuse de corruption, "sur le modèle de la liste Magnitski" créée par les Etats-Unis pour sanctionner des individus impliqués dans le décès du juriste Sergueï Magnitski en Russie.
Par ailleurs, M. Saakachvili a raconté son "enlèvement" lundi par un groupe d'hommes portant des uniformes non identifiés dans un restaurant de Kiev.
Il a été transporté, les yeux bandés, dans un fourgon, puis à bord d'un hélicoptère vers l'aéroport international de Kiev. 
De la conversation entendue de ses gardiens, il a conclu que ces hommes avaient participé à des attaques contre les manifestants du Maïdan qui ont mené la révolte contre le président pro-russe Viktor Ianoukovitch en 2014. 
A l'aéroport, on l'a fait embarquer dans un appareil Beechcraft, affreté par une personne - "un passager officiel", a dit M. Saakachvili - qui est resté à bord pendant tout le voyage, sans jamais ouvrir la bouche. 

le Mardi 13 Février 2018 à 05:48 | Lu 146 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués