Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Risque de botulisme : le gouvernement néo-zélandais accuse la coopérative Fonterra



Risque de botulisme : le gouvernement néo-zélandais accuse la coopérative Fonterra
PÉKIN, 5 août 2013 - Le géant agroalimentaire néo-zélandais Fonterra a présenté lundi à Pékin ses "profondes excuses" et nié toute tentative de dissimulation après qu'une bactérie pouvant causer le botulisme a été trouvée dans certains de ses produits laitiers.

"Nous présentons nos excuses les plus profondes aux personnes qui ont été affectées", a déclaré à Pékin le patron du groupe, Theo Spierings, en affirmant que Fonterra a donné l'alerte dès confirmation de la contamination.

WELLINGTON, 5 août 2013 - Le Premier ministre néo-zélandais John Key a accusé lundi la coopérative Fonterra, un géant des produits laitiers, d'avoir tardé à prévenir d'une contamination de certains de ses lots avec une bactérie potentiellement mortelle.

Fonterra a révélé ce week-end que trois lots de petit-lait, utilisé pour la fabrication de laits maternisés et de boissons pour les sportifs, contenaient en mai 2012 la Clostridium botulinum, qui peut causer le botulisme, une maladie provoquant la paralysie, voire la mort.

La Chine, gros importateur de produits laitiers néo-zélandais, notamment des laits maternisés, a renforcé les contrôles. Selon Wellington, la Chine a interdit les importations de laits en poudre néo-zélandais, une affirmation que Pékin n'a pas confirmée.

"Je suis étonné qu'en mai 2012, lorsque le petit-lait en question a été produit, (Fonterra) a vu quelque chose lors des tests mais l'entreprise ne l'a pas jugé suffisamment inquiétant puisqu'elle a autorisé" les lots à sortir de l'usine, a déclaré le Premier ministre, dont le pays est un acteur majeur dans le secteur des produits laitiers.

"On pourait penser qu'un groupe dont l'activité dépend essentiellement de la confiance des consommateurs, de la sécurité alimentaire et de la qualité de ses produits ne prendrait pas des risques pareils", a-t-il ajouté auprès de Radio New Zealand.

Le chef du gouvernement a indiqué qu'une équipe d'une soixantaine de personnes travaillait sur les retombées de cette contamination, qui n'a pour le moment causé aucune victime déclarée.

L'action du fonds des partenaires de Fonterra a cédé 8,7% lundi matin à l'ouverture de la Bourse de Nouvelle-Zélande. Le titre se reprenait quelque peu à la mi-journée et ne cédait plus que 5,9%.

Fonterra, qui regroupe quelque 13.000 fermiers néo-zélandais, se présente comme le premier exportateur mondial de produits laitiers.

L'industrie laitière représente 25% des exportations néo-zélandaises, selon les statistiques gouvernementales. La Nouvelle-Zélande exporte ses produits laitiers notamment en Asie, où ils jouissent d'une image de marque excellente.

Ce secteur représente 10,4 milliards de dollars néo-zélandais (6,13 milliards d'euros).

Rédigé par AFP le Dimanche 4 Août 2013 à 19:25 | Lu 570 fois






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus