Tahiti Infos

Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"


les scouts polynésiens et leurs homologues parisiens.
les scouts polynésiens et leurs homologues parisiens.
PAPEETE 2012: L'évènement à lieu tous les 4 ans et réuni 15 000 scouts du monde entier âgés de 11 à 14 ans auxquels viennent se rajouter 3 000 accompagnateurs. 18 000 personnes réunies pendant 5 jours autour de valeurs telles que la fraternité, le respect, l'entraide, la responsabilité, l'esprit d'entreprise, le leadership, la tolérance...
Cette année, 50 enfants de Tahiti, accompagnés de 10 cadres ont répondu présent pour ce grand rendez-vous qui se déroulait à Jambville dans les Yvelines. Sur un espace de 52 ha, organisé en villages, 270 000 repas ont été servis, 3 500 tentes ont été montées, 18 000 jeunes gens ont partagé une grande expérience qui marquera leurs mémoires pour longtemps. Un vaste lieu de rencontre et d'échange, ou chacun doit se prendre en charge, gérer son quotidien, participer aux activités, apprendre à respecter les autres, à aider son prochain. Des moments magiques de découverte pour ces jeunes dont certains, la plupart, réalisaient leur premier voyage loin de leur pays, loin de leur famille.
André Chuong , Président des Scouts et Guides de Polynésie française a rencontré Tahiti Infos pour partager un peu cette expérience exceptionnelle.

Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"
"Je voudrais avant tout remercier les donateurs qui ont permis à tous ces enfants de participer à cette expérience!" Le budget global de l'opération s'est élevé à 20MF, 350 000 francs par participant. Si 50 % d'entre eux ont pu bénéficier de la continuité territoriale prenant en charge entre 40 000 et 66 000 du prix de billet d'avion, les autres ont eu à payer l'intégralité du séjour. Les enfants sont issus de milieux différents. "Pour les plus défavorisés d'entre eux, il a fallu faire appel aux dons, et certains particuliers n'ont pas hésité à faire des chèques de 100, 120 , voir 200 000 francs!" se réjouit notre interlocuteur. En terme de subvention, le ministère de la jeunesse a promis une attribution de 2MF ," mais elle n'est pas encore arrivée, il a fallu faire les avances", précise André Chuong. Mais ce dernier ne regrette pas son investissement. "Tout s'est fait en très peu de temps, la décision a été prise en novembre 2011, ensuite il ne nous restait que 7 mois pour tout organiser et surtout trouver les fonds nécessaires." Mais au regard du bonheur qu'ont connu ces enfants, il se dit pleinement satisfait. 'Ils ont appris à se prendre en charge, à partager, à aider. Ils ont compris ce que voulaient dire des termes comme "fraternité", "responsabilité". Pour certains d'entre eux, c'était leur premier voyage, ils sont tous rentrés avec une envie profonde de repartir un jour, ils ont développé leur goût du voyage, de la découverte. Ils ont ouvert leurs esprits au monde."
"Lorsqu'on les a vu arriver avec tout leur barda sur le dos, leur tente, leur sac à dos énorme, on avait envie de les assister un peu, mais c'est pas dans l'esprit des scouts, il faut les laisser se débrouiller... Ensuite, lorsqu'ils ont tout monté tout seul, ils étaient tellement fiers et respectueux de leur travail accompli!"


Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"
La phase d'adaptation:
Avant de rejoindre le Jamboree, les enfants se sont répartis du 23 au 27 juillet dans des camps jumelés à Seine Saint Denis et à Colombes en banlieue parisienne. Là ils ont appris la vie en communauté, ils ont échangé, partagé et surtout se sont entraîné pour le camps.

L'arrivée au campement: Jamboree 2012, "Vis tes rêves!"
Le parc de Jambville a été acquis par les scouts de France il y a 60 ans. Il recouvre 52 hectares. Il a été divisé en "Villages" accueillant les enfants de chaque pays présent sur le site. Sur place, bien entendu, des équipes de la sécurité civile, des médecins... Les enfants de Tahiti étaient répartis sur les espaces "Cap de bonne espérance" et "'piton de la fournaise" (voir carte). Ils ont planté leurs tentes sous les bois, et les bons campeurs que sont nos jeunes polynésiens ont déploré de n'avoir pas pu mieux sélectionner leurs terrains: "certains ont été contraints de planter leur bivouac dans des cuvettes et dès qu'ils s'est mis à pleuvoir, forcément, ils se sont retrouvés inondé! mais ça fait partir de l'expérience, même s'ils ont eu un peu froid..." sourit André Chuong.

Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"
Un concert de Grégoire.
Ravis, les enfants ont été accueillis par un concert du chanteur Grégoire, qui fut lui-même scout. Il a rédigé une chanson dont le thème "vis tes rêves" a accompagné tout le jamboree.
Les journées étaient occupées à participer à des ateliers de création, de grandes parties de jeux de plein air, des parcours de santé. Les enfants ont pu échanger avec les autres sur leur culture. "Ils ont fait découvrir le punu puatro,ils ont même réussi à faire un poisson cru à la tahitienne!"

Les enfants du Fenua ont épaté les autres par leur comportement: "ils montraient du respect pour le drapeau de leur Pays, l’honorant chaque jour solennellement , ils chantaient l'hymne territorial avec beaucoup d'émotion, même les plus jeunes. Pour des enfants de la banlieue parisienne, c'était inhabituel de voir ça! "

Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"
Les plus grands: une vraie construction pour l'exemple
Les jeunes de 14 à 17 ans ont participé à la construction réelle d'une halle qui restera sur le site. Cet édifice marquera le passage du jamboree 2012 et a permis aux jeunes de participer à une construction concrète. "Ils ont appris à utiliser des outils, à respecter le matériel, ne pas gaspiller. Ici, on utilise le bois et on gaspille beaucoup. Là, il fallait rationaliser au mieux, ne rien perdre, recycler, ranger ce que l'on a pas utilisé pour que les prochains puissent en faire usage. C'était encore une vrai leçon de vie! "explique André Chuong. "Et un bel exemple pour les plus jeunes qui ont suivi la construction avec beaucoup d'intérêt!"

Les 5 jours du Jamboree se sont donc parfaitement déroulés pour nos jeunes polynésiens

Retour sur le Jamboree 2012: 50 enfants polynésiens ont "vécu leur rêve"
Un voyage à Lourdes
Après le Jamborée, 35 jeunes scouts polynésiens se sont rendus à Lourdes ou ils ont découvert avec beaucoup d'attention le destin de Bernadette Soubirous. Ils se sont portés volontaires pour aider les malades, les menant aux bains, à la prière. "Aider son prochain, faire preuve de solidarité", là encore les jeunes ont mis en pratique les valeurs de fraternité propres au mouvement.

Les enfants ont ensuite regagné le Fenua, la tête remplie de souvenirs et d'enseignement avec un objectif, participer au prochain Jamboree ...

Plus de photos sur le site du Jamboree 2012

La page facebook des scouts et guides de Polynésie française

Rédigé par () le Mercredi 22 Août 2012 à 14:14 | Lu 1669 fois