Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Réserve parlementaire : J-P Tuaiva finance-t-il à nouveau une association fantôme ?



Le député Jean-Paul Tuaiva subventionne en 2015, sur sa réserve parlementaire, une association de Punaauia sans activité depuis plusieurs mois. (Photo d'archives : le 28 février 2014 lors de la campagne pour les élections municipales à Punaauia)
Le député Jean-Paul Tuaiva subventionne en 2015, sur sa réserve parlementaire, une association de Punaauia sans activité depuis plusieurs mois. (Photo d'archives : le 28 février 2014 lors de la campagne pour les élections municipales à Punaauia)
PAPEETE, 2 mars 2016 - Le député Jean-Paul Tuaiva a versé en 2015 plus du quart de ses allocations sur réserve parlementaire à l’association Punaauia Djeun’s Avenir, une entité en sommeil depuis plus d’un an.

La rédaction de Tahiti Infos a contacté, lundi soir, l'une des responsables de l'association par téléphone. "Pour le moment, nous n’avons plus rien organisé (…) depuis plus d’un an", reconnaissait Vanina Tavaearii, qui admettait s'occuper de "la présidence par intérim" de Punaauia Djeun’s Avenir, un peu par défaut, faute de réunion depuis plusieurs mois des instances dirigeantes de l’association. "Depuis, avec les autres, on ne se voit plus".

Cette association de Punaauia, créée en 2012 pour venir en aide aux jeunes des quartiers défavorisés à travers la mise en place d’actions ludiques et éducatives, est pour le moins très discrète. Sur sa page Facebook elle médiatise deux événements. Le dernier, un Family christmas day organisé le 19 décembre 2013 au stade de la Punaruu, avait été parrainé par le député Jean-Paul Tuaiva. L’élu de la 3e circonscription de la Polynésie française déclarait alors à la presse : "A travers mon mandat de député, je me dois d’œuvrer dans le social, et j’ai choisi de mener des actions en faveur de la jeunesse de Punaauia". Mais en dehors de cet événement, plus aucune manifestation n’a été médiatisée sous l’égide de cette association communale, ni en 2014, ni en 2015.

A la cellule Jeunesse et Sports de la mairie de Punaauia on nous répond sans détour n’avoir "jamais entendu parler de cette association, c’est-à-dire qu’elle n’a jamais fait de demande pour obtenir un créneau sur nos infrastructures municipales".

Pourtant, en 2015 le député Jean-Paul Tuaiva a versé 4,3 millions Fcfp de subventions tirées sur sa réserve parlementaire à Punaauia Djeun’s Avenir, pour le fonctionnement de cette association. C’est la plus importante dotation accordée l’année dernière par l’élu de la 3e circonscription de la Polynésie française : 26,9 % des 134 000 euros (16 millions Fcfp) versés par l’Assemblée nationale avec la bénédiction de l'élu.

Bien que présumé innocent, Jean-Paul Tuaiva fait actuellement l’objet d’une convocation au tribunal le 28 avril prochain, dans le cadre d’une autre affaire liée à l’utilisation de sa réserve parlementaire. Il est prévenu des délits de détournement de fonds publics et de travail dissimulé suite à l’emploi soupçonné frauduleux de plus de 13 millions Fcfp sur près de 22 millions Fcfp alloués en 2013 et 2014 à Team Lead, autre association de Punaauia notoirement sans activité. Le président de Team Lead doit quant à lui être jugé pour complicité de détournement de fonds publics, en même temps que Tuaiva en avril.

"L'enquête a mis en évidence que les subventions n'ont pas été utilisées à des fins régulières, mais détournées soit au profit du député, soit de proches", indiquait le parquet de Papeete après la dernière audition de Jean-Paul Tuaiva, en septembre 2015, précisant que l’élu "ne contestait pas les faits".

"Nous n’avons rien à voir avec l’association Team Lead et Jean-Paul Tuaiva. On s’est posé beaucoup de questions lorsque l’affaire Team Lead a éclaté", affirmait encore lundi soir la représentante de Punaauia Djeun’s Avenir. Mais la question reste ouverte sur l’utilisation des 4,3 millions Fcfp tirés en 2015 par le député Tuaiva sur sa réserve parlementaire au profit d'une association qui n'a pas eu d'activité. Nous avons tenté sans résultat de joindre le député polynésien.

Rédigé par JPV avec ML le Mercredi 2 Mars 2016 à 17:47 | Lu 3237 fois






1.Posté par ozzy le 03/03/2016 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un fils spirituel de Flosse sans doute, il devrait sponsoriser l'association SAUVER FLOSSE DE LA JUSTICE

2.Posté par ozzy le 03/03/2016 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ TAHITI INFOS :

Quel est le degré d'absenteisme de notre cher député à l'assemblée nationale ?

merci

3.Posté par rico le 03/03/2016 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut se poser la question: qui finançait tout les t-shirt oranges, les casse-croutes, les réunions oranges, etc.... c'était grandiose à Punaauia avant les municipales ! souvenez vous ! Mais bon, il n'a pas réussi à détrôner Rony. On dit merci à qui ?? MERCI GASTON !

4.Posté par paku le 03/03/2016 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore un autonomistes sorti tout droit de l'école orange que vive la cleptonomie

5.Posté par Maurice le 03/03/2016 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette "réserve parlementaire" est une aberration, une façon évidente pour les élus de faire du clientélisme, ou au pire, de de financer leurs partis (ou eux-mêmes); c'est une verrue de plus sur la face de la République. A supprimer d'urgence, il y a beaucoup mieux à faire avec cet argent.

6.Posté par Mathius le 03/03/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut arrêter de jouer les scandaliser, depuis toujours les elus parlementaires ont utiliser les fonds publics à leur disposition pour subventionner des associations qui servent leurs intérêts particuliers .
Par exemple: Aucun d'entre eux ã estimé que le travail de la ligue polynésienne des droits humains méritait une subvention pour ses actions altruistes. Hé, pourtant un de ses secrétaires générals est devenu pendant un mandat Sénateur...
Bizarre vous avez dit bizarre?

7.Posté par Le margouillat le 03/03/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faudra bien un jour mettre des guêpes au fond des pots de confiture d'argent public sinon rien à attendre de ces personnes issues et formées par le système du vieux lion

8.Posté par LOL le 03/03/2016 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chacun est libre de ses propres conneries.....me semble t'il!

9.Posté par simone grand le 03/03/2016 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ce sont ces mêmes élus qui vont se pencher sur la délinquance sociale
SOS

10.Posté par Le margouillat le 03/03/2016 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut penser que la morale n'est enseignée au collège qu'à partir de la 4ème, et donc expliquerait que notre ami député n'ait pas eu l'occasion d'avoir cette formation civique

11.Posté par pat le 03/03/2016 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un 'flossiste' qui a appris la gestion des fonds publics à la bonne école de son maître...

12.Posté par Popol le 03/03/2016 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N° 5

La réserve parlementaire permet une expression de la volonté générale suite à la rationalisation des pouvoirs du parlement, dans le cadre de l'interdiction faite à ses membres inscrite à l'article 40 de la Constitution.

Certaines dispositions nous permettent de savoir quel est le montant de la réserve parlementaire. C'est l'utilisation de celle-ci par leurs bénéficiaires qui manque d'encadrement.

Elle ne mérite pas d'être supprimée, sa porterai atteinte à la démocratie, mais il faut la règlementer davantage.

Sauf qu'ils ne voteront jamais un texte qui s'appliquera uniquement à eux et qui diminuerai leur marge de manœuvre, donc c'est à nous de nous faire entendre.

"Le peuple ne connait pas son véritable pouvoir".

13.Posté par zozo le 03/03/2016 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VIVE la transparence !!!! Financement occulte du TAHOERAA-TAVINI en remerciement de son poste ? On est en droit de se poser la question surtout depuis que le vieillard est inéligible. Il va faire plonger du monde avec lui et on parlera du TAHOERAA-TAVINI au tribunal bien après sa mort . Comment le vieillard arrive t'il a payer tout ses conseils et ses fidèles?

14.Posté par Peter SAUER le 03/03/2016 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le premier jour ou je l'ai vu dans une réunion politique avec Gaston Flosse au Lotus à Punaauia je me suis dis que ce gars là ne respirait pas l'intelligence. Il n'avait pas froid aux yeux et pas peur du ridicule. Il était désigné par son mentor et se croyait irrésistible. Mon voisin de réunion, que je ne connaissais pas, me disait qu'il allait fatalement mettre les doigts dans le pot de confiture. Il n'avait pas tort car c'est exactement ce qui lui est arrivé. Pauvre petit crapaud qui a voulu se faire aussi gros que son mentor le boeuf aussi appelé vieux lion. Dans les signes chinois le boeuf/Lion ne supporte pas l'échec. S'il « rate » sa cible, il en rendra la terre entière responsable, mais admettra difficilement ses torts. Que ce soit en affaires ou en amour, il aura bien du mal à repartir à zéro, à se renouveler, à tenir compte de conditions nouvelles. Parfois, sur la lancée de son ambition, il ira trop loin. C'est tout a fait cela.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 21:41 Vingt lycéens vont s’envoler vers la Chine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance