Tahiti Infos

Reo Tahiti : de la classe à la forêt


Moorea, le 8 juin 2022 - Des étudiants en licence de langues polynésiennes à l’université de la Polynésie française ont rencontré mardi à Moorea la classe de 5e bilingue du collège de Afareaitu à Opunohu. Au programme de cette rencontre, la plantation d’arbres, notamment du ‘uru et des bananiers, ainsi que la découverte de la richesse de la vallée de Opunohu.

Une rencontre culturelle entre les étudiants en deuxième année de licence de langues polynésiennes de l’Université de la Polynésie française et les élèves de la classe de 5e bilingue du collège de Afareaitu a eu lieu mardi dans la vallée de Opunohu. Après la cérémonie d’accueil en début de matinée, avec notamment des 'ōrero et des chants polynésiens, le groupe s’est dirigé vers le fond de la vallée pour y découvrir l’ensemble des variétés des plantes et d’arbres plantés en majorité par les membres de l’association Taū Pi’i Taumata Fee Fa’a Tupu Hau. Les jeunes en ont profité pour échanger sur quelques thèmes culturels, sur le ‘uru ou la vallée de Opunohu par exemple, où ils y ont planté de nouvelles variétés d’arbres à pain et de bananiers.
 
Apprentissages sur le terrain

“Le but de notre venue est de faire des échanges avec ces collégiens. Les étudiants apportent leurs connaissances issues des livres, mais ils découvrent aujourd’hui les montagnes d’ici, les terres, les variétés d’arbres ou de plantes… L’idée pour nous, enseignants, est de changer notre manière d’enseigner nos langues et nos cultures polynésiennes à nos étudiants en apprenant sur le terrain, en plantant, en découvrant avec les yeux, en sentant l’odeur des fleurs qui nous entourent… Cela va les aider à mieux assimiler la profondeur des connaissances de notre culture”, explique Carine Leocadie, enseignante à l’université. Sa collègue Lovaina Rochette, ajoute que “les étudiants ne vivent plus dans la langue polynésienne. Ils ont l’habitude de s’exprimer en français. Il s’agit donc pour nous d’organiser des enseignements dans lesquels ils apprennent leur langue tout en vivant dans la culture polynésienne.”

À la fin de la journée, les étudiants ont plutôt tiré un bilan positif de leur sortie à Moorea comme en témoignent les propos de Heimanu Manutahi, un jeune de Taha'a : “On a pu acquérir quelques connaissances qui nous manquaient, découvrir des légendes comme celle de la pieuvre… On a aussi pu constater l’habilité de ces collégiens à manier le reo tahiti. J’espère qu’ils vont porter haut la voix de l’île à l’avenir ainsi que celle du reo dans nos écoles”, a-t-il réagi. Outre les riches échanges, la volonté pour les professeurs de reo tahiti du collège est aussi de donner envie aux collégiens qui le désirent d’étudier plus tard les langues ainsi que la culture polynésienne à l’Université de la Polynésie française.


Rédigé par Toatane Rurua le Mercredi 8 Juin 2022 à 16:19 | Lu 1141 fois