Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Remaniement ministériel au royaume de Tonga



Lord Tu’ivakano
Lord Tu’ivakano
NUKU’ALOFA, mercredi 6 février 2013 (Flash d’Océanie) – Le Premier ministre tongien Lord Tu’ivakano a procédé le week-end dernier a un remaniement au sein de son gouvernement, a annoncé le ministère de l’information du royaume dans un communiqué mardi.
Dans le cadre de ces changements, Siosifa Tu'utafaiva a été nommé ministre de la police, des établissements pénitentiaires et des services de lutte contre les incendies, avec comme responsabilité ajoutée celle des revenus, à partir du 2 février 2013.
Siosifa Tu'utafaiva est le représentant élu lors des dernières législatives dans la catégorie de sièges réservés aux électeurs non nobles, sous l’étiquette du Friendly Islands People's Democratic Party (FIPD, parti démocratique populaire des îles amicales, conduit par le militant pro-démocratie et député Samuela ‘Akilisi Pohiva.
Dans le cadre d’une autre permutation au sein de l’exécutif, M. Sosefo Fe'aomoeata Vakata, jusqu’ici en charges des revenus, est désormais ministre des entreprises publiques, portefeuille retiré des mains de Clive Edwards, qui fut notamment en charge de la police au sein de précédents gouvernements.*
Clive Edwards conserve néanmoins le portefeuille de ministre de la justice.

Impacts de la baisse des transferts d’argent

Ces remaniements, notamment dans le secteur des revenus du royaume, interviennent alors que la banque de réserve (centrale) de Tonga, par la voix de sa Gouverneure Joyce Mafi, a une nouvelle fois exprimé sa préoccupation concernant une tendance qui ne cesse de se confirmer depuis 2009 : la baisse constante des revenus de l’État et de liquidités pour l’économie nationale.
S’exprimant à l’occasion d’un discours prononcé le 30 janvier 2013 devant la Chambre de Commerce et d’Industrie locale, la Gouverneure a rappelé que la source du problème avait été identifiée depuis longtemps : il s’agit d’une baisse d’une source de revenus substantielle, souvent hors des radars macroéconomiques, à savoir les versements, par voie de mandats vers Tonga, en provenance de l’importante communauté tongienne expatriée majoritairement en Nouvelle-Zélande, sur la côte Ouest des États-Unis ou encore en Australie.
Cette baisse des mandats des expatriés est souvent perçue comme un contrecoup de la crise financière mondiale qui, sans avoir trop touché les économies insulaires directement, a néanmoins atteint les revenus des ménages d’origine tongienne résidant dans ces grands pays, plus exposés.
Résultat : après le dernier pic enregistré en matière de ces revenus-transferts, pour la période annuelle 2007 (plus de 123 millions de dollars US), au cours des années suivantes, le volume de ces transferts a chuté, passant de 76 à 63 millions de dollars US pour la seule période novembre 2011-novembre 2012, a exposé la Gouverneure.
Selon Mme Mafi, le fait que les recettes provenant du secteur touristique aient augmenté n’a pas suffi à infléchir cette tendance forte.
Facteur aggravant : l’économie de Tonga repose largement sur des approvisionnements en denrées importées, et dont l’augmentation du prix a aussi contribué à l’inflation locale.
Sur une note plus optimiste, Mme Mafi a néanmoins souligné qu’au cours des quatre dernières années, c’est le secteur du bâtiment qui a soutenu l’économie nationale, en raison principalement des travaux de reconstruction du centre-ville de la capitale Nuku’alofa, qui avait été sérieusement endommagée par les émeutes pro-démocratie de novembre 2006.
La Gouverneure a aussi évoqué l’important prêt consenti par la Chine, qui, bien qu’ayant été accordé à des taux préférentiels, doit être remboursé à partir de septembre 2013.
« Nos mains sont relativement liées avec ce prêt chinois », a-t-elle glissé à l’assistance.
Au cours des quatre dernières années, la dette publique du royaume a grimpé pour atteindre près de cent millions de dollars US, a reconnu Mme Mafi.

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 6 Février 2013 à 06:02 | Lu 512 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués