Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Remaniement et confessions préélectorales du PM néo-zélandais



WELLINGTON, mardi 21 janvier 2014 (Flash d’Océanie) – Le Premier ministre néo-zélandais John Key (centre-droite) a annoncé mardi un remaniement au sein de son cabinet, à l’occasion duquel il a aussi annoncé de possibles ouvertures vers d’éventuels partenaires à venir lors des prochaines législatives, qui doivent se tenir cette année.
Dans le cadre de ce remaniement, le chef de l’exécutif, qui commande aussi le parti National, a aussi annoncé une liste de partis avec lesquels il souhaiterait travailler, au besoin, dans le cadre d’une coalition, après le scrutin national qui doit intervenir au cours du dernier trimestre 2014.
M. Key a aussi reconnu par avance qu’étant donné le paysage électoral actuel, les élections de cette année ne pourraient probablement pas donner à son parti une majorité suffisante pour gouverner seul, et que par conséquent des alliances seraient une nouvelle fois nécessaires avec des plus petits partis.
Pour le dirigeant, son parti National serait prêt à travailler, dans un environnement électoral favorable, avec des partis réputés sociaux-démocrates ou de gauche, comme l’ACT, le Maori Party et le United Future (Avenir Ensemble).
Avec le Conservative Party (conservateurs), plus à droite, une alliance n’est pas exclue, a-t-il précisé, et ceci malgré certains « différends » en matière de politique.
Ces accords ont été pratiqué à plusieurs reprises, en vue de former des gouvernements, avec des majorités parlementaires aussi bien dans des cycles travaillistes (notamment sous la Première ministre Helen Clark, jusqu’à fin 2008) que de droite (comme c’est le cas depuis).
M. Key et son parti National ont remporté une majorité et son arrivés au pouvoir à l’issue des élections de fin 2008.
Il s’est ensuite maintenu lors du dernier scrutin de 2011.

« Mais avant tout cela, le parti National va mener une campagne dure pour obtenir toutes les voix qu’il peut, parce que cela nous placera en bonne position pour être en mesure de poursuivre les orientations politiques positives sur lesquelles nous avons placé la Nouvelle-Zélande », a-t-il affirmé.

Mais M. Key a toutefois exclu une ouverture trop à gauche, en décidant par avance de ne pas nouer d’alliances avec les travaillistes (auparavant au pouvoir), ni avec les Verts, ni avec le party Mana.

Concernant le remaniement annoncé, il marque aussi le retour aux affaires d’un ancien membre du gouvernement, Peter Dunne, un temps écarté du pouvoir depuis sa démission en juin 2013, en attendant les résultats d’une enquête judiciaire le concernant.
Au sein de cette nouvelle équipe, dont l’entrée en fonction a été fixée au 28 janvier 2014, M. Dunne est promu au rang de ministre de l’intérieur, ainsi que ministre délégué à la santé et de la protection de l’environnement.
Ce faisant, M. Dunne, chef de file du parti United Future, remplacera Chris Tremain, qui avait récemment démissionné de ces fonctions en annonçant son retrait de la vie politique après les législatives de cette année.

pad


La liste complète des attributions de compétence au sein du gouvernement Key, telle qu’annoncée le 21 janvier 2014
http://beehive.govt.nz/sites/all/files/Ministerial_list_210114.pdf

Rédigé par PAD le Mercredi 22 Janvier 2014 à 06:48 | Lu 252 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués