Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Rassemblement contre un vaste projet immobilier au vallon de Terua



ARUE, 9 juin 2018 - Plusieurs dizaines de riverains du vallon de Terua se sont rassemblés samedi matin, derrière l’ancien camp d’Arue, pour manifester leur opposition au projet de 27 immeubles que porte la SCI Terua.

Près de 200 riverains du vallon de Terua ont manifesté leur opposition à un imposant projet de résidence mixte qui pourrait voir le jour d’ici 2022 dans leur quartier.

Situé entre les lotissements Nohoarii, Terua I et II, Temahana, les quartiers Vernaudon, Bonno et en bordure de Erima, uniquement accessible par une petite piste actuellement non viabilisée, le projet de lotissement Terua vise à créer 224 logements (40 F2, 76 F3, 68 F4 et 32 F5) répartis sur 27 bâtiments. Il s’agit d’une "résidence OPH", dont le maître d'ouvrage est la SCI Terua et le maître d'ouvrage délégué est la Sedep, dont le P-dg est l'homme d'affaires Dominique Auroy. Une centaine de logement pourraient être acquis par l’Office polynésien de l’habitat, le reste étant commercialisé sur le principe de la vente en était futur d’achèvement (Vefa). Si le projet obtient toutes les autorisations administratives, la livraison est prévue en plusieurs phases durant les quatre prochaines années.

> Lire : Un projet de 224 logements à Arue inquiète les habitants

La mairie d’Arue a émis de nombreuses réserves quant à ce projet : problème d’assainissement, étroitesse de la voie d’accès.

Sur place les riverains sont unanimes pour rejeter le projet en bloc : "On est dans des quartiers résidentiels, soumis à des règles de construction très strictes et là, tout d’un coup, on voudrait nous imposer 28 immeubles, dans un trou situé au milieu", s’indigne Emmanuel, un riverain. "Le promoteur agit aujourd’hui sous couvert du critère social. On n’est pas contre un lotissement social, mais il faut penser que si on reloge des gens dans des cages en béton, dans 10-15 ans ce sera une poudrière pour toute la commune d’Arue. On parle ici de loger 1500 à 2000 personnes de plus sur la zone. Il s’agit d’une augmentation de 15 % de la population d’Arue. Mais on ne prévoit pas d’école, ni de dispensaire. La route est dimensionnée pour un trafic de quelques centaine de personnes. On va créer un véritable goulot d’étranglement. Là, il n’y a pas de place pour tracer une route et des assainissements adaptés aux futurs besoins. Il faudrait exproprier".

"Ça va Auroy, il n’a pas besoin de ça pour s’enrichir", intervient Hinanui, agacée. "Qu’il aille mettre son projet sur sa colline ! On est d’accord ?"

> Voir aussi : Facebook du Collectif du vallon de TERUA

Une pétition mise en circulation contre le projet de la SCI Terua a reçu le soutien de plus de 400 signataires en quelques. "Elle a été transmise au président Fritch et à tous les ministères. Je pense que tout le monde est d’accord pour marquer son opposition à ce projet. Notre mobilisation montera en puissance", assurent les riverains.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Samedi 9 Juin 2018 à 11:40 | Lu 4847 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 15:28 Grand jeu concours Happy XMAS 2018 !

Mardi 20 Novembre 2018 - 15:03 Une augmentation des prix du tabac début 2019

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués