Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Radicalisation à Nuutania : le haut-commissaire réagit aux informations de Tahiti Infos, 3 fichés "S" à la maison d'arrêt



Le haut-commissaire René Bidal, lors de sa première visite à Nuutania fin juillet.
Le haut-commissaire René Bidal, lors de sa première visite à Nuutania fin juillet.
PAPEETE, le 1er septembre 2016 - Le haut-commissaire René Bidal a fait parvenir un communiqué de presse "urgent" aux médias, ce jeudi dans la soirée, suite à la publication par Tahiti-Infos du compte-rendu d'audience du tribunal correctionnel de ce jour faisant état d'inquiétudes importantes portant sur la radicalisation islamiste d'un détenu polynésien de 26 ans incarcéré à Nuutania. Trois détenus font l'objet de fiches "S", indique le communiqué, ces fiches de renseignements visant des individus potentiellement menaçants. "Ne créons pas de psychose non justifiée dans un territoire qui est épargné" tempère toutefois le représentant de l'Etat en Polynésie française qui précise : "La fiche "S" aura pour objectif, lorsque ces trois détenus seront libérés, de mobiliser les services de sécurité pour assurer un suivi afin d’éviter toute dérive extrémiste".

> Lire aussi : Un détenu polynésien radicalisé "inquiétant" à Nuutania

Ci-dessous, le communiqué dans son intégralité :


"A la suite de l’attentat de Nice, le 14 juillet dernier, j’ai rendu visite aux forces de sécurité de l’aéroport de Faa’a. A cette occasion, j’ai indiqué qu’il n’y avait pas, sur le territoire de la Polynésie française, de personne faisant l’objet d’une fiche "S" pour un comportement indiquant un processus de radicalisation.
Depuis, des signalements faibles qui avaient été portés à ma connaissance par l’administration pénitentiaire ont été caractérisés, courant août, par des attitudes et propos plus explicites s’agissant des références à un islam politique. Cette évolution négative a motivé des fiches « S » pour trois détenus de Nuutania.

Ce sont les seules fiches « S » pour ce motif qui existent en Polynésie française.
Dans ce contexte, pour les services de sécurité, la fiche « S » induit un rôle d’alerte et de suivi pour les personnes concernées. En l’occurrence, puisqu’il s’agit de détenus, c’est à l’administration pénitentiaire de choisir les voies et moyens les mieux adaptés à la vie carcérale et à leurs comportements.

Ces trois fiches « S » correspondent avant tout à des mesures de prévention. Ne créons pas de psychose non justifiée dans un territoire qui est épargné. La fiche « S » aura pour objectif, lorsque ces trois détenus seront libérés, de mobiliser les services de sécurité pour assurer un suivi afin d’éviter toute dérive extrémiste.

Pour le reste, je n’ai pas à commenter les débats d’un prétoire à une audience correctionnelle, ni, d’ailleurs, les faits judiciaires qui les justifient. A ce jour, je considère que la situation polynésienne, sur ce sujet de radicalisation, est particulièrement préservée et rien ne justifie que je prenne des mesures particulières qui mobiliseraient au-delà de ce qui est déjà prévu dans le cadre de Vigipirate renforcé".

La fiche "S" expliquée par le haut-commissariat

La fiche S est une des nombreuses catégories du fichier des personnes recherchées (FPR). Chaque catégorie possède une nomenclature qui s’exprime par une lettre : « M » pour les mineurs en fugue, « V » pour les évadés…

Cette fiche contient l’état civil, le signalement, la photographie, les motifs de recherche, la conduite à tenir en cas de découverte et quelques autres détails. On peut donc être fiché dans le FPR pour de nombreuses raisons : judiciaires, administratives, fiscales, mais aussi « d’ordre public », dont la fiche « S » pour sûreté de l’Etat.

Les fiches "S" n’entraînent aucune action automatique de coercition à l’encontre d’une personne mais elles mobilisent les forces de sécurité dans le suivi de la personne fichée dans les limites fixées par la loi.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 1 Septembre 2016 à 20:57 | Lu 7253 fois







1.Posté par Fiu!!! le 01/09/2016 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le discours du Haut Commissaire est conforme aux ordres qu'il reçoit. C'est normal.

En clair, ici comme à Paris, dormez bien bonnes gens et soumettez-vous !

Non seulement, il confirme l'incurie de nos gouvernants, mais en matière de communication institutionnelle, il démontre avec ce communiqué, que parfois il vaut mieux ne rien dire et encore moins l'écrire !

Quant à la phrase "Ne créons pas de psychose non justifiée...", je ne savais pas que l'on avait, a contrario, connaissance de cas de psychose justifiée...

2.Posté par moorea56 le 01/09/2016 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les laisser se déssecher entre 4 murs

3.Posté par circonspect le 02/09/2016 04:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ont nous dit pas tout ! ...

4.Posté par tenauru le 02/09/2016 05:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

attention,attention, ça va aussi arriver ici. Soyons fermes et prenons exemple sur les Corses.

5.Posté par jobi joba le 02/09/2016 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des "signaux faibles", rapidement perçus et pris en compte par l'administration pénitentiaire? Vous êtes sérieux? Un détenu polynésien de Nuutania a pu apprendre pendant UN AN l'arabe et le salafisme auprès d'un autre détenu revenu radicalisé de métropole. Il est décrit comme fragilme psychologiquement, extrêmement violent et régulièrement, il agresse ses geôliers avec tout ce qui lui tombe sous la main en criant "Allahou Akbar". Il appelle à tuer tous les mécréants -= les non-djihadistes) et affirme qu'il aurait fait pareil que le terroriste de Nice, y compris contre des enfants. Et ce type va être libéré un jour. Si ça c'est un signal faible, prévenez moi quand il faudra s'inquiéter vraiment...

6.Posté par liberté2 le 02/09/2016 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faire comme eux une seule régle ne pas en avoir

7.Posté par mathius le 02/09/2016 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui se justifie s'accuse, il y a bien un problème d'information entre les polices. Car connaissant le systeme de renseignement en POLYNESIE, il est certain que les rg le savait,

8.Posté par emere cunning le 02/09/2016 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Fiu !!!
"parfois il vaut mieux ne rien dire et encore moins l'écrire !"
C'est vrai que déclarer haut et fort qu'ils sont fichés S ne fait que les flatter et les inciter à faire un peu plus les marioles en persistant sur cette voie alors que, je le parierai, ils n'ont aucune idée de ce qu'est l'islam.
Encore une comm' en "cocorico" pour faire savoir qu'ils se bougent !!! Pas malin du tout.

9.Posté par McLeo le 02/09/2016 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces 3 détenus fichés "S" seront un jour libérés.
J'ose espérer que l'on nous en informera. Et c'est à nous de rester vigilants.
Il faut bien espérer que les autorités les surveillent réellement car ils frappent sans prévenir
et n'importe où.
Il ne faut surtout pas croire que cela n'arriverait pas chez nous. Il ne faut pas se leurrer.

10.Posté par Filou713 le 02/09/2016 12:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'islamisme étant un cancer qui métastase, il est essentiel de les isoler, en enfer, ou de les renvoyer dans des centres de détention déjà pourris.

11.Posté par Hiro le 02/09/2016 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces gens là sont des grands malades psychiatriques. Si on ne les soigne pas et qu'après avoir purgé leur temps de prison on les libère, ca revient à lâcher des grands prédateurs sanguinaires au beau milieu des brebis innocentes. Ce n'est juste pas normal, il faut vraiment que la justice s'adapte aux conditions et contraintes de l'époque dans laquelle on vit. Ces gens sont a soigner avant d'être lâchés dans la nature. Ne pas le faire c'est nous mettre tous en danger.

12.Posté par Jeff le 02/09/2016 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P4 : C'est plutôt les Corses qui nous copient.

13.Posté par liberté2 le 03/09/2016 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@12 les corses ont toujours été contre la France et maintenant qu'ils sont indepandentistes ça ne va pas s'arranger . Et je ne vois pas en quoi ils copient la Polynésie ou j'ai loupé un episode

14.Posté par emere cunning le 03/09/2016 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ne créons pas de psychose non justifiée dans un territoire qui est épargné."
Oui ben, s’ils ont voulu nous en préserver, c’est plutôt mal parti.
Déjà, le détenu transféré de France et fiché S (enfin, je l’espère) ne faisait l’objet d’aucune surveillance particulière s’il a pu enseigner en une petite année le Coran et l’Arabe à l’autre doué qui le parlerait si « parfaitement » selon son avocat (qui doit lui aussi en connaître un morceau pour l'avoir compris et le déduire, ce dont je doute) ! Et je persiste à penser que notre Haut-commissaire aurait du réfléchir à deux fois avant de divulguer ce genre d’infos (chui gonflée de le dire, je sais). C'est peut-être parti d'un bon sentiment, d'un désir de transparence, mais c’est raté.

15.Posté par emere cunning le 03/09/2016 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la médiatisation de ces détenus fichés S au dispositif démesuré de gendarmes encagoulés au tribunal (malgré les « signes faibles ») en passant par leur interrogatoire propre qu'à exciter des individus fragiles d’esprit, évident qu’ils en ont trop fait. Ils viennent d’éveiller leur méfiance et compliquer la surveillance du personnel pénitentiaire et des RG et en prison et une fois leur peine purgée. Sans compter que ces petits gars doivent se sentir « valorisés » ; pour sûr qu’ils se disent « tout ça pour moi », « ça marche » et risquent de foncer de plus belle, de se donner le mot et d’entraîner d’autres et... de tous passer à l’action un de ces quatre matins. Tatou e !

16.Posté par Cat-a-clisme le 05/09/2016 10:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Renvoyez les en France ! Ne vous laissez pas gangrener par ce probleme d''importation qui se diffuse à la vitesse de la lumière !
Que la Polynésie continue de rester "un coin de paradis" avec ses propres difficultés sans avoir à en supporter d''autre

17.Posté par Cat-a-clisme le 05/09/2016 10:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France, l''Europe ont bien du mal à gerer tout ça. L''islamisme, l''imigration incontrôlée, on nous dit:pas d''amalgame, qu''il faut "vivre ensemble" Mais nos prisons en sont remplies de fiches S. et dehors aussi. Ne vous laissez pas berner comme nous

18.Posté par Cat-a-clisme le 05/09/2016 10:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Protégez vos jeunes de ce mal et vos îles du chaos qui nous menace ici. Vous avez refusez les mosquées, refusez les fiches S et tout ce qui se rapporte à l''islamisme. Je jure de ne pas être raciste. Tout ça n''a rien à voir avec le racisme, c''est pire

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance