Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Quels projets pour "nos personnes à la rue" ?



"Ce qui est encore plus dramatique dans cette situation c’est la présence d’enfants dans ces taudis et tout cela sans qu’aucune autorité communale ou territoriale ne s’en émeuve", a insisté James Heaux, élu Tahoeraa, jeudi dernier lors d'une séance à l'assemblée.
"Ce qui est encore plus dramatique dans cette situation c’est la présence d’enfants dans ces taudis et tout cela sans qu’aucune autorité communale ou territoriale ne s’en émeuve", a insisté James Heaux, élu Tahoeraa, jeudi dernier lors d'une séance à l'assemblée.
PAPEETE, le 17 décembre 2018 - James Heaux, représentant Tahoeraa à l'assemblée de la Polynésie française, a adressé jeudi dernier au cours de la séance une question orale à Isabelle Sachet, ministre des Solidarités. L'élu orange l'a interpellé sur la multiplication des abris de fortune sur le littoral de Papeete. L'occasion pour la ministre de présenter les projets à venir en matière d'accueil et d'orientation des SDF.

A l'occasion de la huitième séance de la session budgétaire qui s'est tenue jeudi dernier à Taraho'i, une question orale a été adressée au gouvernement par l'élu Tahoeraa James Heaux. Ce dernier a souhaité  attirer l'attention d'Isabelle Sachet, ministre des Solidarités, sur la "multiplication des abris de fortune entre Carrefour Faa’a et la Maison de la culture." L'élu orange s'exclamait alors : "Côté mer, plusieurs abris à flanc des rochers ont été installés, dont le plus ancien repose maintenant sur des fondations en béton. D'autres ont également élu domicile sous le pont de l’échangeur, jetant sans vergogne leurs déchets sur la voie publique alors que l’on enseigne aux futures générations l’importance du tri sélectif pour préserver notre environnement (…) Ce qui est encore plus dramatique dans cette situation c’est la présence d’enfants dans ces taudis et tout cela sans qu’aucune autorité communale ou territoriale ne s’en émeuve."
 
Tahiti Infos, dans son édition du 19 novembre, présentait les conditions de vie de ces familles installées depuis peu sur le littoral à la frontière des communes de Papeete et Faa'a. Robert Maker, 1er adjoint au maire à la mairie de Faa'a, affirmait alors s'être déjà saisi du problème en relayant l'information auprès de la ministre des Solidarités. Cette dernière assurait de son côté, "vouloir agir au plus vite pour éviter d'autres installations dans la zone.



CENTRE DE JOUR, HERBERGEMENT D'URGENCE, ET VILLAGE COMMUNAUTAIRE A HITIA'A

Cette question au gouvernement, a donc été l'occasion pour Isabelle Sachet d'énumérer les nombreux projets à venir  en matière d'accueil et d'orientation des personnes à la rue. D'abord la modernisation et la réhabilitation du centre de jour situé à Vaininiore. "Y seront proposés un accès aux douches et produits d’hygiène, mais également un accès aux droits et un véritable accompagnement dans la détermination d’un projet d’insertion", a expliqué la ministre.
 
Ensuite cette dernière a évoqué le projet, "d'un centre d’hébergement d’urgence, accueillant un public mixte, majeur, à la nuitée dans le cadre d’une prise en charge individuelle pendant laquelle une ébauche de projet de réinsertion sera entamé." Ce centre viendrait alors remplacer celui de Tipaerui qui présente quelques difficultés au niveau de la salubrité.
 
Autre piste présentée celle du centre d’hébergement et de réinsertion sociale. "Il s’agit cette fois d’une prise en charge individuelle et collective destinée à mettre en œuvre le projet de réinsertion par la formation et le travail en collectif. Nous serions là dans le cadre d’une construction nouvelle", a insisté Isabelle Sachet.
 
Et dernier projet présenté par la ministre, celui du village communautaire "accueillant le public SDF en marge de la société pour une durée illimitée jusqu’à restauration complète de l’autonomie dans le cadre d’une construction nouvelle sur un terrain probablement situé dans la commune de Hitia’a", a-t-elle détaillé. Puis de poursuivre, "le projet consiste à une prise en charge collective étayée sur le plan social et professionnel durant laquelle seront dispensées des formations sur fond d’éco-gestion : fa’a’apu, recyclage, autosuffisance."

Le temps nous dira désormais si ces différents projets verront le jour dans les mois ou les années à venir.

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 17 Décembre 2018 à 16:46 | Lu 1827 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net