Tahiti Infos

"Quelque chose de Polynésie française" : Un guide touristique, culturel et personnel


TAHITI, le 10 mai 2022 - Vaikehu Shan est l’auteure d’un ouvrage passé inaperçu, édité en France il y a quelques mois par Nanika, et intitulé Quelque chose de Polynésie française. Il offre un petit bagage, comme un point de départ aux touristes. Mais tous les lecteurs y découvriront sans doute des informations inattendues.

Dans le livre Quelque chose de Polynésie française, Vaikehu Shan a rassemblé des informations générales et particulières sur son pays. "C’est un guide culturel et personnel où il est question d’histoire, de culture. C’est un petit bagage, un point de départ pour tous ceux qui veulent ensuite en savoir plus." Le "tous" fait référence aux touristes, mais pas seulement.

Le guide, "facile à lire", est truffé de "fun fact", de faits amusants, parfois inattendus. Des QR code permettent de compléter la lecture avec des vidéos, des sons comme des chants enregistrés au Heiva. "Un peu comme des mini reportages", précise l’auteure.

Quelque chose de Polynésie française est illustré de photographies signées par l’auteure mais aussi de schémas et autres images créées par Yling Changues. Il est édité par Nanika, une maison d’édition française née en 2017 qui se présente en ces termes : "Nanika c’est ce petit ‘quelque chose’ qui peut tout changer et qui veut tout changer. C’est mettre le doigt sur quelque chose, prendre quelque chose à cœur, avoir quelque chose sur le bout de la langue. C’est, comme le disait Nicolas Bouvier, ce quelque chose qui grandit en nous et ‘qui détache les amarres, jusqu’au jour où, pas trop sûr de soi, on s’en va pour de bon'".

Vaikehu Shan a quitté la Polynésie en 2012 pour suivre des études d’ingénieur en métropole. Là-bas elle s’est rendue compte "que les gens ne connaissaient pas du tout la Polynésie. Derrière l’humour se cachait de nombreux clichés." Lors de ses retours à Tahiti pour les vacances, elle prenait de nombreuses photographies qui sont venues nourrir un blog dès 2016.

Vaikehu Shan est tombée par hasard sur la maison d’édition qu’elle a contactée. Après plusieurs échanges, et grâce à son blog, elle a convaincu Nanika de l’éditer. "Pour construire le sommaire, j’ai fait énormément de recherches, contacté des historiens, professeurs, j’ai lu les sites institutionnels, réalisé des entretiens." À l’occasion de tout ce travail, elle a pu elle-même se réapproprier sa culture. "J’avais entendu parler de la plupart des sujets abordés dans le livre, mais je me suis aperçue que finalement je ne savais rien sur eux."

Si Vaikehu Shan était destinée à embrasser une carrière d’ingénieure (elle a deux diplômes dans ce domaine), elle a préféré vivre de sa passion, à savoir la photographie.

Où trouver le livre ?

Directement auprès de la Maison d'édition ou chez Odyssey.

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 10 Mai 2022 à 22:25 | Lu 2135 fois