Tahiti Infos

Projet aquacole : Flosse veut un débat avec Fritch et l'Etat


Tahiti, le 4 août 2021 – Le président du Tahoera'a, Gaston Flosse, s'est fendu mardi d'une lettre ouverte au président du Pays dans laquelle il demande un "débat à la télé" avec Édouard Fritch et "un représentant de l'État" sur le projet aquacole de Hao.
 
Relativement discret ces dernières semaines, le président du Tahoera'a, Gaston Flosse, est sorti de sa réserve pour commenter activement la visite officielle du Président de la République en Polynésie française. Après avoir exprimé sa "déception" à l'issue de cette visite sur le plateau de Polynésie la 1ère et dans un communiqué en fin de semaine dernière, l'ancien président a remis une couche cette semaine pour voler à la défense du projet aquacole chinois de Hao qu'il avait porté pendant sa présidence.
 
Dans une lettre ouverte au président du Pays, datée de mardi et diffusée mercredi, Gaston Flosse dit constater la "pleine crise sanitaire et économique due au Covid et accentuée par l'arrivée du variant Delta" en Polynésie. "Sur le plan économique et social, nous n'avons aucun chiffre sur la situation de l'emploi, du chômage, de même que pour les entreprises sur celles qui ont tombé le rideau ou en faillite", écrit le président. Point de vue discutable, vu les chiffres diffusés encore cette semaine sur les créations et radiations d'entreprises par la CCISM et les points réalisés de façon mensuelle par l'ISPF sur la situation de l'emploi salarié. Mais pour le président du Tahoera'a, l'opportunité est toute trouvée pour remettre sur la table le projet aquacole chinois de Hao, particulièrement décrié la semaine dernière par le Président Emmanuel Macron.
 
"Un débat à la télé"
 
"Dans cette situation catastrophique, la ferme aquacole de Hao serait une aubaine extraordinaire, pour un grand premier pas vers la sortie de crise de notre Pays", écrit Gaston Flosse, qui affirme ne pas comprendre "l'hostilité du Président Macron au projet de Hao" qu'il estime partagée par le président Édouard Fritch. L'ancien président propose ainsi "un débat à la télé avec comme sujet la ferme aquacole de Hao entre vous, président Fritch, et un représentant de l'État, vous qui êtes opposés au projet d'une part, et moi-même très favorable".
 
Rappelons qu'Édouard Fritch et son gouvernement ne se sont pas exprimés officiellement depuis la prise de position d'Emmanuel Macron concernant le projet aquacole de Hao. Le consultant pour la maîtrise d'ouvrage du projet en Polynésie, Mara Aitamai, a quant à lui défendu la fiabilité de ce projet et son soutien par le gouvernement Fritch, chez nos confrères de Polynésie la 1ère, dimanche. Enfin, le consulat de Chine en Polynésie française n'a pas souhaité réagir pour l'heure sur ce sujet… Gaston Flosse a semble-t-il bien compris qu'au milieu de toute cette cacophonie, il avait une carte politique –et surtout médiatique– à jouer.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 5 Août 2021 à 12:39 | Lu 2360 fois