Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Prêt-à-porter féminin: internet confirme son essor grâce aux prix réduits



Prêt-à-porter féminin: internet confirme son essor grâce aux prix réduits
PARIS, 24 février 2012 (AFP) - La majorité des vêtements féminins achetés sur internet le sont à prix réduit, nettement plus que sur l'ensemble du marché, selon une étude de la FFPAPF dévoilée vendredi, qui montre aussi l'essor des ventes sur le web.

Internet "s'affiche comme une solution pour dénicher les bonnes affaires", selon la Fédération française de prêt-à-porter féminin: 61% des articles achetés sur internet sont à prix réduits, contre seulement 34,4% pour l'ensemble du marché.

Les ventes de ces habits sur internet ont plus que doublé en seulement trois ans, passant de 4,2% en 2008 à 9% en 2011 (8,4% en 2008).

Les "pure players", ces sites de vente en ligne uniquement présents sur le web (eBay ou vente-privee.com, Brandalley, BazarChic ou Chicdressing...), représentent à eux seuls 2% des ventes totales d'habillement féminin.

Cet essor est dû principalement aux femmes de 25 à 44 ans. Ce sont elles qui consacrent le plus de temps et d'argent à leurs achats sur internet. 13,4% des achats sur le web sont effectués par cette catégorie, selon l'Institut Français de la Mode (IFM). En revanche, pour les 45-64 ans, et les femmes de moins de 24 ans, la part retombe à respectivement 8,6% et 8,3%.

"Les 25-44 ans sont actives professionnellement, elles ont moins de temps à consacrer à l'achat en boutique", a déclaré lors d'une conférence de presse François-Marie Grau, secrétaire général de la FFPAPF, qui note "l'interconnexion: de plus en plus de femmes se renseignent sur internet avant d'aller en magasin, et vice-versa, voire achètent sur internet depuis un magasin".

Selon la FFPAPF, si les femmes sont toujours 78% à se dire influencées par la presse écrite et les magazines de mode, 49% citent désormais les sites web des marques et 50% les sites de vente en ligne comme "source d'influence".

Enfin, 27% des Françaises interrogées déclarent consulter les blogs et les forums de discussion avant d'acheter.

En 2011, malgré un contexte difficile, les ventes de prêt-à-porter féminin français, sur internet ou en boutique, ont atténué leur recul, à -2%, après avoir été à -0,8% en 2010, et -3,5% en 2009, "année la plus difficile" selon M.Grau.

Rédigé par AFP le Vendredi 24 Février 2012 à 06:35 | Lu 335 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies