Tahiti Infos

Première visite officielle d'Éric Spitz en Terre des Hommes


Éric Spitz avec les enfants des écoles primaires de Taiohae, lundi à Nuku Hiva..
Éric Spitz avec les enfants des écoles primaires de Taiohae, lundi à Nuku Hiva..
Nuku Hiva, le 5 décembre 2022 - Le haut-commissaire de la République, Éric Spitz, effectue actuellement sa première visite officielle dans l’archipel des Marquises. Il est arrivé lundi à Nuku Hiva et poursuivra ensuite vers Hiva Oa.

Arrivé lundi matin à l’aéroport de Terre déserte à Nuku Hiva, le haut-commissaire de la République, Éric Spitz a été accueilli chaleureusement par Guillaume Audebaud, administrateur d’État des îles Marquises et son équipe, Benoît Kautai, Joseph Kaiha et Nestor Ohu respectivement maires de Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka, puis Mirna Peterano administratrice territoriale et Sarah Tang secrétaire générale de la cité administrative des Marquises.
 
Après le traditionnel dépôt de gerbe au Monument aux Morts de Taiohae, Éric Spitz a eu l’occasion de s’entretenir avec les maires du nord de l’archipel pour qui la visite du haut représentant de l’État était une opportunité idéale pour exposer leurs doléances.

“C’est en effet une occasion pour nous d’accueillir le haut-commissaire, explique Joseph Kaiha, maire de Ua Pou. Les communes sont des institutions de l’État, et on sait que l’État en Polynésie apporte un soutien au niveau de l’ingénierie, et également au niveau financier, donc c’est important que monsieur Spitz vienne tâter le terrain et important également que nous lui montrions notre solidarité de maires des Marquises. Bien sûr, il s’agit aussi de lui faire part de nos doléances communales en matière de gestion des déchets, de sécurité, d’adduction d’eau, entre autres. Et aussi, sur des projets qui sont plutôt de compétence du Pays et que l’État finance au travers des 3IF, comme le réseau routier. C’est pour nous l’occasion de lui rappeler qu’il ne faut pas oublier les petites communes comme Ua Pou, Fatu Hiva ou Tahuata qui ont besoin de financer leur désenclavement.”

Par ailleurs Benoît Kautai, en tant que président de la communauté de communes des îles Marquises, a insisté sur quatre points importants pour l’archipel et pour lesquels le soutien de l’État est indispensable. Le premier est l’évolution statutaire des îles Marquises vers une communauté d’archipel. Vient ensuite le souhait d’obtenir un entretien auprès de la délégation sénatoriale aux outre-mer qui se rendra en Polynésie en 2023. Troisième point, la préparation du Festival des arts des îles Marquises qui se déroulera du 16 au 20 décembre 2023 à Nuku Hiva. Et enfin, devant le constat de périodes de sécheresse de plus en plus longues et de ressources en eau en constante diminution dans l’archipel, le souhait de lancer une étude d’impact du changement climatique au niveau des Marquises, en vue d’obtenir des recommandations précises sur les politiques publiques à mettre en place.

A l’occasion de cette première visite, le haut-commissaire a également eu l’opportunité de se rentre compte des spécificités géographiques du nord de l’archipel, de rencontrer les agents de la subdivision administrative marquisienne, d’échanger avec un groupe d’élèves des écoles primaires de St Joseph et de Patoa à Taiohae, ou encore de visiter la toute nouvelle usine de traitement des fruits de Taipivai. Mardi après-midi Éric Spitz se rendra à Hiva Oa où il sera reçu par les trois maires des îles du sud de l’archipel.

Le haut-commissaire a rencontré Yvonnne Katupa maire déléguée du village de Hatiheu , haut lieu du patrimoine culturel de Nuku Hiva.
Le haut-commissaire a rencontré Yvonnne Katupa maire déléguée du village de Hatiheu , haut lieu du patrimoine culturel de Nuku Hiva.


Le haut-commissaire en compagnie de l’administrateur d’Etat des îles Marquises, la tāvana hau de l’archipel et les trois maires des îles du nord.
Le haut-commissaire en compagnie de l’administrateur d’Etat des îles Marquises, la tāvana hau de l’archipel et les trois maires des îles du nord.

Rédigé par Marie Laure le Lundi 5 Décembre 2022 à 17:14 | Lu 853 fois