Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Préavis de grève au CHPF : un protocole d'accord sera proposé ce vendredi



A la lecture du protocole d'accord, prévue à 14 heures, le Syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française dira s'il lève ou non le préavis de grève.
A la lecture du protocole d'accord, prévue à 14 heures, le Syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française dira s'il lève ou non le préavis de grève.
PAPEETE, le 18 février 2016. Le ministre de la Santé doit proposer ce vendredi après-midi un protocole d'accord. En attendant de le lire, le syndicat des praticiens hospitaliers ne lève pas le préavis de grève.

Le ministre de la Santé et les représentants du Syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française (SPHF) ont discuté pendant six heures ce jeudi. Pour Patrick Howell, l'objectif est clair : c'est éviter la grève lundi, jour de de la visite du président de la République. "Ce n'est pas une bonne idée", assène-t-il. "Le recevoir dans une situation de grève, ça fait un peu moche. Au niveau du gouvernement, il est évident que nous ne souhaitons pas qu'il y ait grève."
Un projet de protocole d'accord sera donc présenté ce vendredi, à 14 heures. Il devrait intégrer l'ensemble des revendications demandées par le SPHPF. Mais les praticiens restent vigilants et attendent de lire le projet de protocole d'accord. "Sous des aspects de bonne volonté, on veut être sûr de ne pas terminer en queue de poisson avec un protocole qui n'apporte rien du tout. Un protocole sera proposé à la lecture, on verra si on lève le mouvement ou non", explique Marc Levy, président du SPHPF. "Nos revendications correspondent aux besoins sanitaires et de la profession."
Parmi ses revendications, le SPHPF dénonce l’obsolescence des textes réglementaires sur le statut de la fonction publique hospitalière en Polynésie française "qui n'ont pratiquement pas évolué depuis 1996". Sur ce point, un calendrier devrait être établi pour discuter sur le fond du sujet. En revanche, le syndicat ne souhaite plus attendre pour la prise en compte de l'ancienneté. Quatre protocoles d’accord de 2009, 2010, 2011 et 2013 ont prévu la mise à jour des articles du statut des PH sur la reprise d’ancienneté mais cela n'a toujours finalement pas été mis en place. "On demande que le texte définitif (sur ce point) soit signé immédiatement", insiste Marc Levy. Si aucun accord n'est trouvé, la grève serait effective lundi 22, à 0 heure.
Il y a actuellement environ 160 médecins praticiens hospitaliers titulaires en Polynésie française. La grande majorité (150) est en poste au CHPF



Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 18 Février 2016 à 17:43 | Lu 925 fois

Tags : CHPF, SANTE






1.Posté par herenui le 19/02/2016 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Définition d'une golden garde au chpf: une nuit de garde sans voir un malade= 80.000 fcp
Les privilégiés défendent leurs privilèges quoi de plus normal.
Une grève de riche en plus, on est plus à ça près.

2.Posté par PORSHE le 19/02/2016 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les revendications des praticiens sont plutôt légitimes;

MAIS on a la fâcheuse impression qu'ils sont les seuls au MONDE médical et paramédical au pays des merveilleuse indemnités !

le CHPF: c'est la porshe cayenne sport, le reste, c'est la 2chiotte ancien modèle!

mais surtout ne touchez pas au système actuel des gardes et astreintes, et surtout pas au taux du régime indemnitaire actuel, très très attractif!!!

quid du service de soins d’accueil ? de QUALITE , car quand on va au CHPF, on a une impression générale d’emblée de déranger.

et de mettre un vrai contrôle de gestion ind&dépendant, au sein même du CHPF!

3.Posté par CITRUS le 19/02/2016 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

qui sera le couillus qui osera, mettre un grand coup de pied dans se nœud de vipères
GÂTÉ POURRIS j'usqu'a l'os

4.Posté par emere cunning le 19/02/2016 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ herenui,
" une nuit de garde sans voir un malade (ou de son domicile pour certains services) = 80.000 fcp"
Oui, ça fait drôlement bien payé, et un pactole une fois multiplié par x gardes/mois dans x services. Mais ça, il ne faut pas le dire alors que ces médecins syndicalistes savent que nous sommes à ça près.
@ PORSHE,

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués