Tahiti Infos

Pour Amazon et tous les logisticiens du Père Noël, le moment du coup de feu est lancé


PHILIPPE HUGUEN / AFP
PHILIPPE HUGUEN / AFP
Brétigny-sur-Orge, France | AFP | mercredi 15/12/2021 - Réceptionner, emballer, livrer: à l'approche de Noël, commerçants et transporteurs s'activent pour distribuer toujours plus de cadeaux le plus rapidement possible, malgré les craintes de pénuries.

Dans l'entrepôt Amazon de Brétigny-sur-Orge (Essonne), 3.000 salariés et 2.000 saisonniers s'affairent dans un bruit constant de tapis roulants et de bips de scanners pour livrer les clients d'Île-de-France. 

Tandis que certains rangent les produits dans le stock sur des étagères robotisées, d'autres récupèrent les hélicoptères télécommandés, les consoles de jeux ou encore les Lego pour les envoyer vers le poste où ils seront emballés dans un carton orné du célèbre sourire.

Pour proposer suffisamment de cadeaux à Noël, "on a anticipé en commençant à remplir les entrepôts dès cet été", assure à l'AFP David Lewkowitz, directeur des opérations chez Amazon France.

Avec la pandémie et la reprise économique mondiale, toute la chaîne de production et de distribution souffre de difficultés d'approvisionnement. En novembre aux Etats-Unis, le nombre de ruptures de stocks avait bondi de 261% par rapport à 2019, selon les données de la société informatique Adobe.

Il a donc fallu s'organiser en s'approvisionnant plus localement ou en recréant du stock. Dans la grande distribution, les supermarchés américains Walmart ou les français Carrefour et E.Leclerc ont assuré en avoir suffisamment, alors que des alertes de pénuries, en particulier pour le secteur du jouet, ont été lancées dès cet été. Seuls des produits déjà difficiles à trouver, comme la PlayStation 5, pourraient selon eux manquer dans les rayons.

Après bientôt deux ans de difficultés liées à la pandémie, les enseignes ont appris à s'adapter. "Aujourd'hui nous avons plus de stock que l’année dernière à la même période", indique ainsi le groupe Fnac-Darty à l’AFP.

Livrer plus, plus vite

Mais une fois les stocks assurés, il faut encore réapprovisionner régulièrement les magasins et livrer les particuliers, qui achètent de plus en plus en ligne. En Europe, le nombre d'acheteurs en ligne (71% des consommateurs) a augmenté plus rapidement en 2020 qu'au cours des quatre années précédentes et devrait encore croître de 2% en 2021, selon une étude de l'Université des sciences appliquées d'Amsterdam pour les organisations Ecommerce Europe et EuroCommerce. 

La Poste s'attend ainsi à devoir traiter en France des volumes record, avec 2 à 3 millions de Colissimo par jour en novembre et décembre - et des pics à 4 millions. Elle a recruté quelque 6.000 saisonniers pour y faire face.

Chez Amazon, 12.000 saisonniers ont été embauchés en France pour "plusieurs millions de colis par semaine". Dans le secteur dédié à l'emballage des commandes à Brétigny-sur-Orge, "tous les postes de travail sont pris alors qu'en temps normal, on ferme à peu près une ligne sur deux", confie David Lewkowitz.

Pour les embauches aussi, il a fallu s'y prendre tôt: dès le mois d'août, car le secteur de la logistique fait face à des difficultés structurelles de recrutement. Avoir suffisamment de main-d'oeuvre à Noël, "c'est compliqué tous les ans et tous les ans on se demande comment on y arrive", dit à l'AFP Diana Diziain, directrice déléguée d’Afilog, qui rassemble les professionnels de la logistique.

La difficulté est d'autant plus importante que les clients s'attendent à être livrés de plus en plus rapidement, souvent du jour pour le lendemain. "Mais ça coince forcément au moment où tout le monde veut être livré en même temps", relève Alexandre Vienney, spécialiste de la distribution au sein du cabinet de conseil BP2R.

Pour que les cadeaux arrivent à temps sous le sapin, il faut selon lui espérer que les consommateurs ont anticipé leurs achats dès le mois de novembre. "Si ça a été le cas, cela peut en effet sauver Noël."

le Mercredi 15 Décembre 2021 à 04:47 | Lu 193 fois