Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Plein phare sur l’art contemporain de Papouasie-Nouvelle-Guinée



TAHITI, le 15 juin 2020 - La Maison d’édition Au Vent des îles, avec l’université de Nouvelle-Calédonie, vient de sortir Le Trottoir magique du clan Kauage. Un beau livre de René Zimmer qui raconte l’art contemporain de Papouasie-Nouvelle-Guinée par l’intermédiaire de ses artistes.

"Nous voilà en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en face d’un grand hôtel, où des peintres de rue sont installés depuis des années. Ils disposent d’une grille faisant face à la sortie principale, de quoi accrocher les toiles susceptibles d’attiser la convoitise des clients de l’hôtel désireux de repartir avec un cadeau pour leur famille ou leurs amis."

"C’est un lieu magique ! Le musée d’art contemporain de Papouasie-Nouvelle-Guinée le plus extravagant et le plus spectaculaire qui soit se trouve en face de l’Holiday Inn de Port Moresby. Tous les matins depuis une quarantaine d’années, dès que pointe le jour, une douzaine de peintres investissent le trottoir, chacun disposant méticuleusement ses toiles à l’endroit qu’il s’est réservé. Ces artistes proposent à la vente des œuvres hautes en couleur dans lesquelles ils expriment leur humeur, leur façon de voir le monde et leur vision de l’avenir."

Ce texte annonce les couleurs de l’ouvrage intitulé Le Trottoir Magique du clan Kauage, signé René Zimmer et co-édité par Au Vent des îles et l’université de Nouvelle-Calédonie.

Un travail d’une rare richesse

René Zimmer, aujourd’hui disparu, agrégé de l’université et docteur en littérature américaine, a vécu en Nouvelle-Calédonie, effectuant pendant 15 ans de très nombreux séjour à Port Moresby. C’est donc un travail riche et fouillé qu’il partage.

Le sujet abordé par l’auteur, dans ce pays si énigmatique qu’est la Papouasie-Nouvelle-Guinée, est un monde en soi. Dans sa préface, Susan Cochrane, spécialiste de l’art contemporain dans le Pacifique, l’explique bien : "Pour les Occidentaux, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est un pays isolé géographiquement et culturellement (…) et peu connaissent les modes de vie des Papouans-Néo-Guinéens et l’atmosphère culturelle ambiante. (…) la plupart d’entre nous n’avons pas rencontré l’art papouan-néo-guinéen en contexte."

Elle ajoute que "dans cet ouvrage richement illustré, René Zimmer éclaire d’un jour nouveau le monde des artistes de Port Moresby et la complexité de la vie culturelle".

Le Trottoir Magique du clan Kauage est un beau livre de plus de 350 pages. Il donne à voir des dizaines de tableaux présentés dans leur contexte. Il est à lui seul une œuvre. Il y est question de légitimation de l’art papou, d’origine des artistes, mais aussi de techniques, d’appréhension des hommes et du monde.

Les peintures de rue de Pot Moresby sont l’apanage d’une poignée d’artistes chimbu dans la lignée du pionnier Mathias Kauage (né en 1944), chef de file de leur école. D’où le titre de l’ouvrage. La patience, l’intérêt et la curiosité de René Zimmer lui ont permis de nouer des liens précieux avec les artistes. Lesquels lui ont ouvert les portes de leur univers.

L’art du clan Kauage selon René Zimmer

L’auteur raconte les artistes et leurs œuvres par le détail. Selon lui, la production des artistes révèle l’interactivité créatrice entre leur culture contemporaine, leur valeur et leur identité. Les toiles se nourrissent de tout : elles font l’apologie de la coutume tout en en exprimant les limites. Elles commentent le moment présent.

Elles représentent des scènes de la vie quotidienne, des récoltes, de la pêche, de la chasse et de l’amour, elles mettent en scène les conflits familiaux et tribaux, ainsi que les événements de l’actualité.

Chaque toile est une ouverture sur le monde tel qu’il se révèle au moment de l’enjeu artistique, une invitation à prendre acte de l’instant vécu. Chaque œuvre capte des moments de vie, de nature ou de culture, avec la spontanéité qu’exige l’exécution immédiate, voire irréfléchie et irraisonnée de la tâche.

Dans la plupart des cas, l’exécutant ne s’encombre pas d’artifices, de décorations anodines ou de superflu, il reste centré sur son objectif unique de représentation de concept.

Dans ce contexte, les œuvres invitent le lecteur à une prise de conscience de ce qu’est la créativité indigène et à reconsidérer la notion d’art.

Pratique

L’ouvrage est disponible auprès de la maison d’édition Au Vent des îles.
Il est bilingue, français/anglais.



Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 15 Juin 2020 à 09:40 | Lu 1036 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 08:43 ​Un troisième cas Covid à Nuku Hiva

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus