Tahiti Infos

Pierpoljak à Bora Bora


Bora Bora, le 12 juin 2022 - Près de 400 personnes s’étaient données rendez-vous samedi au Bloody Mary's de Bora Bora pour acclamer le chanteur français de reggae Pierpoljak.
 
Le Bloody Mary's, habitué à organiser des concerts à Bora Bora, a accueilli le chanteur Pierpoljak et ses musiciens, au milieu d’une foule d’une grande diversité sociale et de tout âge. Dès les premières chansons, le public reprenait en cœur les paroles de celui qui ne sait, dit-il, que chanter et danser le reggae. Mais Pierpoljak possède d’autres atouts. Pendant près de deux heures, l’homme à la casquette et à la barbe taillée a endiablé la salle. Il est même venu se mêler aux spectateurs pour chanter avec eux, véritable communion avec son public qui n’en espérait pas tant.
 
Jah Love
 
À la fin du concert, Pierpoljak a confié à Tahiti Infos un "Jah love", en guise de résumé de cette soirée, une expression propre au reggae résumant l’état dans lequel on peut se trouver lorsque tout se passe bien. "C’était adorablement bien, le mana", dit-il, avant de rajouter : "C’est la troisième fois que je viens à Bora Bora, la deuxième fois pour chanter." Lorsqu’on lui demande quel rapport le lie à la Polynésie, il répond : "Je pourrais presque habiter ici mais j’ai peur de devenir un meuble à la longue, et puis j’ai mon travail et mes projets." Des projets qui semblent se dessiner puisqu’il est déjà en préparation d’un nouvel album dans les mois à venir : "Il y aura environ une quinzaine de chansons mais je ne peux pas encore dire exactement quand cet album sortira. Je peux, en revanche, annoncer qu’il sera élaboré avec Clive Hunt, avec qui j’ai déjà travaillé à plusieurs reprises." En effet, le multi-instrumentiste, arrangeur, compositeur et producteur de reggae jamaïcain Clive Hunt a produit notamment l’album Kingston Karma en 1998, sous le label Barclay (disque de platine), troisième opus de Pierpoljak qui contient la chanson emblématique Je sais pas jouer.
 
Avant de reprendre la direction de la métropole, Pierpoljak accordera un troisième et dernier concert en Polynésie française, ce sera à Taha'a. Quelques jours avant sa venue à Bora Bora, il avait donné rendez-vous aux amoureux de reggae français sur l’île de Tahiti.


Rédigé par Nij le Dimanche 12 Juin 2022 à 14:36 | Lu 1303 fois