Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pe'ape'a à l'embarquement de l'Aremiti



Pe'ape'a à l'embarquement de l'Aremiti
PAPEETE, le 16 octobre 2018 - Ce mardi à 16 heures des abonnés habituels du Terevau, en carénage pour la semaine, ont été contraints d'attendre le dernier voyage de l'Aremiti 5 pour regagner Moorea. Une situation propice à la grogne et aux suspicions, sur le quai des ferries.

"Je suis arrivé en avance pour prendre l'Aremiti de 16 heures, mais des personnes sont passées devant moi. Je pense que c'était des abonnés de l'Aremiti, mais je n'en suis pas sûr", a confié un passager mécontent.

Le ton est monté ce mardi sur le quai des ferries. Des passagers, abonnés au Terevau ont été recalés au moment d'embarquer sur le voyage de 16 heures de l'Aremiti 5, alors que leur navette habituelle est en carénage jusqu'à vendredi.

"Je suis arrivé bien avance en scooter pour pouvoir avoir ma place à bord. Et j'ai fait la queue comme tout le monde", a confié Jérôme, un abonné du Terevau. "Mais au moment d'embarquer sur l'Aremiti de 16 heures, des personnes sont passées devant moi, et on m'a dit que l'on avait atteint le nombre maximum de personnes à bord. Je suppose que c'était des abonnés de l'Aremiti, mais je n'en suis pas sûr. Mais moi aussi j'ai pris un abonnement Aremiti spécialement pour la semaine. Il y a clairement un manque d'organisation."

Tetua, elle-aussi habituellement abonnée au Terevau, a également été recalée au moment d'embarquer à bord de l'Aremiti 5 de 16 heures avec son vélo. "On m'a dit qu'il restait cinq places. J'étais dans les cinq, mais d'autres me sont passés devant, et on m'a refusé l'accès à bord", déplore-t-elle.  

Jérôme, et Tetua ainsi qu'une dizaine d'autres personnes, elles aussi abonnées au Terevau ont donc attendu le bateau de 17 h 30 pour pouvoir regagner Moorea. Une responsable des opérations de la société Aremiti est ensuite venue à la rencontre de ces clients mécontents, pour tenter les calmer. "Il faut savoir que l'on ne fait pas de distinctions entre nos abonnés et ceux du Terevau, c'est tout bonnement impossible. On essaye de faire au mieux, mais je comprends leurs mécontentements", a-t-elle insisté. 

Les passagers mécontents l'ont ensuite questionné sur la possibilité de programmer des rotations supplémentaires sur l'Aremiti ferry pour absorber le flux supplémentaire de clients, notamment au début et en fin de journée. "Le Terevau, on ne sait pas depuis hier qu'il va être en carénage. On le sait depuis deux ou trois semaines. Pourquoi ils ne sont pas organisés en conséquence chez Aremiti", demande Jérôme. 

"En deux ou trois semaines, c'est très compliqué de pouvoir réajuster tout le planning du personnel du ferry et de l'Aremiti. Il y a aussi des règles maritimes à respecter", explique la responsable des opérations. Puis d'ajouter : "la seule solution pour le moment c'est de venir un peu plus tôt si l'on souhaite prendre le bateau de 16 heures, ou bien attendre la dernière navette de 17 h 30."

Pour rappel le Terevau est en carénage jusqu'à la fin de la semaine. 

Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 16 Octobre 2018 à 18:16 | Lu 12758 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués