Tahiti Infos

Pays-Bas: la technologie "second écran" et les smartphones s'invitent au cinéma


Pays-Bas: la technologie "second écran" et les smartphones s'invitent au cinéma
AMSTERDAM, 13 mars 2013 (AFP) - Un thriller néerlandais racontant la prise de contrôle d'un smartphone par une mystérieuse application nommée "Iris" requiert des spectateurs qu'ils gardent leurs smartphones allumés lors de la séance de cinéma pour visionner des images du film non diffusées sur le grand écran et apportant une autre dimension à l'intrigue.

"Nous avions envie de faire un film sur les téléphones mobiles, la manière dont la technologie peut se retourner contre nous", a déclaré à l'AFP Edvard van 't Wout, de la société de production 2CFilm, à l'occasion d'une projection jeudi réservée à la presse.

M. Van 't Wout assure qu'il s'agit de la première fois au monde que la technologie "second écran" est utilisée dans une salle de cinéma. Cette technologie a déjà été utilisée pour des films, mais uniquement pour un visionnage à domicile.

"Très vite après nous être lancés dans le projet, nous avons eu l'idée d'ajouter l'aspect du smartphone dans la salle de cinéma", ajoute-t-il, précisant que le film, intitulé "APP", doit sortir le 4 avril en néerlandais dans les salles de cinéma des Pays-Bas.

Le principe est simple: avant de se rendre au cinéma voir le film "APP", on doit télécharger une application sur le smartphone. Celle-ci, une fois le spectateur assis dans la salle de cinéma, doit être activée.

Les contenus de l'application téléchargée préalablement sont tour à tour activés à des moments précis du film grâce à des sons inaudibles pour l'homme enregistrés sur la bande son du film.

Les spectateurs voient s'afficher sur l'écran de leurs smartphones, entre autres, les textos que s'échangent l'héroïne et sa meilleure amie lors d'une soirée, un article de journal relatant un fait divers venant de se produire sur le grand écran ou encore ce que l'héroïne voit elle-même sur l'écran de son smartphone.

Une version anglophone du film "APP" devrait être prête d'ici peu, et des discussions sur une version francophone sont en cours.

Le thriller peut être regardé sans l'application pour smartphone, mais "on y perd si on le regarde sans", a assuré à l'AFP le réalisateur Bobby Boermans, précisant qu'un spectateur utilisant l'application aura plus vite qu'un autre la confirmation de l'identité des "méchants".

"Iris", le nom de l'application d'assistant personnel malfaisante qui prend le contrôle du smartphone de l'héroïne, une étudiante en psychologie de 21 ans, est une anagramme de "Siri", l'application d'assistant personnel développée par Apple pour ses smartphones et tablettes.

Rédigé par () le Mercredi 13 Mars 2013 à 07:49 | Lu 652 fois