Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Paris veut une "discussion apaisée" entre Google et les éditeurs de presse



Fleur Pellerin
Fleur Pellerin
BERLIN, 19 oct 2012 (AFP) - La France souhaite que s'engage "une discussion apaisée" entre Google et les éditeurs de presse français après la menace du géant américain de ne plus référencer les médias du pays, a indiqué vendredi la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, à l'AFP.

"Ce qui m'intéresse (...) c'est d'avoir une discussion constructive entre les éditeurs de presse et Google", a souligné la ministre lors d'une visite d'un déplacement de deux jours à Berlin.

"Je suis tout à fait favorable à ce qu'une discussion s'engage (...) une discussion apaisée pour voir de quelle manière les éditeurs et Google pourraient se mettre d'accord sur un arrangement y compris financier pour le référencement des articles", a ajouté Mme Pellerin.

Des représentants de Google France, filiale du géant américain de l'internet, avaient rendez-vous vendredi après-midi au ministère de l'Economie numérique avec des membres du cabinet, dont le directeur, de la ministre.

La rencontre devait permettre d'évoquer le projet de taxation des moteurs de recherche pour rétribuer les éditeurs de presse et la mise en conformité des règles de confidentialité, exigée par les autorités européennes.

Google a menacé jeudi de ne plus "référencer" les médias français, c'est-à-dire de ne plus afficher les liens renvoyant vers leurs sites, si une telle taxe devait voir le jour. Cette rétribution par droits voisins s'apparenterait à des droits d'auteur pour l'utilisation indirecte de contenus.

"S'il peut y avoir un accord de gré à gré entre les organisations représentatives des organismes de presse et la société Google, ce serait évidemment bien mieux que d'aller alimenter des polémiques ou d'entrer dans des combats judiciaires", a jugé Mme Pellerin.

yap/aro/gg

Rédigé par AFP le Vendredi 19 Octobre 2012 à 05:34 | Lu 316 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies