Tahiti Infos

Paperplay, un "pont" entre la presse papier et l'univers du numérique


Paperplay, un "pont" entre la presse papier et l'univers du numérique
PARIS, 17 nov 2012 (AFP) - Déclencher la bande-annonce d'un film ou le résumé d'un match de foot en plaçant votre smartphone au-dessus d'une photo imprimée dans un quotidien ou un magazine: ce nouveau service destiné à la presse écrite a pour but de jeter un "pont" entre le papier et le numérique.

Baptisée Paperplay, cette offre de service vient d'être lancée par Redshift, une société "d'innovation digitale" basée à Paris.

"Aujourd'hui, tout le monde sait que la presse écrite souffre. Grâce à des technologies comme celles-là, on peut créer un pont avec l'univers du numérique", a déclaré à l'AFP Alessandro Thellung, fondateur de Redshift.

"Tout est géré en interne par les éditeurs de presse qui n'ont ensuite plus besoin de passer par nous", a-t-il ajouté.

Concrètement, la plateforme technique de Paperplay permet d'associer une vidéo à une photo imprimée dans un quotidien ou un magazine. Cette liste est modifiable à volonté. La technologie, qui permet le déclenchement instantané de la vidéo sur les portables en passant devant la photo, est intégrée aux applications des journaux déjà présentes sur smartphones et tablettes.

"On peut imaginer une application pour les bandes-annonces de films ou de séries télé, un événement (concert) ou le sport : à partir d'une photo de football, la vidéo du but se déclenche sur mon téléphone. Mais je préférerais que ce soit les éditeurs qui imaginent les possibilités", a détaillé M. Thellung qui définit sa technologie comme de la "réalité augmentée simplifiée".

Le modèle est aussi adapté aux publicités imprimées dans les journaux et les quotidiens, avec, à la clé, des sources de revenus supplémentaires potentiels pour les éditeurs de presse.

"Un annonceur qui achète une demi-page de publicité dans un journal aura le choix entre le format papier classique ou augmenté (avec la vidéo qui se déclenche, ndlr)", détaille Alessandro Thellung.

Le prix des publicités "augmentées" serait donc plus élevé. "On est déjà en contact avec quelques régies publicitaires et il y a clairement cette idée en tête", explique-t-il.

Enfin, selon le patron de Redshift, Paperplay, utilisé comme outil de suivi, devrait aussi permettre de "mesurer l'audience d'une page papier comme si c'était une page web".

Rédigé par AFP le Samedi 17 Novembre 2012 à 05:59 | Lu 713 fois