Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Papenoo : la fillette était tombée du bus scolaire en marche, le chauffeur et la commune condamnés (Màj)



(Illustration)
(Illustration)
PAPEETE, le 26 avril 2015 - Une peine de 3 mois de prison avec sursis a été prononcée ce mardi matin par le tribunal contre le chauffeur de l'engin : le 12 février 2014 à Papenoo, il avait laissé la porte avant du bus ouverte en ce jour de fortes pluies pour évacuer la buée, la clim' étant en panne. La commune de Hiti'a, exploitant le bus, écope quant à elle de 2 millions de francs d'amende.

Les faits remontent au 12 février 2014 du côté de Papenoo. La pluie tombe à verse ce matin-là sur la route de l'école et le chauffeur du bus scolaire de la commune de Hitia'a o te Ra décide d'ouvrir la porte avant droite de son engin pour évacuer la buée. Il ne peut pas faire autrement : la climatisation de son bus est en panne depuis des semaines et on en voit rien à travers le pare-brise.

C'est malheureusement le moment que choisira une fillette de 11 ans pour se lever de son siège dans le but de déposer son sac à l'avant du truck. Un profond nid de poule, le bus qui saute, un sol rendu glissant par l'humidité et c'est le drame. L'enfant perd l'équilibre et termine sur la chaussée. Victime d'un traumatisme crânien, elle s'en sortira finalement après son hospitalisation.

Personne n'était attaché

A la barre du tribunal le 26 avril dernier, le chauffeur, 50 ans, 15 ans d'expérience sur la ligne, par ailleurs aux excellents états de service, avait reconnu l'accident. Mais s'était défendu en expliquant qu'il n'avait "pas d'autre choix" pour évacuer la buée, assurant avoir signalé la panne de clim' à la municipalité qui de son côté n'avait jamais fait les réparations. Une recommandation orale invérifiable selon la commune, qui assurait pour sa part n'avoir trouvé aucune trace de ce signalement sur ses cahiers de doléances.

La mairie qui affirmait aussi que de toute façon, la climatisation n'étant pas considérée comme un équipement de sécurité, sa responsabilité n'avait pas à être engagée dans l'accident. Le parquet avait néanmoins requis une peine de 2 millions de francs d'amende contre cette collectivité "qui préfère payer des amendes plutôt que de mettre en conformité ses engins", et 3 mois de prison avec sursis contre le chauffeur qui aurait dû imposer aux enfants de s'attacher dans ce bus équipé de ceintures de sécurité. Le tribunal a suivi à la lettre ces réquisitions dans son délibéré rendu ce mardi matin.


Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 24 Mai 2016 à 09:03 | Lu 9362 fois







1.Posté par Piripirifaufau le 27/04/2016 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais messieurs de la justice, on dirait que passer votre temps à la clim sans en sortir vous empêche de constater que TOUS les bus ici roulent porte avant ouverte, souvent avec des gens sur le pallier, et que dire de la maréchaussée, tous les jours à épingler des particuliers contrevenants et qui ne fait rien de rien pour ces bus dont les conducteurs "aux excellents états de service" bafouent quotidiennement les règles de sécurité. Faudrait leur faire repasser leur permis histoire de leur rafraichir le neurone..

2.Posté par lebororo le 27/04/2016 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Reprenons les bus d'antan... ♥

3.Posté par Marie Vaailleau le 27/04/2016 19:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand j '' étais enseignante ,à la presqu '' île, plusieurs fois , j '' ai été choquée de cette inconscience des chauffeurs de rouler porte ouverte et ai alerté ma direction, rien n '' a été fait.

4.Posté par Heloof le 24/05/2016 16:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le chauffeur n''est pour en rien l''État du véhicule de service scolaire des enfants..
En plus on ne va pas se leurrer la face inh???
Ici personne ne s''attache dans le bus ppffff...
C''est si facile d''acuser la personne juste devant!!!!

5.Posté par F@ntom@s le 24/05/2016 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne veux pas réveiller de vieux démons, mais n'était-ce pas à cette époque ou un peu plus tôt que deux enfants ont été tués sur nos routes ? Quels étaient le point commun de ces deux accidents ? Ils descendaient d'un bus... Mais notre bon ministre de l'époque, qui a été viré pour conduite en état d'ivresse, nous a imposé d'acheter des gilets et des triangles... Et les bus et les poids lourds continuent de rouler plus vite que les voitures... Il y a un engin qui s'appelle chronotachygraphe qui est obligatoirement posé sur tous les poids lourds d'Europe et d'ailleurs, sauf... ici ! Allez-y chers parents d'élèves ! Continuez à confier vos enfants à ces gens-là !!!

6.Posté par Poppkefamily le 24/05/2016 19:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout les chauffeurs doivent faire attention. Et ne pas ouvrir les portes que ce soit avant ou arrière ou sinon engager des personnes pour la sécurité surtout que là on parlent d'enfants. Et les enfants à la base de savent pas encore tout sa.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance