Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Ordination du nouvel archevêque catholique de Suva



Le nouveau chef de l’église catholique aux îles Fidji, à Rotuma, aux îles Cook et à Kiribati, Peter Loy Chong, 52 ans (droite) et son prédécesseur Mgr Petero Mataca, 78 ans
Le nouveau chef de l’église catholique aux îles Fidji, à Rotuma, aux îles Cook et à Kiribati, Peter Loy Chong, 52 ans (droite) et son prédécesseur Mgr Petero Mataca, 78 ans
SUVA, lundi 10 juin 2013 (Flash d’Océanie) – Le nouveau chef de l’église catholique aux îles Fidji, à Rotuma, aux îles Cook et à Kiribati, Peter Loy Chong, 52 ans, a été ordonné ce week-end dans la capitale fidjienne en présence d’une foule d’une quinzaine de milliers de personnes.
Mgr Loy Chong succède à Mgr Petero Mataca, 78 ans, dont la renonciation à la charge pastorale du diocèse a été acceptée pour limite d'âge en 2009.
Mgr Mataca avait assumé ces fonctions depuis 1976.
Plus récemment, dans les années 2008-2009, il avait aussi endossé un rôle plus politique et proche d’un Desmond Tutu à l’Océanienne en co-présidant (aux côtés du contre-amiral Franck Bainimarama, chef d’un gouvernement issu de son coup d’État du 5 décembre 2006), un « Conseil pour Construire un Fidji Meilleur » chargé, avec une quarantaine de personnalités volontaires, de tracer, sous forme de « Charte Populaire », une feuille de route dessinant l’avenir à moyen terme de cet archipel.
Cette feuille de route se fixait comme objectifs ambitieux, en mode réformes profondes, de régler des problèmes de fonds, comme la corruption, mais aussi les divisions ethniques entre les Fidjiens indigènes et les citoyens originaires d'Inde et résidant à Fidji depuis plus de cinq générations, où ils ont pour la plupart, à l'origine, travaillé dans le secteur de la canne à sucre.
Ce Conseil était ensuite tombé en désuétude, après l’abrogation de la Constitution, en avril 2009.
Petero Mataca, désormais archevêque émérite, s’est vu conférer fin mai 2013 les insignes de Compagnon dans l’Ordre de Fidji, des mains du Président fidjien pour « services rendus à Fidji et à l’humanité ».
La nomination épiscopale de Peter Loy Chong était intervenue mi-décembre 2012 par le Vatican sous la forme d’un acte pris par le Pape de l’époque, Benoît XVI, le 19 décembre 2012.
Cet acte décrivait alors le nouvel élu, ordonné prêtre en 1992, et jusqu'ici doctorant près École de théologie de Berkeley (ordre des Jésuites), qui dépend de l’Université de Santa Clara (États-Unis), comme un personnage « fort d'une expérience paroissiale de dix ans ».
Samedi 8 juin 2012, dans une halle omnisports de la capitale fidjienne, le nouveau prêtre a pris possession de la mitre et de la crosse, en présence de plusieurs archevêques de la région.
Le lendemain, en la cathédrale du Sacré Cœur de Suva, il a prononcé son premier sermon avec comme points fort le souci des moins fortunés, mais aussi un accent fort sur les valeurs et symboles identitaires fidjiens.
Les cérémonies marquant son intronisation ont aussi été marquées, outre la liturgie, par des actes coutumiers forts, emblématiques de la tradition fidjienne.

Peter Loy Chong, spécialiste en droit canon, possède des origines chinoise, issu d’une famille établie à Fidji depuis plusieurs générations et intégrée dans la société fidjienne.
Il a marqué cet attachement aux valeurs traditionnelles en faisant figurer sur son blason des symboles comme celui de l’océan, de la fibre de cocotier, du plat à kava ou encore l’emblématique dent de cachalot, présent réservé aux hauts dignitaires dans la coutume fidjienne.
Il y a aussi intégré, en référence à la population d’origine indienne de cet archipel, une petite lampe à huile en terre cuite utilisée couramment dans les cérémonies hindoues et qui symbolise la victoire de la lumière sur les ténèbres.

La cérémonie d’ordination de celui qui devient le quatrième archevêque de Suva s’est déroulée en présence de hauts dignitaires catholiques venus d’Australie et de Nouvelle-Zélande, ainsi que du Président fidjien Ratu Epeli Nailatikau et du Premier ministre Contre-amiral Franck Bainimarama, accompagné d’une bonne partie de son gouvernement.


Nomination à Pago-Pago

Par ailleurs, toujours au plan des mouvements catholiques dans la région, c’est le Néo-zélandais Peter Brown qui a été nommé début juin 2013 pour succéder à celui qui a été le premier évêque de Samoa-Pago-Pago (américaines) John Weitzel, originaire de Chicago et qui assumait ces fonctions depuis 1986.
Le nouvel évêque, jusqu’ici aumônier auprès des communautés catholiques samoanes à Auckland, est réputé pour connaître parfaitement la langue et les coutumes samoanes.
Plus tôt au cours de sa carrière, il avait aussi résidé longtemps sur l’île samoane de Savai’i, où il avait acquis les bases de la culture de ce pays.
La date de son ordination n’a pas encore été précisée.

pad

Rédigé par PAD le Lundi 10 Juin 2013 à 05:21 | Lu 430 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués