Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

"Onze mille préavis de grève" déposés à partir d'aujourd'hui



PAPEETE, le 03/05/2016 - Six organisations syndicales ont signé ce mardi matin un préavis de grève générale qui sera déposé aujourd'hui dans "onze mille entreprises sur les 28 000 que compte la Polynésie", selon Patrick Galenon, secrétaire générale de la CSTP-FO. Une action pour inciter le gouvernement à mettre en place des négociations au sujet de la réforme de la PSG 2. Une rencontre est d'ailleurs prévue cet après-midi avec le gouvernement et les syndicats pourraient ne pas s'y présenter.

Ils avaient annoncé la semaine dernière d'une menace d'un préavis de grève générale dans l'ensemble des entreprises polynésiennes. Aujourd'hui, c'est chose faite. Six organisations syndicales se sont retrouvées ce mardi matin au CESC pour signer un préavis de grève général dans chacune des entreprises où chaque syndicat est représenté. "Il y a un peu plus de 28 000 entreprises dans le Pays et O OE TO OE RIMA dit que nous allons déposer 11 000 préavis de grève", annonce Patrick Galenon, secrétaire générale de la CSTP-FO.

Dix points sont ainsi mis en avant :
- la PSG II
- le remboursement par le Pays de sa dette au régime général des salariés
- la réaffectation en dépense obligatoire de la CST au profit du RSPF
- la restitution des produits du fond de solidarité exceptionnel (FSE) au profit des salariés
- Non à la refonte du code du travail
- Prise en charge des salariés exposés aux radiations sur les sites de tirs
- Non à l'imposition sur les avantages en nature accordés au personnel par le CE
- Revoir les conditions d'admission au RSPF
- Application de la loi de Pays relative à la protection de l'emploi local
- la mise en place de la caisse de soutien au chômage

Des points que l'intersyndicale a déjà mis en avant lors de leur dernière conférence de presse, le 22 mars. Aujourd'hui, elles ne supportent plus de ne pas être écoutées. "Nous voulons préserver la PSG parce qu'on est en train de la sacrifier. Certaines personnes ont un ego démesuré et on voit que les plus démunis et les salariés commencent à avoir des problèmes et ils sont négligés", explique Patrick Galenon.

Le syndicaliste a vivement réagi aux propos tenus par le MEDEF dans les médias, lundi soir. "Le MEDEF se dit otage alors dites-moi qui en est l'instigateur. Monsieur Tapeta est toujours représentant du MEDEF au niveau du fond de gestion pour la formation, donc Monsieur Tapeta est à la fois le MEDEF et à la fois le gouvernement. Je ne comprends pas pourquoi le MEDEF se sentirait en otage alors que c'est l'instigateur et le complice. À un moment donné, il faut être sérieux".

Les préavis seront donc déposés dans la journée. Les six organisations syndicales qui les ont signés sont : la CSTP-FO, la CSIP, OTAHI, O OE TO OE RIMA, la COSAC et le FSEP, pour l'enseignement privé.

La CSTP-FO a d'ailleurs déposé des préavis lundi soir, au port autonome et à la manutention portuaire.

Ce mardi matin, les syndicalistes ont d'ailleurs reçu une invitation signée par la ministre de la solidarité, Tea Frogier. "Que représente-t-elle ?" a fustigé Patrick Galenon et de poursuivre. "La PSG concerne la santé et la solidarité, donc nous voulons discuter aussi bien avec la ministre de la solidarité, mais aussi avec le ministre de la santé et le décideur (le président NDLR). Sinon, cela ne sert à rien".

Du côté de la Présidence, on nous a assuré que le président Edouard Fritch sera bel et bien présent. Le rendez-vous est fixé à 14 h 30 dans la salle de conférence de presse, à la Présidence.

Est-ce que les organisations syndicales seront présentes ? Aucune certitude pour le moment, mais ce matin, elles nous ont confié qu'elles ne se déplaceront pas. Camperont-elles sur leurs décisions, on en saura un peu plus cet après-midi.

Si aucun accord n'est trouvé d'ici-là, le préavis de grève général sera effectif lundi matin à 00 heures.



Patrick Galenon
Secrétaire générale de la CSTP-FO

Est-ce-que vous demandez la tête de Monsieur Tapeta ?


"On ne demande pas la tête de Monsieur Tapeta, il a ses compétences et ses idées. Je me bats simplement sur le fait qu'on ne discute pas sérieusement avec des chiffres bien précis, notamment sur la maladie. On veut faire croire aux salariés et aux travailleurs que la caisse de retraite est en perdition, en fait c'est parce que le Pays doit, comme le disait la ministre, 24 milliards à la caisse de la retraite. Donc qu'ils remboursent d'abord ce qu'ils doivent et la caisse ne sera plus en perdition. Par contre, au niveau de la santé, c'est là qu'il y a des économies à faire. Malheureusement, on se trompe de cible et on préfère aller chercher sur les salariés les plus fragilisés et ceux qui ont perdu leur emploi. Il faut savoir qu'il y a à peu près 15 000 emplois qui ont été perdus depuis ces six dernières années, et on se retrouve avec plus de 80 000 personnes qui se retrouvent dans le besoin et ils sont mis sur la touche. Je ne pense pas que le gouvernement actuel, notamment, avec le responsable de la PSG, tel que c'est vu, on pourra s'en sortir. En fait la relance économique, il y a que cela de vrai et pour l'instant au lieu de croire aux énergies des forces extérieures, il faut croire d'abord en l'énergie des polynésiens."

Pensez-vous que votre mouvement sera suivi ?

"Tous sont des salariés qui cotisent à la CPS et c'est la CPS qui est en jeu parce qu'il ne faut pas oublier que c'est une caisse de prévoyance sociale. Donc c'est une assurance, les salariés cotisent pour que l'on puisse se soigner et que l'on puisse avoir une retraite décente. La solidarité est de la responsabilité du Pays. Alors on fait une confusion malhabile d'ailleurs pour faire croire que ce sont les syndicats qui sont irresponsables. En fait la solidarité c'est le propre du Pays et on préfère peut-être faire autre chose."

Comment allez-vous réussir à convaincre les salariés de se lever, parce qu'il y a certains mouvements de grève qui ont été peu suivis ?


"Est-ce que les gens ne se rendent pas compte tout de suite de ce qui va se passer ? Après on est dans la misère. Il faut savoir qu'il y a 2 000 à 3 000 entreprises qui ont fermé leurs portes depuis 2-3 ans. Aujourd'hui, on sait très bien qu'il y a des difficultés, donc il faut se serrer les coudes. Malheureusement, il y a certains qui veulent toujours vivre comme autrefois, c'est-à-dire dans le luxe et dans les privilèges, mais ce n'est plus possible, parce qu'il faut mieux distribuer le peu qu'on a et développer de nouvelles activités, dans l'économie bleue, dans les nouvelles technologies… non, on voit qu'on fait beaucoup de voyages et de communications.
Tout ce que je souhaite, c'est qu'on puisse négocier entre personnes intelligentes, censées et raisonnées. Le principe de se renvoyer la balle ne sert à rien. Dire que certains sont responsables et d'autres irresponsables ne sert à rien. J'attends que le MEDEF et le gouvernement, qui n'est qu'une seule personne, commence à y réfléchir, et que l'on se mette autour d'une table.
"



Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 3 Mai 2016 à 11:48 | Lu 4344 fois







1.Posté par Pito le 03/05/2016 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca y est les croques mort du pays se remettent au boulot........quand le Fenua commence à sortir de la crise ces incapables remettent le couvert pour mettre tout en l'air. on peut ne pas être d'accord avec le gouvernement, mais ils n'ont pas le droit de paralyser le pays. Entre gens intelligents il faut discuter, la question est : sont ils intelligents ?

2.Posté par zozo le 03/05/2016 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

préavis de grève illégal !!! aucun des points ne peut concerné une entreprise en particulier. Les patrons ne peuvent pas trouver d'accord sur des points. QUI NE RELEVE PAS DE LEUR COMPETENCE Il devrait y avoir autant de recours en justice avec amende à la clef que de préavis !!! Et autant de sanction pour absence illégale !!!
Pourquoi ne pas avoir d'abord organisé une grande manifestation ? Tout simplement parce que la population aurait désavoué l'attitude de ces nantis et secrétaires généraux à vie !!! il y a longtemps que Tiffanat,Gallenon Terorotua aurait du se retirer .ILS SONT COMME FLOSSE !!!! PERITITENI A VIE !!!!

3.Posté par JH le 03/05/2016 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CHALALA !!! Tout ça pour que E FRITCH puisse demander des sous à VALLS et obtenir des délais pour réformer ! Toujours la méthode du bon et mechant flic !

4.Posté par Titeuf le 04/05/2016 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous, les syndicalistes, á chaque fois que vous faîtes une action (soit disant) c'est toujours pour défendre les salariés mais en fait vous ne pensez qu'á vous mêmes car vous êtes des parasites de la société .
Définition d'un parasite : organisme vivant qui ne peut suffire à lui même pour survivre mais doit s'accrocher à un autre organisme pour subvenir à leurs besoins.
c' est pourquoi vous vous accrochez à la CPS, partout où l'argent peut être spolier !

5.Posté par manutearii le 03/05/2016 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les prophètes de l'obscurantisme

6.Posté par Maohi le 03/05/2016 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déjà Mr le President FRITCH il faut commencer par leur enlever leurs subventions et les mises à disposition de certaines personnes de la fonction publique... après vous pourrez discuter. Exiger des rapports d'utilisation de l'argent public, parce que franchement ce sont les mêmes qui foutent la pagaille dans le système depuis des années et qui ont occupés des postes très importants, pour quel résultat !!!! toujours le même La GREVE!!!

7.Posté par TAAHOA le 03/05/2016 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'y-a-t-il pas assez de chomeurs ? Après votre grève il y en aura d'autres qui viendront s'ajouter aux 80000 actuels. HOHO'A TIHO MA

8.Posté par Fiu!!! le 03/05/2016 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est certain, grâce à toutes ces "pointures" qui exercent leurs talents depuis déjà quelque temps, nous allons encore vérifier la phrase : "nous étions au bord du gouffre. Nous allons faire un grand pas en avant".

Pauvre péï, et pauvre de nous.

Aue !!!

9.Posté par circonspect le 04/05/2016 04:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention ne jouer pas avec le feu,

ne déclencher pas une révolte populaire ou l'on casse tout , car les plus démunies non plus rien a manger !

Nous avons besoin de calme et de sérénité devant les enjeux actuels ou certaines entreprises risques de fermer.

Messieurs les syndicalistes bien payés et arrogants ne détruisez pas la confiance des investisseurs ! ...

10.Posté par Mata le 04/05/2016 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et combien de sociétés ont fermés à cause des grêves à répétion. Combien ont fermés à cause des syndicats ?
Taahoa roa de ces syndicalistes. Galenon, Terorotua, Legayic et cie, ne pensent qu'à leur porte monnaie et leurs place gracement payés. La seule chose qui leur donne du pouvoir c'est leur chalala, à raconter des conneries. Et certain les suivent comme des MOUTONS ! Mais lorsque les moutons commenceront à réfléchir par eux même un peu comme l'a fait la CPS lors de sa dernière grève, Galenon ma n'auront plus d'emprise sur la population ! Ces gars là en ont rien à faire des employés !

11.Posté par Teia le 04/05/2016 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez les gars, faites la grêve ! Comme ça, vous donnerez pei du POWER à Galenon ma, comme ça ils vont dire à la télé "voilà, vous voyez, la population nous suit, on est les patiri du FENUA !" Pendant ce temps, vous gagnerez plus rien, et votre société va perdre de l'argent. Et si vous tapea pa'ari assez longtemps, plusieurs semaines, peut être que la société sera assez en danger pour vous licencier. Pendant ce temps, Galenon ma vont continuer à toucher leur retraites et leurs primes pour le CESC et cie ! Et ça les amis, c'est pas du chalala mais du vécu.

12.Posté par Taaroa le 04/05/2016 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y en a qui vont pleurer quand il y aura plus rien dans la caisse de la retraite "Nos pauvre enfants qui n'auront rien", c'est peut être le moment d'agir, de l'argent a été emprunter a la CPS on le rembourse, c'est un peu normal.
Trouver un moyen de contrôler les abus pour la maladie, je ne trouve pas normal de payer pour un obèse qui ne se soigne pas, pour un fumeur qui n'essaye même pas d’arrêter de fumer.
Donc si je lis bien les commentaires précédant, y en a qui sont d'accord avec tous ça...
Je compatis avec les chômeurs dans leurs malheur, mais par dessus tout je pense a mes enfants....

13.Posté par Attention ! le 04/05/2016 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui messieurs dames, tout beau parleur vit au dépend de celui qui l'écoute !

C'est bien sûr valable pour nos énarques de syndicaliste !

Mais la messe est dite d'avance.

De grâce seigneur, miséricorde pour le peuple Polynésien et pardonne leurs car ils ne savent pas ce qu'ils font !

Amen.

14.Posté par Chaval le 04/05/2016 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Syndicalistes comme d'habitude des spécialistes du "foutage" de merde dans le pays, et ce sont toujours les mêmes têtes que l'on voit, dès que ça pourrait aller mieux ces messieurs déposent des préavis de grève pour paralyser le pays, d'ailleurs ces syndicats comme en métropole on se rend compte qu'ils ne défendent que leurs intérêts. Ras le bol de tous ces "fouille-merde".

15.Posté par Lou le 04/05/2016 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment prendre les syndicats au sérieux lorsque l'on lit une revendication de ce genre: "Non à l'imposition sur les avantages en nature accordés au personnel par le CE"? Non seulement il est équitable que les avantages en nature, composante des revenus, soient imposés, mais il serait même opportun de les remettre en question compte tenu de la situation de la CPS. Est-ce le rôle des syndicats de défendre les avantages des privilégiés?
La bonne réponse du gouvernement serait d'organiser un sondage auprès de la population pour savoir si la majorité des Polynésiens soutiennent ce mouvement de "nantis" (même s'ils ont raison sur quelques points). Ce serait bien étonnant.

16.Posté par fiututafé le 04/05/2016 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'économie n'est pas au plus haut de sa forme, mais les points de revendications sont clairs. On nous serine depuis quelques temps que la caisse retraite est vide, qu'une réforme est urgente. Mais ce que l'on ne dit pas, c'est :
-cette dette de 24 milliards que le Territoire doit ramener à la caisse retraite..
-la pension vieillesse allouée à des gens qui n'ont jamais cotisé de leur vie
-la pension cotorep allouée aux faux handicapés, il y a une floppée
-les remboursements des frais médicaux, des personnes malades des poumons et qui continuent à fumer, des personnes diabétiques et qui s'empiffre de Hamburger et coca..
Je m'arrête là, et je dis oui à une réforme mais une vraie basée sur des réalités vraies..et je dis OUI pour les actions vraies. A part les syndicats, qui sera capable de protéger les intérêts des travailleurs? les politiques? Vous? Alors OUI! j'adhère aux actions de ces syndicats, je dis non aux traders novices qui utilisent le pognon des retraités pour des placements utopiques....BASTA!!!

17.Posté par Kaddour le 04/05/2016 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Stoppez ce haro sur les syndicats ! Ils sont utiles à la socièté , surtout dans ce monde dérégulé qui est le notre aujourd'hui !!!
Ils sont là pour défendre les droits des petits , des sans grade... Il est vrai aussi qu'ils ont souvent tendance à défendre des nantis. Mais là, ils ne font pas ce pourquoi ils ont été crée ! Ne melangeons pas le syndicat et ceux qui le dirige et se serve de lui !!!

18.Posté par Chaval le 04/05/2016 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kaddour: Le problème c'est que les syndicats sont dirigés justement par ceux qui se servent, voilà où est le hic.

19.Posté par fiututafé le 05/05/2016 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Simple question : Qui peut protéger les intérêts des Vrais Travailleurs, cotisants de la CPS?
Réponse : LES SYNDICATS..

20.Posté par teaki tetai le 05/05/2016 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aimerais savoir combien gagne par mois ce super syndicaliste. La dernière fois que je l'ai vu il rejoignait Paris en première classe, sans doute pour être en pleine forme pour défendre les intérêts des plus faibles. Pourtant dans les réunions il ne doit pas avoir grand chose à dire car la clarté de son propos semble être inversement proportionnelle au fric qu'il engrange. Et pendant ce temps les PME ferment les unes après les autres...

21.Posté par zozo le 06/05/2016 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour cstpfo à la retraite galenon touche 70 % de son salaire soit au moins 500000fcp plus son indemnité au cesc au moins 200000 donc minimum 700000 sans compter les petit cadeaux en nature dans les bon restaurants des patrons qu'il soutient contre les salariés !!! on comprend pourquoi lui et les autres secrétaire généraux de syndicat ne veulent pas quitter leur place !!! le busisness est trop juteux et le pays ne leur offre pas des postes dorés comme le fait PARIS !!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués