Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"On a affiné la façon de jouer Cornu Copiae"



Gildas Meilleray est l'auteur et l'acteur de la pièce Cornu Copiae ou l’imposture du frigo.
Gildas Meilleray est l'auteur et l'acteur de la pièce Cornu Copiae ou l’imposture du frigo.
PAPEETE, le 19 septembre 2019 - Cornu Copiae ou l’imposture du frigo est une pièce de théâtre du genre "anticipation". Elle a été écrite et est jouée par Gildas Meilleray qui revient sur scène pour de nouvelles représentations. Le jeu a été affiné pour l’occasion.

"La pièce a reçu un très bon accueil la première fois qu’on l’a jouée, on la représente donc à la fin du mois", explique Gildas Meilleray. Il est auteur et acteur de la pièce Cornu Copiae ou l’imposture du frigo.

Ce spectacle, mis en scène par Yann Paranthoën, a été proposé au public en avril dernier au Petit théâtre de la Maison de la culture.

Une palette émotionnelle plus juste

La pièce n’a pas été réécrite. "Mais on l’a revisitée pour être au plus juste sur la palette émotionnelle", précise Gildas Meilleray. "On a affiné la façon de jouer." L’auteur a par ailleurs ajouté un passage pour donner plus de corps à son personnage.

Cornu Copiae ou l’imposture du frigo est une pièce d’anticipation. Elle donne la parole à un homme à qui ne reste qu’un frigo, et des souvenirs. Sa civilisation s’est effondrée. Trois écrans sont disposés sur la scène pour montrer les souvenirs de cet homme et, notamment, de son amour passé.

Les images décrivant la vie d’avant du personnage ont été tournée spécialement pour la pièce avec Vaiana Mahinui, actrice.

L’histoire de Cornu Copiae ou l’imposture du frigo se passe en 2023, une date proche volontairement, pour faire réagir les spectateurs. Il est question d’effondrement de la civilisation post-industrielle, de chaos, de fin d’humanité.

L’accompagnement de la lumière a lui aussi été revu pour ces nouvelles représentations. Elle est "plus sobre", "plus intimiste". L’idée est de resserrer encore les liens entre le public et le personnage sur scène "afin que l’on puisse se mettre plus facilement à sa place", justifie l’auteur.

Pratique

Le 27 et le 28 septembre à 19h30 au Petit théâtre de la Maison de la culture.
Tarif unique : 3 000 Fcfp.

Billets en vente dans les magasins Carrefour (Arue, Faa’a et Punaauia), chez Radio 1 à Fare Ute ou en ligne.

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 19 Septembre 2019 à 17:54 | Lu 775 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 17:41 La voile, l'avenir du transport maritime ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués