Tahiti Infos

Omicron ralentit enfin


Tahiti, le 26 février 2022 - Même si les autorités sanitaires appellent à rester prudent sur ces chiffres, le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de la Plateforme Covid-19 du Pays laisse entrevoir un pic épidémique enfin dépassé de la vague Omicron au fenua.
 
Pour la première fois en trois mois, le nombre de nouveaux cas confirmés de coronavirus a diminué en Polynésie française entre la semaine du 7 et la semaine du 14 février, révèle le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de la Plateforme Covid-19 du Pays diffusé vendredi. Des statistiques épidémiques qui restent très hautes, de 6 418 à 5 860 nouveaux cas hebdomadaires d'une semaine sur l'autre, mais qui traduisent pour la première fois une inflexion dans la courbe de la vague Omicron au fenua.
 
Le fameux "pic" épidémiologique est donc enfin dépassé ? "Il faut rester prudent", conseille le Dr Henri-Pierre Mallet, épidémiologiste à la Direction de la santé, "les hospitalisations ne baissent pas, c'est normal il y a toujours un petit décalage, mais a priori oui, on amorce visiblement la phase descendante de l'épidémie". Vendredi, le dernier bilan de la Plateforme faisait état de 25 hospitalisations pour Covid "aigu" au Centre hospitalier, dont 4 en service de réanimation.
 
Le taux de positivité aussi en baisse
 
Dans le détail des chiffres de la plateforme, toujours "très probablement sous-estimés", le taux d'incidence très élevé de 2 123 cas pour 100 000 habitants en une semaine est globalement "en diminution" aux îles du Vent et aux Tuamotu. Mais l'incidence reste en augmentation partout ailleurs dans les îles, avec encore 331 cas en une semaine aux Raromata'i ou 71 aux Marquises. Autre indicateur optimiste, le "taux de positivité" des tests réalisés sur des patients suspectés de Covid est également enfin en baisse. "Parmi les personnes symptomatiques venues se faire tester dans les structures, le taux de positivité spécifique est de 58%. Parmi les personnes asymptomatiques testées de façon systématique -pour l'obtention du Pass sanitaire, dépistage avant voyage ou contrôle préopératoire-, on évalue le taux de positivité à 15%", détaille le bulletin.
 
Enfin, le bulletin publie un nouvel état des lieux du nombre près de deux fois supérieur à la normale des arrêts de travail de sept jours délivrés actuellement au fenua. Un nombre d'arrêts de travail quasiment au niveau du plus fort de la vague Delta d'août dernier. L'absentéisme scolaire n'est pas en reste, orienté à la hausse dans tous les archipels à l'exception des Marquises.
 
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Samedi 26 Février 2022 à 09:23 | Lu 2123 fois