Tahiti Infos

Obispo à To’atā samedi


Crédit : Grégory Boissy.
Crédit : Grégory Boissy.
TAHITI, le 5 avril 2022 - Le chanteur Pascal Obispo donnera son premier concert polynésien ce samedi à To’atā. Un événement acoustique et intimiste qu’il envisage comme un partage avec le public polynésien. Un événement unique selon l’artiste car un concert dépend toujours du public.

Ce n’est pas la première fois que le chanteur Pascal Obispo séjourne en Polynésie. Il est déjà venu à Bora Bora et Moorea à trois reprises. C’est la première fois en revanche qu’il donnera un concert. Il apprécie particulièrement le territoire pour "les paysages bien sûr", "les couleurs et les odeurs" mais également pour "la gentillesse des gens". Même s’il admet ne pas bien connaître la Polynésie, il sent "des valeurs profondes, à l’instar des Japonais, un peuple que j’adore". C’est un pays "attaché à ses traditions".

Il est encore touché par tout ce qui lui a été réservé à son arrivée dimanche soir : chant, danse, musique. "Il n’y a pas meilleure manière d’accueillir." "Je n’ai pas été ému pour moi en premier lieu, mais parce que ce genre d’accueil existe encore quelque part dans le monde, c’était profondément émouvant". "Je suis vraiment hyper content de chanter ici."

"J’aime m’amuser"

Samedi, il sera à To’atā avec trois musiciens pour un concert acoustique "intimiste". Un événement unique car, affirme-t-il "aucun concert ne se ressemble jamais". "C’est une question d’état d’esprit, de public. J’aime m’amuser avec les gens, blaguer, relativiser, communiquer. Je fais avec eux ce que j’aimerais qu’un artiste fasse pour moi."

Crédit : Grégory Boissy.
Crédit : Grégory Boissy.
Il démarrera avec le titre "Pendant que je chante" qu’il a chanté à l’occasion d’une soirée spéciale de solidarité à l’Ukraine diffusée sur France 2 début mars. Ce titre aborde la question de la condition d’artiste : "à qui sert-on ?", interroge-t-il. Suivra "Ma génération", sorti lorsque Pascal Obispo a lancé son application en février 2021. Il enchaînera ensuite avec des morceaux connus dont certains composés pour d’autres comme Johnny Halliday, Zazie... Il proposera une sorte de best of car il ne tient pas à faire un "exercice de style". Les titres qui s’enchaîneront seront autant de "points d’ancrage". Pour Pascal Obispo ce qui fait la différence "c’est l’inattendu et la surprise" qui se glissent entre ces ancrages. Ce sont eux qui restent gravés dans les mémoires.

Son application Obispo All Access a un an maintenant. L’idée ? "Être libre". Elle permet à l’artiste de s’affranchir de toutes contraintes et propose du contenu réservé à des abonnés qui peuvent y avoir accès sans obstacle et en continu : animations, clips, séries, lives inédits, livres, bandes dessinées, partages autour d’un piano et d’une guitare, karaokés, documentaires, interviews, masterclasses…

Amoureux de la musique

Pascal Obispo ne cesse de nourrir son application. Cette année, il a mis en ligne des reprises des années 1990, de la musique de méditation, du jazz, du reggae, de l’électro, des morceaux instrumentaux… Il se dit amoureux de la musique dont il ne peut se passer une journée. Il reconnaît avoir la chance de ne plus devoir travailler pour vivre et de garder toutes ses envies. Il ajoute que sans composer, jouer, écouter de la musique ou encore chanter, il vivrait mal. Il sait aussi l’urgence de profiter aujourd’hui de ce qui ne sera plus demain. "Ma voix change", constate-t-il.

Il prépare par ailleurs une anthologie de la musique française et pourrait exposer ses toiles. Car "quand la musique ne suffit plus", Pascal Obispo peint. Il s’agira alors, au-delà de montrer un travail, d’expliquer à quoi peut servir la peinture en particulier, l’art en général.

Pratique

Samedi 9 avril à 19 heures à To’atā.
Tarif : à partir de 7 000 Fcfp.
Site internet de Pacific Show Tahiti

En savoir plus

Obispo All Access

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 5 Avril 2022 à 19:12 | Lu 1814 fois