Tahiti Infos

OPT, biosécurité et direction de l’agriculture : suspension du préavis de grève


Tahiti le 27 septembre 2023 –  Trois préavis de grève ont fini par être suspendus. A l’inverse au port autonome, Cyril le Gayic de la Csip a indiqué que des discussions devraient avoir lieu jeudi pour « débloquer la situation ».      

Trois préavis de grève qui devaient prendre effet ce jeudi à 00 heures, comme à la direction de l’agriculture, à la biosécurité, et à l’OPT sont « suspendus » a déclaré Cyril Le Gayic de la CSIP mercredi soir vers 22 heures. Le syndicaliste a souligné « on privilégie la négociation ».

Du côté de la biosécurité, des discussions ont eu lieu entre la ministre de la fonction publique Vannina Crolas le ministre de l’agriculture Taivini Teai et Cyril Le Gayic de la CSIP. Un protocole d’accord devrait être signé ce jeudi selon le syndicaliste, en attendant le préavis de grève est suspendu.

Idem pour la Direction de l’agriculture (DAG), où les discussions vont être « engagées » dès jeudi.

Au port autonome, il devrait en être de même. Cyril Le Gayic affirme que le directeur du port autonome « ne reconnait pas » le syndicat Aro no Porinetia de Mahinui Temarii comme étant  une « organisation syndicale représentative sur le plan territorial ». Des discussions devraient également avoir lieu avec la direction pour « débloquer la situation » assure le syndicaliste.

A l’OPT l’intersyndicale a accordé « un délai » à la direction, le temps de la rédaction de la nouvelle  convention collective qui va s’appliquer à l’ensemble du personnel du groupe OPT. « Et pendant ce délai, on suspend et si la rédaction ne nous convient pas,  le préavis suspendu sera déclenché à n’importe quel moment et n’importe quelle heure » a affirmé Cyril Le Gayic.

Prorogation « acceptée » à l’OPT

L’intersyndicale est revenue sur l’accord signé par A tia i mua avec Fare rata et Onati dans lequel est précisé qu’ « une bonne partie des primes et la grille de salaire sont renvoyées au 31 décembre 2023 ». Les syndicalistes n’ont pas compris cette différence de traitement et ont finalement obtenu gain de cause « le P-dg ne voulait pas nous accorder une prorogation sur le délai de l’échéance qui tombe samedi et là aujourd’hui il a accepté ce délai ».

L’intersyndicale est donc désormais en attente de la « version définitive » de leurs différentes demandes lors des négociations « et nous serons prêt à signer. On a mis toute la direction au pied du mur ».  

Elle regrette que dans le protocole signé par A tia i mua avec Onati et Fare Rata il n’y ait « aucun chiffrage sur la grille salariale ni sur les indemnités accordées aux salariés et que ces dispositions soient renvoyées à la fin de l’année. Donc d’ici la fin de l’année aucune indemnité ne sera accordée au personnel ».

Cette future convention collective permettra également de « cadrer » les indemnités et qu’elles ne soient pas octroyées « à la tête du client ».

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 28 Septembre 2023 à 01:25 | Lu 2240 fois