Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Nouvelle-Zélande: l'international Julian Savea inculpé pour violence conjugale



Nouvelle-Zélande: l'international Julian Savea inculpé pour violence conjugale
WELLINGTON, 21 avr 2013 (AFP) - L'international néo-zélandais Julian Savea a été inculpé pour violence conjugale, ont indiqué dimanche les responsables de la Fédération néo-zélandaise de rugby à nouveau confrontés aux excès et problèmes extra-sportifs de l'un de leurs joueurs.

Savea, sélectionné à neuf reprises sous le maillot des All Blacks, comparaîtra lundi devant un tribunal de Wellington pour un acte de violence congugale survenue dimanche dernier.

"Ma compagne et moi, nous nous sommes disputés, j'ai fait quelque chose que je n'aurais pas du faire", a déclaré l'ailier des Wellington Hurricanes, sans donner plus de précisions, lors d'une conférence de presse.

"Je présente mes excuses à mon amie, à ma famille. Je sais que je n'aurais pas dû agir comme je l'ai fait et j'ai pris les mesures pour que cela ne se reproduise plus", a poursuivi Savea qui avait participé en 2012 à une campagne de lutte contre les violences domestiques.

Le directeur général de la Fédération néo-zélandaise (NZRU) Steve Tew a fait part de "(sa) déception": "Cela nous inquiète de voir qu'il s'agit d'une nouvelle affaire touchant un jeune joueur".

"Il faut qu'on sache si nous faisons assez pour aider ces jeunes à supporter la pression qui existe dans le rugby professionnel. Après toutes ses affaires, nous allons entreprendre une analyse de ce que nous faisons actuellement pour aider les joueurs", a souligné M. Tew.

Savea n'est pas le seul All Black à avoir eu des déboires avec la justice et/ou sa fédération.

Zac Guildford n'était plus sélectionnable en équipe de Nouvelle-Zélande de janvier à mars après avoir été impliqué dans une bagarre lors d'une soirée. Il a dû se soumettre à un traitement dans une clinique pour soigner un problème avec l'alcool révélé lors de la Coupe du monde 2011.

D'autres internationaux comme Jimmy Cowan et Jarrad Hoeata ont par le passé écopé de sanctions disciplinaires pour leurs excès alcoolisés.

Selon une enquête du journal New Zealand Herald, publié le mois dernier, depuis 2008, 25 joueurs de haut-niveau ont été ou sont suivis pour des problèmes liés à l'alcool ou à la drogue.

Rédigé par () le Samedi 20 Avril 2013 à 21:48 | Lu 423 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués